Liste des partis politiques du Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Japon
Image illustrative de l'article Liste des partis politiques du Japon

Famille impériale

Pouvoir exécutif

Pouvoir législatif

Pouvoir judiciaire

Administration territoriale

Diplomatie

Cette liste des partis politiques du Japon a pour objectif de regrouper tous les partis japonais qui :

  • ont participé à une élection depuis 1890 ;
  • sont à l'origine d'un de ces partis (certains partis ont uniquement existé entre deux élections).

Partis actuels[modifier | modifier le code]

Représentés à la diète du Japon[modifier | modifier le code]

Nom Autres noms Idéologie Représentation Fondation Président
Chambre basse Chambre haute
Parti libéral-démocrate (PLD) (自由民主党, Jiyū Minshutō?) (ja) Jimintō (自民党?)
(en) Liberal Democratic Party (LDP)
Majorité, Centre-droit, conservateur libéral 295 84 1955[Note 1],[1] Shinzō Abe
Parti démocrate du Japon (PDJ) (民主党, Minshutō?) (en) Democratic Party of Japan (DPJ) Opposition, Centre - centre-gauche, social-libéralisme 57 84 1996[Note 2]
1998[Note 3],[2]
Banri Kaieda
Association pour la restauration du Japon (ARJ) (日本維新の会, Nippon Ishin no Kai?) (en) Japan Restoration Party Opposition, Droite, conservateur, libéral, libre-échangiste, nationaliste, fédéraliste, populiste 54 3 2012[Note 4] Shintarō Ishihara
Nouveau Kōmeitō (NK) (公明党, Kōmeitō?) (fr) Parti de la justice et de l'intégrité
(en) New Kōmeitō Party (NKP)
(en) New Clean Government Party (NCGP)
Majorité, Centre, bouddhiste 31 19 1964[Note 5]
1998[Note 6],[3]
Natsuo Yamaguchi
Parti de tous (VP) (みんなの党, Minna no tō?) (en) Your Party (YP) Opposition, Centre-droit, libéralisme 18 13 2009[Note 7],[4] Yoshimi Watanabe
Parti de la vie du peuple (PVP) (生活の党, Seikatsu no Tō?) (ja) Seikatsu (生活?)
(en) Japan Future Party (JFP)
Opposition, Centre-gauche, social-libéral, populiste, keynésien, troisième voie, environnementaliste, anti-nucléaire, anti-taxe, anti-TPP, décentralisation, féministe 7 8 2012[Note 8] Ichirō Ozawa
Parti communiste japonais (PCJ) (日本共産党, Nihon kyōsantō?) (en) Japanese Communist Party (JCP) Opposition, Extrême gauche, communiste 8 6 1922[Note 9],[5] Kazuo Shii
Parti social-démocrate (PSD) (社会民主党, Shakai Minshutō?) (ja) Shamintō (社民党?)
(en) Social Democratic Party (SDP)
Opposition, Gauche, social-démocrate, pacifiste, antimilitariste 2 4 1996[Note 10] Mizuho Fukushima
Vent vert (VV) (みどりの風, Midori no kaze?) (en) Green Wind Party Opposition, Centre-gauche, environnementaliste 1 4 2012[Note 11] Direction collégiale
Vrai parti démocrate - Daichi (VPD) (大地・真民主党, Daichi - Jinmintō?) (fr) Vrai parti démocrate Grande Terre Opposition, Centre-droit, conservateur social 1 1 2011[Note 12] Muneo Suzuki
Nouveau parti de la réforme (NPR) (新党改革, Shintō Kaikaku?) (fr) Club de la Réforme
(fr) Parti de la Renaissance du Japon (PRJ)
(en) Japan Renaissance Party (JRP)
Opposition, Droite, conservateur libéral, nationaliste 0 2 2008[Note 13] Yōichi Masuzoe
Parti du futur du Japon (PFJ) (日本未来の党, Nippon Mirai no Tō?) (en) Japan Future Party (JFP) Opposition, Centre-gauche, social-libéral, keynésien, troisième voie, environnementaliste, anti-nucléaire, anti-taxe, anti-TPP, décentralisation, féministe 1 0 2012[Note 14] Yukiko Kada
Parti socialiste d'Okinawa (PSO) (沖縄社会大衆党, Okinawa Shakai Taishūtō?) (ja) Shakai Taishūtō (社会大衆党?)
(ja) Shadaitō (社大党?)
(ja) Shataitō (社大党?)
(fr) Parti social des masses
(en) Okinawa Social Mass Party (OSMP)
(en) Social Mass Party (SMP)
Opposition, Gauche, socialiste, régionaliste 0 1 1950[Note 15] Masaharu Kina
Indépendants 4 7
Total 479[Note 16] 236[Note 17]

Représentés à la diète du Japon dans le passé[modifier | modifier le code]

Nom Autres noms Idéologie Fondation Président
Ligue libérale (LL) (自由連合, Jiyū Rengō (JR)?) (ja) Jiyūren (自由連?)
(ja) Jiren (自連?)
(en) Liberal League (LL)
Centre-droit, néo-libéral 1994[Note 18] Torao Tokuda
Parti de la réalisation de la joie (PRJ) (幸福実現党, Kōfuku Jitsugen-tō?) (ja) Kōfuku (幸福?)
(en) Happiness Realization Party (HRP)
Droite, spiritualisme, néo-conservatisme, réformisme constitutionnel, anti-Corée du Nord, antinucléaire, présidentialisme 2009[Note 19] Etsuo Ishikawa
Nouveau parti Nippon (NPN) (新党日本, Shintō Nippon?) (en) New Party Nippon Centre, réformiste, régionaliste 2005[Note 20] Yasuo Tanaka

Non représentés à la diète du Japon mais avec des élus locaux[modifier | modifier le code]

Nom Autres noms Idéologie Fondation Président
Nouveau parti socialiste (新社会党, Shin Shakai-tō?) (ja) Shinshatō (新社党?)
(ja) Shinkaitō (社会党?)
(en) New Socialist Party (NSP)
Gauche, socialiste 1996[Note 21] Kimiko Kurihara
Futur vert (みどりの未来, Midori no Mirai?) (fr) Les Verts Japon
(en) Greens Japan
Écologie 2008[Note 22] Kazumi Inamura, Satoshi Yagi, Nao Suguro, Hitoshi Nakayama
Association pour la restauration d'Ōsaka (大阪維新の会, Ōsaka Ishin no Kai?) (ja) Hashimoto shintō (橋下新党?)
(en) Osaka Restoration Association
Régionalisme, Décentralisation, Fédéralisme 2010[Note 23] Tōru Hashimoto

Anciens partis politiques[modifier | modifier le code]

Nom Autres noms Idéologie Fondation Dissolution
Parti socialiste japonais (PSJ) (日本社会党, Nihon Shakaitō?) (ja) Shakai (社会?)
(en) Japan Socialist Party (JSP)
(en) Japan Social Democratic Party (JSDP)
Gauche, socialiste 1945 1996[Note 24]
Parti libéral du Japon (PLJ) (日本自由党, Nihon Jiyūtō?) (en) Liberal Party of Japan (LPJ) Droite, libéral 1945[Note 25] 1948[Note 26]
Parti progressiste du Japon (PPJ) (日本進歩党, Nihon Shimpotō?) (en) Progressist Party of Japan (PPJ) Centre, conservateur 1945[Note 27] 1947[Note 28]
Parti coopératif du Japon (日本協同党, Nihon Kōdōtō?) (en) Cooperative Party of Japan Centre, coopératif 1945[Note 29] 1946[Note 30]
Parti démocrate du versant ensoleillé (日向民主党, Hyūga Minshutō?) (en) Sunny-side Democratic Party Centre, conservateur 1945 1946[Note 31]
Parti rural du Japon (日本農本党, Nihon Nōhontō?) (en) Rural Party of Japan Centre, agrarien 1945 1946[Note 32]
Parti démocrate coopératif (PDC) (協同民主党, Kōdō Minshutō?) (en) Democratic Cooperative Party Centre, coopératif, conservateur 1946[Note 33] 1947[Note 34]
Parti populaire (国民党, Kokumintō?) (en) People's Party Centre, libéralisme politique 1946[Note 35] 1947[Note 36]
Parti paysan du Japon (PPJ) (日本農民党, Nihon Nōmintō?) (en) Farmer's Party of Japan Centre, agrarien 1947[Note 37] 1948[Note 38]
Parti coopératif populaire (PCP) (国民協同党, Kokumin Kōdōtō?) (en) People's Cooperative Party Centre, conservateur, coopératif 1947[Note 39] 1950[Note 40]
Parti démocrate (民主党, Minshutō?) (en) Democratic Party Centre, conservateur 1947[Note 41] 1950[Note 42]
Parti démocrate libéral (PDL) (民主自由党, Minshu Jiyūtō?) (en) Democratic Liberal Party (DLP) Droite, conservatisme libéral 1948[Note 43] 1950[Note 44]
Nouveau parti paysan (NPP) (農民新党, Nōmin Shintō?) (en) Farmer's New Party Centre, agrarien 1948[Note 45] 1949[Note 46]
Parti coopératif paysan (PCP) (農民協同党, Nōmin Kōdōtō?) (en) Farmer's Cooperative Party Centre, coopératif, agrarien 1949[Note 47] 1952[Note 48]
Parti libéral (自由党, Jiyūtō?) (en) Liberal Party (LP) Droite, conservateur libéral 1950[Note 49] 1955[Note 50]
Parti démocrate populaire (PDP) (国民民主党, Kokumin Minshutō?) (en) People's Democratic Party (PDP) Centre, conservateur 1950[Note 51] 1952[Note 52]
Club de la Restauration (新政クラブ, Shinsei Kurabu?) (en) Restauration Club Centre, conservateur 1951[Note 53] 1952[Note 54]
Parti de la Réforme (PR) (改進党, Kaishintō?) (en) Reform Party Centre, conservateur 1952[Note 55] 1954[Note 56]
Parti démocrate du Japon (PDJ) (日本民主党, Nihon Minshutō?) (en) Japan Democratic Party (JDP) Centre-droit, conservateur libéral 1954[Note 57] 1955[Note 58]
Parti démocrate socialiste (PDS) (民主社会党, Minshu Shakaitō?) (ja) Minshatō (民社党?)
(ja) Minsha (民社?)
(en) Democratic Socialist Party (DSP)
Centre-gauche, socialiste démocratique, anti-communiste 1960[Note 59] 1994[Note 60]
Club néo-libéral (CNL) (新自由クラブ, Shin-jiyū Kurabu?) Shinjiku (新自ク?)
(en) New Liberal Club (NLC)
Centre, conservateur libéral 1976[Note 61] 1986[Note 62]
Fédération social-citoyenne (FSC) (社会市民連合, Shakai-shimin rengō?) (ja) Shaminren (社民連?)
(en) Socialist Citizen Federation (SCF)
(en) Social democratic League (SDL)
Centre-gauche, social-démocrate, eurocommuniste (adapté au Japon) 1977[Note 63] 1978[Note 64]
Club socialiste (社会クラブ, Shakai kurabu?) (en) Social Club Centre-gauche, social-démocrate 1977[Note 65] 1978[Note 66]
Fédération social-démocrate (FSD) (社会民主連合, Shakai Minshu Rengō?) (ja) Shaminren (社民連?)
(en) Socialist Democratic Federation (SDF)
Centre-gauche, social-démocrate 1978[Note 67] 1994[Note 68]
Parti progressiste (PP) (進歩党, Shimpotō?) (en) Progressive Party (PP) Centre, conservateur 1987[Note 69] 1993[Note 70]
Parti des réformes démocratiques (PRD) (民主改革連合, Minshu Kaikaku Rengō?) (ja) Minkairen (民改連?)
(en) Democratic Reform Party (DRP)
Centre, social-libéral 1989[Note 71] 1998[Note 72],[2]
Nouveau parti du Japon (NPJ) (日本新党, Nihon Shintō?) (ja) Nihonshin (日本新?)
(ja) 日新 (Nishin?)
(en) Japan New Party (JNP)
Centre-droit, néo-libéral, conservateur 1992[Note 73] 1994[Note 74]
Nouveau Parti pionnier (NPP) (新党さきがけ, Shintō Sakigake?) (ja) Sakigake (さきがけ?)
(en) New Party Sakigake (NPS)
(en) The Forerunner
Centre, libéral, écologique 1993[Note 75] 1998[Note 76]
Parti de la Renaissance (新生党, Shinseitō?) (ja) Shinsei (新生?)
(en) Japan Renewal Party
Centre, néo-libéral, conservateur 1993[Note 77] 1994[Note 78]
Comité de la réforme (改革の会, Kaikaku no kai?) Centre, divers droite, conservateur 1994[Note 79] 1994[Note 80]
Parti libéral (自由党, Jiyūtō?) Parti libéral Kakizawa (党柿沢自由, Kakizawa Jiyūtō?)
(en) Liberals
1994[Note 81] 1994[Note 80]
Nouveau parti de l'avenir (新党みらい, Shintō mirai?) Centre, conservateur libéral 1994[Note 82] 1994[Note 80]
Comité de la volonté (高志会, Kōshikai?) Centre-droit, conservateur libéral, anti-socialistes 1994[Note 83] 1994[Note 80]
Kōmei (公明, Kōmei?) Centre, bouddhiste 1994[Note 84],[3] 1998[Note 85],[3]
Nouveau parti Kōmei (NPK) (公明新党, Kōmei shintō?) (en) Kōmei New Party Centre, bouddhiste 1994[Note 86],[3] 1994[Note 87],[3]
Parti de la nouvelle frontière (PNF) (新進党, Shinshintō?) (en) New Frontier Party (NFP) Centre, néo-libéral, social-libéral 1994[Note 88] 1997[Note 89]
Ligue des Citoyens (市民リーグ, Shimin Rīgu?) (en) Citizens' League Centre, social-libéral 1995[Note 90] 1996[Note 91]
Parti du Soleil (太陽党, Taiyōtō?) (en) Sun Party
(en) Taiyō Party
Centre, conservateur libéral, réformiste 1996[Note 92] 1998[Note 93],[2]
From Five (フロム ファイブ, Furomu Faibu?) (en) From Five Centre, libéral 1997[Note 94] 1998[Note 95]
Parti libéral (自由党, Jiyūtō?) (en) Liberal Party Centre-droit, néo-libéral, néo-conservateur 1998[Note 96] 2003[Note 97]
Club de l'Aurore (黎明クラブ, Reimei Kurabu?) (en) Reimei Club
(en) Dawn Club
Centre, bouddhiste 1998[Note 98],[3] 1998[Note 99],[3]
Nouveau parti de la paix (新党平和, Shintō Heiwa?) (en) New Peace Party Centre, bouddhiste 1998[Note 100],[3] 1998[Note 101],[3]
Voix du Peuple (国民の声, Kokumin-no-koe?) Centre, néo-libéral 1998[Note 102] 1998[Note 103]
Nouveau parti de la Fraternité (NPF) (新党友愛, Shintō Yūai?) (en) New Fraternity Party (NFP) Centre-gauche, socialiste démocratique, libéral 1998[Note 104] 1998[Note 105],[2]
Club réformiste (CR) (改革クラブ, Kaikaku Kurabu?) (fr) Club Kaikaku Centre-droit, néo-libéral 1998[Note 106] 2002[Note 107]
Parti de la bonne gouvernance (民政党, Minseitō?) (ja) Minsei (民政?)
(en) Good Governance Party
Centre, néo-libéral 1998[Note 108],[2] 1998[Note 109],[2]
Les Pionniers (さきがけ, Sakigake?) (en) The Forerunner
(en) New Party Sakigake (NPS)
Centre-droit, conservateur libéral, écologiste 1998[Note 110] 2002[Note 111]
Parti conservateur (保守党, Hoshutō?) (en) New Conservative Party (NCP) Droite, néo-conservateur 2000[Note 112] 2002[Note 113]
Assemblée politique environnementale verte (AEV) (みどりの会議, Midori no Kaigi?) (ja) Mido (みど?)
(en) The Environmental Green Political Assembly
Centre-droit, écologiste, conservateur libéral 2002[Note 114] 2004[Note 115]
Nouveau Parti conservateur (保守新党, Hoshu Shintō?) (ja) Hoshutō (保守党?)
(en) New Conservative Party (NCP)
Droite, néo-conservateur 2002[Note 116] 2003[Note 117]
Club réformiste (CK) (改革クラブ, Kaikaku Kurabu?) (fr) Club de la Réforme
(fr) Parti de la Renaissance du Japon (PRJ)
(en) Japan Renaissance Party (JRP)
Droite, conservateur, nationaliste 2008[Note 118] 2010[Note 119]
Nouveau parti Daichi (NPD) (新党大地 , Shintō Daichi?) (fr) Nouveau parti Grande Terre
(en) New Party Daichi (NPD)
(en) New Party Big Earth (NPBE)
Centre-droit, conservateur, régionaliste 2005[Note 120] 2011[Note 121]
Parti de l'aube (PDA) (太陽の党, Taiyō no tō?) (en) Sunrise Party (SP) Droite, conservateur, nationaliste 2010[Note 122] 2012[Note 123]
Parti Kizuna (PK) (新党きづな, Shintō Kizuna?) (fr) Nouveau Parti Kizuna
(fr) Nouveau Parti du lien
(en) Kizuna Party (KP)
Centre-gauche, social-libéral, protectionniste, anti-nucléaire 2011[Note 124] 2012[Note 125]
Priorité à la vie du peuple (PVP) (国民の生活が第一, Kokumin no Seikatsu ga Daiichi?) (fr) Mettre les vies du peuple en premier
(en) Putting People's Lives First (PPLF)
Centre-gauche, social-libéral, keynésien, anti-taxe, anti-nucléaire 2012[Note 126] 2012[Note 127]
Genzei Nippon (減税日本 ?) (fr) « Moins d'impôts au Japon » Centre, conservateur fiscal, libéral, régionaliste, populiste, anti-nucléaire 2010[Note 128] 2012[Note 129]
Parti anti-TPP, anti-nucléaire, pour le gel de la hausse de la taxe sur la consommation (反TPP・脱原発・消費増税凍結を実現する党, Han Tipipi - Datsugenpatsu - Shōhi-zōzei tōketsu o jitsugen suru tō?) (fr) « Anti-TPP »
(ja) Han Tipipi (反TPP?)
Centre-gauche, protectionnisme, anti-nucléaire, anti-taxe, troisième voie, conservatisme de gauche 2012[Note 130] 2012[Note 131]
Genzei Nippon - Parti anti-TPP, anti-nucléaire (減税日本・反TPP・脱原発を実現する党, Genzei Nippon - Han Tipipi - Datsugenpatsu o jitsugen suru tō?) (fr) « Anti-nucléaire »
(ja) Datsugenpatsu (脱原発?)
Centre-gauche, protectionnisme, anti-nucléaire, anti-taxe, troisième voie, décentralisation, conservatisme de gauche 2012[Note 132] 2012[Note 133]
Nouveau Parti du Peuple (NPP) (国民新党, Kokumin Shintō?) (en) People's New Party Centre-gauche, conservateur social, populiste 2005[Note 134] 2012[Note 135]

Partis politiques avant 1946[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fusion le 15 novembre 1955 du Parti libéral (1950-1955) et du Parti démocrate du Japon (1954-1955).
  2. Créé le 11 septembre 1996 par des dissidents du Parti social-démocrate (1996- ), du Nouveau Parti pionnier (1993-1998) et du Parti de la nouvelle frontière (1994-1997), et par la Ligue des Citoyens (1995-1996).
  3. Fusion le 27 avril 1998 du Parti démocrate du Japon (1996-1998), Parti de la bonne gouvernance (1998), Nouveau parti de la Fraternité (1998) et Parti des réformes démocratiques (1989-1998).
  4. Fondé en septembre 2012 par le maire d'Ōsaka, et ancien gouverneur de la préfecture d'Ōsaka, Tōru Hashimoto afin de relayer au niveau national les idées qu'il défend localement avec l'Association pour la restauration d'Ōsaka, a absorbé le 17 novembre 2012 le Parti de l'aube de l'ancien gouverneur de Tōkyō Shintarō Ishihara.
  5. Création le 17 novembre 1964 sous le nom simple de Kōmeitō, comme bras politique (qu'il restera officiellement jusqu'en 1971) de l'organisation bouddhiste laïque Sōka Gakkai (1930- ), dissout le 10 décembre 1994, une large majorité rejoignant le Parti de la nouvelle frontière (1994-1997), une minorité de 11 membres créant le groupe Kōmei (1994-1998) à la Chambre des conseillers.
  6. Fusion le 7 novembre 1998 du Kōmei (1994-1998) et du Nouveau parti de la paix (1998).
  7. Fondé le 8 août 2009 par des membres dissidents du Parti libéral-démocrate (1955-).
  8. Parti créé le 27 décembre 2012 par Ichirō Ozawa et la plupart des parlementaires du Parti du futur du Japon (PFJ, 2012-2012).
  9. Formé le 15 juillet 1922, le parti est illégal de 1922 à 1945.
  10. Nouveau nom du Parti socialiste japonais (1945-1996).
  11. Fondé le 17 juillet 2012 par quatre conseillères dissidentes de la majorité PDJ-NPP, rejointes le 16 novembre suivant par deux députés issus du PDJ.
  12. Fondé le 28 décembre 2011 par le Nouveau parti Daichi (NPD) et des membres dissidents du Parti démocrate du Japon et du Nouveau parti Nippon.
  13. Fondé le 23 avril 2010 par transformation du Club Kaikaku (2008-2010).
  14. Parti créé le 28 novembre 2012 par le gouverneur de la préfecture de Shiga, Yukiko Kada, immédiatement rejointe par la Priorité à la vie du peuple (2012) et le Genzei Nippon - Parti anti-TPP, anti-nucléaire (2012) et des députés issus du Vent vert (2012- ) ou du PSD (1996- ).
  15. Fondé le 31 octobre 1950 par le gouverneur d'Okinawa de l'époque Tatsuo Taira en souvenir de l'ancien Parti des masses socialistes (1932-1940).
  16. Un siège vacant.
  17. Six sièges vacants.
  18. Fondé en décembre 1994 par des indépendants.
  19. Fondé le 23 mai 2009 par le chef religieux Ryūhō Ōkawa pour servir de bras politique à son organisation religieuse, Happy Science.
  20. Fondé le 21 août 2005 par des membres dissidents du Parti libéral-démocrate (1955-).
  21. Fondé en mars par des membres dissidents du Parti social-démocrate (1996-).
  22. Fondé en novembre par réunion de deux organisations écologistes : Midori no tēburu et Arc-en-Ciel et Verts.
  23. Fondé le 19 avril 2010 par le gouverneur de la préfecture d'Osaka Tōru Hashimoto et ses partisans.
  24. Changement de nom en Parti social-démocrate (1996-).
  25. Création en octobre 1945.
  26. Fusion en mars 1948 avec des dissidents du Parti démocrate (1947-1950) pour former le Parti démocrate libéral (1948-1950).
  27. Création le 16 novembre 1945.
  28. Fusion le 31 mars 1947 avec des dissidents du Parti libéral du Japon (1945-1948) pour former le Parti démocrate (1947-1950).
  29. Création le 18 décembre 1945.
  30. Fusion le 24 mai 1946 avec le Parti démocrate du versant ensoleillé (1945-1946), le Parti rural du Japon (1945-1946) et des indépendants pour former le Parti démocrate coopératif (1946-1947).
  31. Fusion le 24 mai 1946 avec le Parti coopératif du Japon (1945-1946), le Parti rural du Japon (1945-1946} et des indépendants pour former le Parti démocrate coopératif (1946-1947).
  32. Fusion le 24 mai 1946 avec le Parti coopératif du Japon (1945-1946), le Parti démocrate du versant ensoleillé (1945-1946) et des indépendants pour former le Parti démocrate coopératif (1946-1947).
  33. Fusion le 24 mai 1946 du Parti coopératif du Japon (1945-1946), du Parti démocrate du versant ensoleillé (1945-1946), du Parti rural du Japon (1945-1946) et d'indépendants.
  34. Fusion le 8 mars 1947 avec le Parti populaire (1946-1947) et des indépendants pour former le Parti coopératif populaire (1947-1950).
  35. Création le 25 septembre 1946.
  36. Fusion le 8 mars 1947 avec le Parti démocrate coopératif (1946-1847) et des indépendants pour former le Parti coopératif populaire (1947-1950).
  37. Création le 25 février 1947.
  38. Réorganisation le 29 décembre 1948 pour donner le Nouveau parti paysan (1948-1949).
  39. Fusion le 8 mars 1947 du Parti démocrate coopératif (1946-1947), du Parti populaire (1946-1947) et d'indépendants.
  40. Fusion en avril 1950 avec le Parti démocrate (1947-1950) pour former le Parti démocrate populaire (1950-1952).
  41. Fusion le 31 mars 1947 du Parti progressiste du Japon (1945-1947) et de dissidents du Parti libéral du Japon (1945-1948).
  42. Fusion en avril 1950 avec le Parti coopératif populaire (1947-1950) pour former le Parti démocrate populaire (1950-1952).
  43. Fondé en mars 1948 par la fusion du Parti libéral du Japon (1945-1948) et de dissidents du Parti démocrate (1947-1950).
  44. Fusion en mars 1950 avec des dissidents du Parti démocrate (1947-1950) pour former le Parti libéral (1950-1955)
  45. Création le 29 décembre 1948 sur la base du Parti paysan du Japon (1947-1948).
  46. Réorganisation le 9 décembre 1949 pour donner le Parti coopératif paysan (1949-1952).
  47. Création le 9 décembre 1949 sur la base du Nouveau parti paysan (1948-1949).
  48. Fusion le 8 février 1952 avec le Parti démocrate populaire (1950-1952) et le Club de la Restauration (1951-1952).
  49. Fusion en mars 1950 du Parti démocrate libéral (1948-1950) avec des dissidents du Parti démocrate (1947-1950).
  50. Fusion le 15 novembre 1955 avec le Parti démocrate du Japon (1954-1955) pour former le Parti libéral-démocrate (1955-).
  51. Fusion en avril 1950 du Parti démocrate (1947-1950) et du Parti coopératif populaire (1947-1950).
  52. Fusion le 8 février 1952 avec le Parti coopératif paysan (1949-1952) et le Club de la Restauration (1951-1952) pour former le Parti de la Réforme (1952-1954).
  53. Fondé en 1951 par des opposants au Parti libéral (1950-1955) touchés par la purge de 1945 et amnistiés en 1951.
  54. Fusion le 8 février 1952 avec le Parti démocrate populaire (1950-1952) et le Parti coopératif paysan (1949-1952).
  55. Fusion le 8 février 1952 du Parti démocrate populaire (1950-1952), du Parti coopératif paysan (1949-1952) et du Club de la Restauration (1951-1952).
  56. Fusion le 24 novembre 1954 avec des dissidents du Parti libéral (1950-1955).
  57. Fusion le 24 novembre 1954 du Parti de la Réforme (1952-1954) et de dissidents du Parti libéral (1950-1955).
  58. Fusion le 15 novembre 1955 avec le Parti libéral (1950-1955) pour former le Parti libéral-démocrate (1955-).
  59. Création le 24 janvier 1960 par des dissidents issus de l'aile droite du Parti socialiste japonais (1945-1996).
  60. Dissolution le 9 décembre 1994 pour fusionner le lendemain avec le Parti de la Renaissance (1993-1994), le Nouveau parti du Japon (1992-1994), le Nouveau parti Kōmei (1994) et l’Union pour une réforme libérale (1994) et former le Parti de la nouvelle frontière (1994-1997).
  61. Création le 25 juin 1976 par des dissidents réformateurs et choqués par l'affaire Lockheed du Parti libéral-démocrate (1955- ).
  62. Dissout le 15 août 1986, une majorité rejoint le Parti libéral-démocrate (1955- ), d'autres créent le Parti progressiste (1987-1993).
  63. Fondé le 26 mars 1977 par des dissidents du Parti socialiste japonais (1945-1996) et du Parti communiste japonais (1922-).
  64. Fusionne le 26 mars 1978 avec le Club socialiste (1977-1978) pour former la Fédération social-démocrate (1978-1994).
  65. Fondé le 28 septembre 1977 par des dissidents du Parti socialiste japonais (1945-1996).
  66. Fusionne le 26 mars 1978 avec la Fédération social-citoyenne (1977-1978) pour former la Fédération social-démocrate (1978-1994).
  67. Formé le 26 mars 1978 par la fusion de la Fédération social-citoyenne (1977-1978) et du Club socialist (1977-1978).
  68. Dissolution le 22 mai 1994, ses membres se dispersent dans le Nouveau parti du Japon (1992-1994) ou dans le Nouveau parti pionnier (1993-1998).
  69. Formé le 22 janvier 1987 par les membres du Club néo-libéral (1976-1986) ayant refusé de rejoindre le Parti libéral-démocrate (1955- ) et rassemblés autour de Seiichi Tagawa.
  70. Dissolution le 2 août 1993 à la suite du retrait de la vie politique de Seiichi Tagawa, qui est le seul parlementaire qu'ait jamais eu ce parti.
  71. Fondée en 1989 pour servir de bras politique au principal syndicat du pays, le Rengō.
  72. Se fond le 27 avril 1998 avec le Parti de la bonne gouvernance (1998) et le Nouveau parti de la Fraternité (1998) dans le Parti démocrate du Japon (1996-1998) qui se réorganise pour donner l'actuel Parti démocrate du Japon (1998-)
  73. Créé le 22 mai 1992 par des dissidents du Parti libéral-démocrate (1955-).
  74. Dissolution le 9 décembre 1994 pour fusionner le lendemain avec le Parti de la Renaissance (1993-1994), le Parti démocrate socialiste (1960-1994), le Nouveau parti Kōmei (1994) et l’Union pour une réforme libérale (1994) et former le Parti de la nouvelle frontière (1994-1997).
  75. Créé le 21 juin 1993 par des dissidents du Parti libéral-démocrate (1955-).
  76. Change son nom en octobre 1998 pour devenir Les Pionniers (1998-2002).
  77. Créé le 23 juin 1993 par des dissidents du Parti libéral-démocrate (1955-).
  78. dissout le 10 décembre 1994 pour fusionner avec le Nouveau Parti du Japon (1992-1994), le Parti démocrate socialiste (1960-1994), le Nouveau parti Kōmei (1994) et l’Union pour une réforme libérale pour former le Parti de la nouvelle frontière (1994-1997).
  79. Formé en janvier 1994 par des anciens dissidents du Parti libéral-démocrate (1955-) siégeant depuis août 1993 comme indépendants et membres de la coalition « anti-PLD, anti-communiste » alors au pouvoir.
  80. a, b, c et d Le parti se dissous le 9 décembre 1994, la veille de sa fusion avec le Parti de la Renaissance (1993-1994), le Nouveau Parti du Japon (1992-1994), le Parti démocrate socialiste (1960-1994), le Nouveau parti Kōmei et les autres partis de l’Union pour une réforme libérale (1994) pour créer le Parti de la nouvelle frontière (1994-1997).
  81. Formé en avril 1994 par des dissidents du Parti libéral-démocrate (1955-) et de la faction de Michio Watanabe, favorables aux gouvernements « anti-PLD, anti-communiste » de Morihiro Hosokawa puis Tsutomu Hata.
  82. Formé le 18 avril 1994 par des dissidents du Parti libéral-démocrate (1955-) et de la faction du Seiwakai (ou ex-faction Fukuda), favorables au gouvernements « anti-PLD, anti-communiste » de Tsutomu Hata.
  83. Créé en juillet 1994 par des dissidents du Parti libéral-démocrate (1955-) autour de Toshiki Kaifu, opposés à la « grande coalition » formée entre le PLD, le Parti socialiste japonais (1945-1996) et le Nouveau Parti pionnier (1993-1998).
  84. Fondé le 5 décembre 1994 par une partie des conseillers du Kōmeitō (1964-1994) lors de sa dissolution.
  85. Fusion le 7 novembre 1998 avec le Nouveau parti de la paix (1998) pour créer le Nouveau Kōmeitō (1998-).
  86. Fondé le 5 décembre 1994 par les représentants et certains conseillers du Kōmeitō (1964-1994).
  87. Le parti fusionne le 10 décembre 1994 avec le Parti de la Renaissance (1993-1994), le Nouveau Parti du Japon (1992-1994), le Parti démocrate socialiste (1960-1994) et l’Union pour une réforme libérale (1994) pour créer le Parti de la nouvelle frontière (1994-1997).
  88. Fondé le 10 décembre 1994 par la fusion du Parti de la Renaissance (1993-1994), du Nouveau Parti du Japon (1992-1994), du Parti démocrate socialiste (1960-1994), du Nouveau parti Kōmei (1994) et des partis de la coalition de l’Union pour une réforme libérale, soit le Parti de la volonté (1994), le Parti de la réforme (1994), le Nouveau parti de l'avenir (1994) et le Parti libéral (1994).
  89. Dissout le 27 décembre 1997, éclatement en plusieurs partis : les ex-Kōmeitō dans le Nouveau parti de la paix (1998) et le Club de l'Aurore (1998), les ex-Parti de la Renaissance pro-Ozawa dans le Parti libéral (1998-2003), les ex-Parti de la Renaissance anti-Ozawa et les ex-Union pour une réforme libérale dans la Voix du Peuple (1998), les ex-Parti démocrate socialiste dans le Nouveau parti de la Fraternité (1998), les ex-Nouveau parti du Japon dans le mouvement From Five (1998) et le groupe de Tatsuo Ozawa dans le Club réformiste (1998-2002).
  90. Formé le 22 décembre 1995 par des dissidents du Parti socialiste japonais (1945-1996) et du Nouveau parti pionnier (1993-1998).
  91. Se dissout le 28 septembre 1996 pour rejointre le Parti démocrate du Japon (1996-).
  92. Formé le 26 décembre 1996 par des dissidents du Parti de la nouvelle frontière (1994-1997).
  93. Fusionne le 23 janvier 1998 avec la Voix du Peuple (1998) et From Five (1998) pour former le Parti de la bonne gouvernance (1998).
  94. Formé le 26 décembre 1997 par les membres du Parti de la nouvelle frontière (1994-1997) issus du Nouveau parti du Japon (1992-1994).
  95. Fusionne le 23 janvier 1998 avec la Voix du Peuple (1998) et le Parti du Soleil (1996-1998) pour former le Parti de la bonne gouvernance (1998).
  96. Formé le 1er janvier 1998 par d'anciens membres du Parti de la nouvelle frontière (1994-1997) partisans d'Ichirō Ozawa, surtout issus soit du Parti de la Renaissance (1993-1994), soit de l’Union pour une réforme libérale (1994).
  97. Se dissout le 26 décembre 2003 pour se fondre dans le Parti démocrate du Japon (1996/1998-).
  98. Formé le 4 janvier 1998 par les anciens membres du Nouveau parti Kōmei (1994), qui étaient conseillers pour le Parti de la nouvelle frontière (1994-1997).
  99. Se dissout le 18 janvier 1998 dans le Kōmei (1994-1998).
  100. Formé le 4 janvier 1998 par les anciens membres du Nouveau parti Kōmei (1994), qui étaient représentants pour le Parti de la nouvelle frontière (1994-1997).
  101. Fusionne le 7 novembre 1998 avec le Kōmei (1994-1998) pour redonner naissance à un Nouveau Kōmeitō (1998-).
  102. Formé le 4 janvier 1998 par les membres du Parti de la nouvelle frontière (1994-1997) issus soit du Parti de la Renaissance (1993-1994), soit de l’Union pour une réforme libérale (1994).
  103. Fusionne le 23 janvier 1998 avec le Parti du Soleil (1996-1998) et From Five (1997-1998) pour former le Parti de la bonne gouvernance (1998).
  104. Formé le 5 janvier 1998 par les membres du Parti de la nouvelle frontière (1994-1997) issus du Parti démocrate socialiste (1960-1994).
  105. Se fond le 27 avril 1998 avec le Parti de la bonne gouvernance (1998) et le Parti des réformes démocratiques (1989-1998) dans le Parti démocrate du Japon (1996-1998) qui se réorganise pour donner l'actuel Parti démocrate du Japon (1998-).
  106. Formé le 12 janvier 1998 par des membres du Parti de la nouvelle frontière (1994-1997).
  107. Dissout en 2002 à la suite de l'échec électoral de 2000. La plupart des membres rejoignent le Parti libéral-démocrate (1955-), le Parti démocrate du Japon (1998-) ou quittent la politique entre 2000 et 2002.
  108. Formé le 23 janvier 1998 lors de la fusion du Parti du Soleil (1996-1998), de la Voix du Peuple (1998) et de From five (1997-1998).
  109. Se fond le 27 avril 1998 avec le Nouveau parti de la Fraternité (1998) et le Parti des réformes démocratiques (1989-1998) dans le Parti démocrate du Japon (1996-1998) qui se réorganise pour donner l'actuel Parti démocrate du Japon (1998-).
  110. Nouveau nom en octobre 1998 du Nouveau parti Sakigake (1993-1998).
  111. Dissolution et réorganisation le 16 janvier 2002 pour donner naissance à l’Assemblée politique environnementale verte (2002-2004).
  112. Formé le 1er avril 2000 par des dissidents du Parti libéral.
  113. Dissout le 25 décembre 2002, se réorganise en absorbant des dissidents du Parti démocrate du Japon (1996/1998-), pour donner naissance au Nouveau parti conservateur (2002-2003).
  114. Créé le 16 janvier 2002 sur la base de l'ancien parti Les Pionniers (1998-2002).
  115. Dissolution le 22 juillet 2004.
  116. Créé le 26 décembre 2002 à la suite de l'absorption par le Parti conservateur (2000-2002) de dissidents du Parti démocrate du Japon (1996/1998-).
  117. Se dissout le 21 novembre 2003 pour se fondre dans le Parti libéral-démocrate (1955-).
  118. Fondé le 29 août 2008 par des membres dissidents du Parti démocrate du Japon (1998-).
  119. Transformation en Nouveau parti de la réforme (2010- ).
  120. Fondé le 18 août 2005 par des membres dissidents du Parti libéral-démocrate (1955-).
  121. Transformation en Vrai parti démocrate - Daichi (2011- ).
  122. Nouveau nom depuis le 3 novembre 2012 du Parti de l'aube du Japon (たちあがれ日本, Tachiagare Nippon?), lui-même fondé le 10 avril 2010 par des membres dissidents du Parti libéral-démocrate (1955-).
  123. Se dissout dans l’Association pour la restauration du Japon (2012- ).
  124. Parti créé le 30 décembre 2011 par neuf députés dissidents du Parti libéral-démocrate (1996-) opposés aux projets du gouvernement Noda de rejoindre les négociations du TPP et d'augmenter la taxe sur la consommation.
  125. Dissolution dans Priorité à la vie du peuple (2012).
  126. Parti créé le 11 juillet 2012 par 37 députés et 12 conseillers dissidents du PDJ opposés aux projets du gouvernement Noda d'augmenter la taxe sur la consommation.
  127. Dissolution dans le Parti du futur du Japon (2012- ).
  128. Fondé le 26 avril 2010 par le maire de Nagoya, et ancien député du PDJ, Takashi Kawamura afin de soutenir son action politique dans cette ville et la relayer dans la préfecture d'Aichi et au niveau national, en association avec d'autres élus locaux.
  129. Dissolution dans le Genzei Nippon - Parti anti-TPP, anti-nucléaire (2012).
  130. Fondé le 19 novembre 2012 par plusieurs anciens députés de la majorité démocrate-NPP, emmenés par Masahiko Yamada et Shizuka Kamei.
  131. Dissolution dans le Genzei Nippon - Parti anti-TPP, anti-nucléaire (2012).
  132. Fondé le 22 novembre 2012 par la fusion du Genzei Nippon (2010-2012) du maire de Nagoya, et ancien député du PDJ, Takashi Kawamura, et le Parti anti-TPP, anti-nucléaire, pour le gel de la hausse de la taxe sur la consommation (2012) des anciens ministres Masahiko Yamada, ex-PDJ, et Shizuka Kamei, ex-NPP.
  133. Dissolution dans le Parti du futur du Japon (2012- ).
  134. Fondé le 17 août 2005 par des membres dissidents du Parti libéral-démocrate (1955-).
  135. Dissolution sans rejoindre de nouveaux partis.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Formation of the Liberal Democratic Party (lire en ligne)
  2. a, b, c, d, e et f (en) Brief History of the DPJ (lire en ligne)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Histoire du parti sur le site officiel du Kōmeitō
  4. (en) Ex-minister Watanabe starts new political party, The Japan Times Online,‎ 9 août 2009 (lire en ligne)
  5. (en) A Profile of the Japanese Communist Party,‎ janvier 2009 (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eddy Dufourmont, Histoire politique du Japon (1853-2011), Presses universitaires de Bordeaux,‎ 2012
  • Jean-Marie Bouissou (dir.), Le Japon contemporain, Fayard,‎ 2007