Liste des noms retirés d'ouragans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ouragan Charley touchant terre le 31 août 2004 en Floride à une intensité de Catégorie 4. Le plus puissant en douze ans à frapper la côte américaine

Ceci est une liste des noms retirés d’ouragans tel que décidé par l’Organisation météorologique mondiale lors de la rencontre annuelle du comité de surveillance des cyclones tropicaux. Cette réunion se tient en mars ou avril et les pays affectés par des tempêtes particulièrement intenses ayant causés de forts dommages peuvent proposer de retirer le nom de celles-ci des listes futures. Comme on utilise le nom d'ouragans dans l'Atlantique Nord ainsi que dans le Pacifique Nord-est et centre, cette liste traite séparément ces deux régions.

Bien qu’aucune requête ne fut jamais contestée, il faut qu’un pays en fasse la demande pour qu’un nom soit retiré. Certains noms d’ouragans, comme Gordon restent dans les listes même si l’ouragan Gordon de 1994 a causé de nombreux morts et des dégâts importants, puisque qu’Haïti n’a jamais demandé son retrait.

Bassin Atlantique Nord[modifier | modifier le code]

Liste des noms retirés[modifier | modifier le code]

Trajectoires de tous les ouragans dont le nom fut retiré dans le bassin Atlantique Nord

Dans le bassin de l’océan Atlantique nord, la tradition d’identifier des ouragans par des prénoms date de 1953. En moyenne, un nom est retiré par saison. Plusieurs années ne voient aucun nom retiré mais les saisons très actives en voient plusieurs. Par exemple, cinq noms ont été enlevés des listes futures en 2006. Entre 1953 et 2006, soixante-huit noms de tempêtes ont subi un retrait. Deux de ces noms, (Carol et Edna), ont été utilisés deux fois parce que le retrait a été suite à une réévaluation postérieure. Deux autres, (Hilda et Janet) ont été mis dans une liste mais jamais réutilisé car retirés après réévaluation.

En théorie, un ouragan ou une tempête tropicale de quelque force que ce soit peut faire l’objet d’une demande car on ne tient compte que de son impact. Cependant, depuis 1972, aucun ouragan de Catégorie 1 n’a été retiré et aucune Tempête tropicale ne le fut avant la saison 2001. Ceci est surtout dû au fait que ces faibles tempêtes ne causent en général que peu de dégâts, les pluies diluviennes étant leur principal impact.

Classement[modifier | modifier le code]

Par intensité et dommages[modifier | modifier le code]

Toute une banlieue de Miami rasée par l'ouragan Andrew, le second dans la liste des plus coûteux mais le seizième pour son intensité

La première liste donne les ouragans/tempêtes tropicales du bassin de l’Atlantique nord en ordre croissant de leur intensité maximale selon leur pression centrale minimale. On donne également les vents maximums soutenus sur une minute car ils servent dans l’Atlantique nord à leur donner une intensité sur l’Échelle Saffir-Simpson. On caractérise les ouragans par la catégorie maximale même s’ils n’ont pas touché terre avec cette force.

Dans la liste on retrouve une Tempête tropicale, quatre ouragans de catégorie 1, quatre de catégorie 2, douze de catégorie 3, vingt-huit de catégorie 4 et dix-huit de catégorie 5. Plusieurs ouragans puissants ne se retrouvent pas dans cette liste puisqu’ils n’ont affecté aucune terre (ex. Ouragan Karl en 2004), ou frappé des zones très peu habitées (Ouragan Bret en 1999), ou se sont très affaiblis avec de frapper la côte (cas de l’Ouragan Ethel) ou n’ont pas fait de demande de retrait. Plusieurs ouragans des catégories inférieures sont dans cette situation mais seulement cinq ouragans de catégorie 5, les plus intenses, n’ont pas fait l’objet d’une demande. Un des ouragans dans cette liste, Ouragan Cesar-Douglas, a atteint son maximum d’intensité après être passé du bassin Atlantique à celui du Pacifique, d’où le double nom. L’intensité mentionné dans ce cas est celle dans l’Atlantique sous le nom Cesar.

La seconde liste donne un classement par le coût des dommages tels que normalisés en dollars américain de 2005. Les noms d’ouragans sont retirés en général à partir de ces dommages et du nombre de morts qu’ils ont causés. Même en tenant compte de l’inflation, les tempêtes les plus récentes sont plus coûteuses que les plus anciennes. Cela est dû au fait que la population des zones à risques a augmenté grandement depuis les cinquante dernières années, que les édifices et infrastructures sont de meilleures qualités et en plus grand nombre. Ces chiffres ne tiennent compte également que des estimés disponibles, en particulier pour les plus vieux ouragans où les données sont très difficiles à obtenir de certains pays.

Échelle de Saffir-Simpson
D T 1 2 3 4 5
Par intensité
Nom Saison nœuds1 km/h1 hPa²
Allison 2001 50 95 1000
Cesar 1996 75 140 990
Klaus 1990 70 130 985
Diana 1990 85 160 980
Stan 2005 70 130 977
Agnes 1972 75 140 977
Fifi 1974 95 175 ≤971
Juan 2003 90 170 969
Diane 1955 105 190 ≤969
Alicia 1983 100 180 963
Carol 1954 85 160 ≤960
Roxanne 1995 100 180 956
Eloise 1975 110 200 955
Edna 1954 105 190 ≤954
Elena 1985 110 200 953
Bob 1991 100 180 950
Jeanne 2004 105 190 950
Gracie 1959 120 225 950
Cleo 1964 135 250 ≤950
Marilyn 1995 100 180 949
Iris 2001 125 230 948
Fran 1996 105 190 946
Audrey 1957 125 230 ≤946
Celia 1970 110 200 945
Frederic 1979 115 215 943
Dora 1964 120 225 942
Keith 2000 120 225 941
Charley 2004 130 240 941
Hilda 1964 130 240 941
Betsy 1965 135 250 941
Flora 1963 120 225 940
Lili 2002 125 230 940
Fabian 2003 125 230 939
Ione 1955 105 190 ≤938
Georges 1998 135 250 937
Hazel 1954 130 240 ≤937
Connie 1955 125 230 ≤936
Hortense 1996 120 225 935
Luis 1995 120 225 935
Frances 2004 125 230 935
Isidore 2002 110 200 934
Michelle 2001 120 225 933
Lenny 1999 135 250 933
Joan 1988 125 230 932
Carla 1961 150 280 931
Dennis 2005 130 240 930
Donna 1960 140 260 ≤930
Inez 1966 130 240 929
Carmen 1974 130 240 928
Anita 1977 150 280 926
David 1979 150 280 924
Beulah 1967 140 260 923
Andrew 1992 150 280 922
Floyd 1999 135 250 921
Hattie 1961 140 260 ≤920
Gloria 1985 125 230 919
Hugo 1989 140 260 918
Opal 1995 130 240 916
Isabel 2003 145 270 915
Janet 1955 150 280 ≤914
Ivan 2004 145 270 910
Mitch 1998 155 285 905
Camille 1969 165 305 ≤905
Katrina 2005 150 280 902
Allen 1980 165 305 899
Rita 2005 155 290 895
Gilbert 1988 160 295 888
Wilma 2005 160 295 882
Par dommages
Name Saison Dommages (à ce moment)[1] Dommages (2005 $US)
Katrina 2005 $79 milliards $79 milliards
Andrew 1992 $26.5 milliards $52,4 milliards
Wilma 2005 $28.8 milliards $28,8 milliards
Hugo 1989 $10 milliards[2] $15.6 milliards
Charley 2004 $15 milliards $15,4 milliards
Ivan 2004 $14,2 milliards $14,6 milliards
Rita 2005 $10 milliards $10 milliards
Agnes 1972 $2,1 milliards $9,6 milliards
Frances 2004 $8,9 milliards $9,1 milliards
Betsy 1965 $1,42 milliard $8,5 milliards
Gilbert 1988 $5 milliards $8,1 milliards
Camille 1969 $1,42 milliard $7,5 milliards
Jeanne 2004 $6,9 milliards $7,1 milliards
Georges 1998 $5,9 milliards[3] $6.8 milliards
Frederic 1979 $2,3 milliards $6,5 milliards
Mitch 1998 $5 milliards[4] $5.8 milliards
Diane 1955 $832 millions $5,7 milliards
Allison 2001 $5 milliards $5,4 milliards
Floyd 1999 $4,5 milliards $5,1 milliards
Dennis 2005 $4–6 milliards $4–6 milliards
David 1979 $1.54 milliard[5] $4.4 milliards
Fran 1996 $3,2 milliards $3,9 milliards
Alicia 1983 $2 milliards $3,8 milliards
Fifi 1974 $900 millions[6] $3.7 milliards
Opal 1995 $3 milliards $3,7 milliards
Isabel 2003 $3,4 milliards $3,6 milliards
Carol 1954 $461 millions $3,2 milliards
Flora 1963 $529 millions[7] $3.2 milliards
Joan 1988 $2 milliards[8] $3.2 milliards
Luis 1995 $2,5 milliards[9] $3,1 milliards
Hazel 1954 $381+ millions[10] $2,6 milliards
Donna 1960 $400 millions[11] $2,5 milliards
Allen 1980 $1 milliard[12] $2,5 milliards
Celia 1970 $450 millions[13] $2,3 milliards
Michelle 2001 $2 milliards[14] $2,2 milliards
Bob 1991 $1,5 milliard $2,1 milliards
Eloise 1975 $550 millions[15] $2,1 milliards
Carla 1961 $325 millions[16] $2,0 milliards
Marilyn 1995 $1,5 milliard $1,9 milliard
Roxanne 1995 $1,5 milliard $1,9 milliard
Gloria 1985 $900 millions $1,6 milliard
Stan 2005 $1–2 milliards $1–2 milliards
Inez 1966 $217 millions[17] $1,3 milliard
Cleo 1964 $198,5 millions[18] $1,2 milliard
Beulah 1967 $207,7 millions[19] $1,1 milliard
Audrey 1957 $150 millions[20] $1 milliards
Lili 2002 $860 millions $920 millions
Dora 1964 $250 millions[18] $910 millions
Elena 1985 $450 millions $800 millions
Hilda 1964 $126 millions[18] $760 millions
Carmen 1974 $152 millions[21] $630 millions
Ione 1955 $88 millions[22] $600 millions
Hortense 1996 $500 millions $600 millions
Lenny 1999 $330 millions[23] $380 millions
Isidore 2002 $330 millions[24] $350 millions
Connie 1955 $50 millions[25] $345 millions
Janet 1955 $47.8 millions[22] $330 millions
Fabian 2003 $300 millions[26] $320 millions
Edna 1954 $40 millions[27] $280 millions
Keith 2000 $225 millions[28] $250 millions
Juan 2003 $200 millions[29] $210 millions
Iris 2001 $150 millions[30] $160 millions
Diana 1990 $90.7 millions[31] $130 millions
Gracie 1959 $14 millions[32] $90 millions
Cesar 1996 $39 millions[33] $50 millions
Klaus 1990 $1 millions[34] $1.6 million
Anita 1977 Inconnu Inconnu

Par mortalités[modifier | modifier le code]

Voici une liste des ouragans selon le nombre de morts causées selon les données disponibles. La majorité des décès sont causés par les pluies diluviennes qui donnent des inondations et des glissement de terrain et par l'onde de tempête qui déferle sur la côte. Les vents et les tornades associés à ces systèmes sont moins meurtriers car en général les structures sont renforcées dans les régions menacés ou des abris sont mis à la disposition des populations.

L'onde de tempête représente le plus important potentiel mais heureusement les méthodes modernes de prévision météorologique ont permis d'amoindrir les risques en permettant l'évacuation des côtes à la suite d'avertissements. Les inondations dépendent du type de terrain, de la pente et des quantités de pluie. Elles sont donc plus difficiles à prévoir et il est plus difficile de rejoindre les populations pour les faire évacuer.

Inondation des Gonaïves (Haïti) suite à l'Ouragan Jeanne qui tua plus de 3 000 personnes en faisant l'un des plus mortel de tous les temps
Nom Saison Morts directes Endroits frappés
Mitch 1998 11,000 – 18,000 Nicaragua, Honduras, El Salvador, Guatemala
Fifi 1974 8,000 – 10,000 Honduras
Flora 1963 7,186 – 8,000 Haïti, Cuba
Jeanne 2004 3,037+ Gonaïves (Haïti)
David 1979 2,063+ République dominicaine, Dominique
Katrina 2005 1,836+ De la Louisiane à la Floride
Hazel 1954 600 – 1,200 Haïti, Côte Est des États-Unis, Ontario (Canada)
Inez 1966 1,000 Mer des Caraïbes, Mexique
Janet 1955 538 – 681 Mexique, Belize, Barbade
Georges 1998 603 Hispaniola
Audrey 1957 419+ Louisiane
Donna 1960 364 Porto Rico, Bahamas, Côte Est des États-Unis
Gilbert 1988 327 Mexique, Mer des Caraïbes
Hattie 1961 262 – 275 Belize
Allen 1980 236 – 261 Hispaniola
Camille 1969 259 Mississippi (État), Virginie
Cleo 1964 200 – 217 Petites Antilles
Joan 1988 216 Amérique centrale
Diane 1955 184 – 200 Nord-est des États-Unis
Agnes 1972 129 Côte est des États-Unis
Diana 1990 96 Mexique
Ivan 2004 92 Sud-est des États-Unis, Mer des Caraïbes, Alabama-Floride
Stan 2005 80 – 100 Mexique, El Salvador, Guatemala
Eloise 1975 80 Grandes Antilles, Côte Est des États-Unis
Betsy 1965 76 Louisiane
Carol 1954 60 Nouvelle-Angleterre
Opal 1995 59 Guatemala, Mexique
Beulah 1967 58 – 59 Texas, Mexique, Martinique
Floyd 1999 57 Caroline du Nord
Hugo 1989 49 – 56 Guadeloupe, Montserrat, Caroline du Sud
Cesar 1996 51 Amérique centrale
Carla 1961 46 Texas
Dennis 2005 42 Haïti, Cuba, Alabama - Floride
Allison 2001 41 Sud des États-Unis
Hilda 1964 38 Louisiane
Iris 2001 31+ Placencia, Belize
Andrew 1992 26 Floride, Louisiane
Fran 1996 26 Caroline du Nord, Nord-est des États-Unis
Connie 1955 25 Côte Est des États-Unis
Keith 2000 24 Amerique centrale
Wilma 2005 23 Haïti, Quintana Roo, Floride
Gracie 1959 22 Virginie, Caroline du Sud, Géorgie
Alicia 1983 21 Texas
Hortense 1996 21 République dominicaine, Porto Rico
Edna 1954 20 Nouvelle-Angleterre
Luis 1995 17 Saint-Martin (île), Mer des Caraïbes
Lenny 1999 17 Petites Antilles, Colombie
Michelle 2001 17 Honduras, Cuba, Nicaragua
Celia 1970 16 Texas, Cuba
Isabel 2003 16 Côte Est des États-Unis
Charley 2004 15 Floride, Jamaïque
Roxanne 1995 14 Mexique
Lili 2002 13 Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Jamaïque, Haïti
Klaus 1990 11 Martinique, Sud-est des États-Unis
Anita 1977 10 Mexique
Ione 1955 8 Caroline du Nord
Gloria 1985 8 Nord-est des États-Unis
Bob 1991 8 Nord-est des États-Unis
Marilyn 1995 8 Saint-Thomas, Îles Vierges américaines, Porto Rico
Fabian 2003 8 Bermudes, Côte Est des États-Unis
Rita 2005 7 Texas - Louisiane
Frances 2004 7 Floride
Frederic 1979 5 Mississippi (État)-Alabama
Isidore 2002 4 Mexique, Louisiane
Juan 2003 4 Canada atlantique, Est du Québec
Dora 1964 1 Côte Est des États-Unis
Carmen 1974 1 Louisiane
Elena 1985 0 Mississippi (État)

Bassin du Pacifique Nord-est et centre[modifier | modifier le code]

Liste des noms retirés[modifier | modifier le code]

Trajectoire des noms retirés d'ouragans du Pacifique

Beaucoup de noms ont été retirés des listes officielles dans le Pacifique centre-nord et nord-est pour des raisons autres que leur impact.

Avant 1957, deux tempêtes tropicales dans le Pacifique central-nord ont reçu des noms hawaïen qui ne furent jamais réutilisés. De 1957 à la fin des années 1970, les noms des ouragans de ce bassin ont suivi ceux des typhons du Pacifique Nord-ouest et aucun de fut retirés. Un nouveau système d'appellations est entré en vigueur au début des années 1980. En 2006, le Central Pacific Hurricane Center a changé ou enlevé seize noms des listes, incluant plusieurs jamais utilisés.

Dans le Pacifique Nord-est, depuis 1960 onze tempêtes ont vu leur nom retirés. Depuis la standardisation des noms dans cette région en 1978, plusieurs noms ont été retirés pour des ambiguïtés dans leur prononciation et doubles sens quand prononcé dans certaines langues. Adolph et Israel, ont été enlevés suite à des pressions politiques comme ils pourraient être reliés à Adolf Hitler et à Israël[35]. On a retiré sans raison également Knut en 1987, Iva en 1988 (deux systèmes qui n'ont jamais frappés de terres), Hazel 1965 (faible tempête tropicale qui a touché le nord-ouest du Mexique sans dommages connus) et Adele en 1970 (demeura sa vie entière au large de toute côte). Dans le cas de Hazel, il est probable que ce soit pour éviter une ambiguïté avec à cause de l'ouragan Hazel de 1954 du côté Atlantique. Certains noms ont été altérés comme Kirsten qui a été écrit Kristen en 1970 mais est revenu à son orthographe antérieur en 1974[36]. Dans ce groupe on compte : Dalilia/Dalila[37] et Dolores/Delores[36]

Dans Pacifique centre-nord, les noms suivants ont été retirés des listes pour leur impact[36]:

  • Ioke a été retiré en 2006 par Iopa après l'Ouragan Ioke.
  • Iwa a été remplacé par Io après l'ouragan Iwa en 1982 ;
  • Iniki a été remplacé par Iolana après l'ouragan Iniki en 1992 ;
  • Paka fut retiré après 1997 à cause du Typhon Paka, nommé dans le Pacifique central mais qui a atteint son intensité maximale et son plus grand impact dans le nord-ouest de cet océan[38].

Dans le Pacifique nord-est les noms d'ouragans suivants ont été retirés mais il n'est précisé si c'est pour les dommages causés[39] :

Classement[modifier | modifier le code]

Par intensité et dommages[modifier | modifier le code]

Dommages causés par l'ouragan Iniki à Hawaii
Échelle de Saffir-Simpson
D T 1 2 3 4 5
Par intensité
Name Saison Vent Maximum
sur 1-min[40]
Pression minimale[40]
Nœuds Km/h hPa
Ismael 1995 70 130 983
Iwa 1982 80 145 968
Fefa 1991 105 195 959
Fico 1978 120 220 955
Pauline 1997 115 215 948
Iniki 1992 120 225 938
Ioke 2006 140 260 915
Kenna 2002 145 265 913
Paka 1997 160 295 901
Par dommages
Nom Saison Dommages
à ce moment
(en $US)
Dommages
(en $US de 2006)
Pauline 1997 7,5 milliards[41] 9,4 milliards
Iniki 1992 1,8 milliard[42] 2,6 milliards
Paka 1997 584 millions[43] 734 millions
Iwa 1982 308 millions[44] 644 millions
Kenna 2002 101 millions[45],[46] 113 millions
Ioke 2006 88 millions[47] 90 millions
Ismael 1995 26 millions[48] 34,4 millions
Fico 1978 200 000[49] 618 000
Fefa 1991 Inconnu Inconnu

Par mortalités[modifier | modifier le code]

Ouragan Pauline près de son maximum d'intensité
Nom Saison Morts directs Endroits frappés
Pauline 1997 230 - 400 Oaxaca, Guerrero
Ismael 1995 116 Sonora, Sinaloa
Iniki 1992 6 Hawaii
Kenna 2002 4 Nayarit
Iwa 1982 1 Hawaii
Fico 1978 0 N/A
Fefa 1991 0 N/A
Paka 1997 0 N/A
Ioke 2006 0 N/A

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Costliest U.S. Hurricanes 1900-2004 (unadjusted) », NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  2. (en) « Hurricane Season 1989 », NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  3. (en) « Hurricane season 1998 », NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  4. (en) « Ouragan Mitch », NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  5. (en) « 1979 Monthly Weather Review », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  6. (en) « Hurricane Fifi », Worldbook (consulté le 18 décembre 2007)
  7. (en) « 1963 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  8. (en) « 1988 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  9. (en) « 1995 Hurricane Luis », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  10. (en) « Hurricane Hazel », NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  11. (en) « 1960 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  12. (en) « 1980 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  13. (en) « 1970 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  14. (en) Roger A. Pielke Jr., Jose Rubiera, Christopher Landsea, Mario L. Fernandez et Roberta Klein, « NHR-Cuba », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  15. (en) « 1975 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  16. (en) « 1961 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  17. (en) « 1966 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  18. a, b et c (en) « 1964 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  19. (en) « 1999 Hurricane Beulah », NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  20. (en) « 1957 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  21. (en) « 1974 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  22. a et b (en) « 1955 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  23. (en) « 1999 Hurricane Lenny », NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  24. (en) « 2002 Hurricane Isidore », NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  25. (en) « Damages with Hurricane Connie », US Army (consulté le 18 décembre 2007)
  26. (en) « Hurricane Fabian », NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  27. (en) « Hurricane Edna », NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  28. (en) « Hurricane Keith », NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  29. (en) « Hurricane Juan », Nova Weather (consulté le 18 décembre 2007)
  30. (en) « TCP Meeting 2002 », Organisation météorologique mondiale (consulté le 18 décembre 2007)
  31. (en) « 1990 Hurricane Season », Monthly Weather Review, CEPIS (consulté le 18 décembre 2007)
  32. (en) « 1959 Hurricane Season », Monthly Weather Review, NOAA (consulté le 18 décembre 2007)
  33. (en) « Hurricane Ceasar-Douglas », Relief Web (consulté le 18 décembre 2007)
  34. (en) Robert Glass, Klaus Weakens, Moves Over Open Atlantic Waters, Associated Press,‎ 6 octobre 1990
  35. (en) Gary Padgett, Jack Beven et James Lewis Free, « What names have been retired in the Atlantic and East Pacific basin? », Hurricane Research Division (NOAA),‎ 2006 (consulté le 2006-12-08)
  36. a, b et c (en) Atlantic Tropical Weather Center, « Tropical Cyclone Retirement », Ablaze Productions, Inc.,‎ 2006 (consulté le 7 décembre 2006)
  37. (en) Edward N. Rappaport, « Tropical Storm Dalila Tropical Cyclone Report », National Hurricane Center,‎ 1995 (consulté le 7 décembre 2006)
  38. (en) Office of the Federal Coordinator for Meteorological Services and Supporting Research, « 61st Interdepartmental Hurricane Conference Action Items »,‎ 2007 (consulté le 21 juillet 2007)
  39. Organisation météorologique mondiale, « Regional Association IV (North America, Central America and the Caribbean) Hurricane Operational Plan »,‎ 2006 (consulté le 7 décembre 2006)
  40. a et b (en) Hurricane Research Division du NOAA, « Hurricane Data for Pacific Hurricanes 1949-2005 », NOAA,‎ 2006 (consulté le 8 décembre 2006)
  41. (es) Centro Nacional para la Prevención de Desastres, « Estadisticas Sobre Los Riegos a Atenuar de Fenomenos Perturbadores »,‎ 1999 (consulté le 9 décembre 2006)
  42. (en) National Hurricane Center, « Costliest U.S. Hurricanes 1900-2004 (unadjusted) »,‎ 2004 (consulté le 9 décembre 2006)
  43. (en) National Climatic Data Center, « Event Report for Guam »,‎ 1997 (consulté le 21 juillet 2007)
  44. (en) United States Geological Survey, « Summary of Significant Floods, 1982 »,‎ 2005 (consulté le 9 décembre 2006)
  45. (en) James L. Franklin, « Hurricane Kenna Tropical Cyclone Report », National Hurricane Center,‎ 2002 (consulté le 9 décembre 2006)
  46. (en) Guy Carpenter, « 2002 Tropical Cyclone Review »,‎ 2003 (consulté le 1 janvier 2007)
  47. (en) Advisory Council for Historic Preservation, « Spring 2007 Case Digest - Protecting Historic Properties » [PDF],‎ 2007 (consulté le 15 octobre 2007)
  48. (es) Centro Nacional de Prevención de Desastres, « Impacto Socioeconómico de los Ciclones Tropicales 2005 »,‎ 2006 (consulté le 9 novembre 2006)
  49. (en) The State of Hawaii Data Book, « Geography and Environment of Hawaii »,‎ 2000 (consulté le 10 décembre 2006)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]