Liste des patriarches de Grado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En 568 le patriarche Paulinus ou Paulin d'Aquilée (557-569) dans le but de protéger les biens de l'église contre les Lombards qui venaient d'envahir l'Italie se réfugie sur l'île de Grado. En 606, le patriarcat d'Aquilée se divise en deux, le patriarcat à Aquilée et celui de Grado : cette division est due essentiellement au morcellement politique de la zone : la terre frioulane, incluant Aquilée, entre sous domination lombarde, alors que le littoral adriatique de la Vénétie, avec Grado, reste territoire byzantin. Après l'abandon du schisme (699), le patriarcat de Grado resta indépendant et fut reconnu comme un diocèse suffragant de la Vénétie maritime (c'est-à-dire la côte comprise entre la lagune de Venise et l'Istrie, alors sous domination byzantine). Pendant ce temps, en 774, le développement urbain de Venise a conduit à la fondation du diocèse d'Olivolo et, pour la même raison, le siège de Grado finit par être transféré, en 1105, et établit son siège en l'église San Silvestro à Venise.

En 1180, après une longue et séculaire discorde avec le patriarche d'Aquilée, le patriarche de Grado finalement renonca à tout droit de contrôle juridictionnel sur les évêchés d'Istrie et de Vénétie julienne.

Pendant le Moyen Âge, les nombreuses îles de la lagune finirent par s'agglomérer donnant progressivement un aspect plus uniforme à Venise, ce qui abouti à la ville contemporaine. Cependant, l'autorité religieuse était partagée par quatre dignitaires ecclésiastiques de rang épiscopal, ayant chacun compétence sur sa propre juridiction[réf. nécessaire] :

Le Patriarche de Grado, avec le siège dans l'église San Silvestro (qui bien sûr, avec ses dépendances, est incluse dans le diocèse gradesi). L'évêque de Castello, qui avait pour église cathédrale la Basilica San Pietro di Castello. Le Primicerio de la Basilique Saint-Marco, premier chapelain de la chapelle palatine du Doge de Venise et de l'Église d'État de la République de Venise.

Au cours du XVe siècle s'est produit une série de bouleversements qui ont profondément réformé l'organisation territoriale de l'Église dans la région. En 1440 le pape Eugène IV, vénitien, incorpora le diocèse d'Eraclea au Patriarcat de Grado. En 1451, le titre patriarcal de Grado est supprimé le diocèse de Castello y fut incorporé et ses droits spirituels transférés au patriarcat de Venise et qui devient le nouveau patriarcat de Venise. Le siège épiscopal fut maintenu en la Basilica San Pietro di Castello. Laurent Justinien est le premier patriarche de Venise.


Patriarches résidents à Grado[modifier | modifier le code]

  • Candidien (606-612)
  • Epiphanie (612-613) † 616
  • Cyprien (613-627)
  • Primogenius (630-647)
  • Maxime II (649)
  • Étienne II (670-672)
  • Agatho († 679)
  • Christophore (682-717)
  • Donat (717-725)
  • Antoine (725-747)
  • Emilien (747-755)
  • Vitalien (755-767)
  • Jean Ier de Trieste (degli Antinori) (767-802), évêque de Trieste (759-766).
  • Fortunat de Trieste (802/3-820) † 825
  • Jean II (820- 825) (intrus)
  • Venerius Trasmondo (825-?)
  • Victor Ier (844/848-852)
  • Elias (854)
  • Vitale Ier Partecipatio (Partecipazio) (856-875)
  • Pierre Ier Marturio (875-877/8)
  • Victor II Partecipatio (878-...)
  • George Partecipatio (896-897)
  • Vitale II Partecipatio Foretta (897-900)
  • Domenico Ier Tribuno (900-908)
  • Laurent Mastalico (908-921)
  • Marino Contarini (921-955)
  • Bono Blancanico (955-960)
  • Vitale III Barbolano di Leone (963-
  • Vitale IV Candiano (967-1018)
  • Orso Ier Orseolo (1018-1045)
  • Domenico II Belcano (1045)
  • Domenico III Marengo (1045-1069)
  • Domenico IV Cervoni (1073-1084)
  • Jean VI Saponario (1084-1091)
  • Pierre II Bodoaro (1091-1104)

Patriarches résident à Venise[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, chapitre VI « Goritz et Gradisca » § 2. « Aquilée » p. 382-385, «Liste des patriarches de Grado» note n°1 p. 384.