Liste des maires de Bordeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour des articles plus généraux, voir Bordeaux et Histoire de Bordeaux.
Maire de Bordeaux
Image illustrative de l'article Liste des maires de Bordeaux

Image illustrative de l'article Liste des maires de Bordeaux
Titulaire actuel
Alain Juppé
depuis le 8 octobre 2006

Création 1208
Mandant Suffrage universel
Durée du mandat 6 ans
Premier titulaire Pierre Lambert
Résidence officielle Palais Rohan
Rémunération 5 512.13 euros/mois
Site internet www.bordeaux.fr

La ville de Bordeaux se dote d'institutions municipales en 1206 et ses Jurats élisent le premier maire de la ville. De Pierre Lambert, élu en 1208 à Alain Juppé réélu en 2008, 240 maires se succèdent aux destinées de Bordeaux.

Liste des maires de Bordeaux au XIXe siècle, plaque place Pey Berland, Bordeaux
Liste des maires de Bordeaux au XXe siècle, plaque place Pey Berland, Bordeaux

Naissance de la commune de Bordeaux[modifier | modifier le code]

Le 30 avril 1206, après l'attaque de Bordeaux par le roi de Castille, Jean sans Terre par une lettre aux « maire, jurats et fidèles de Bordeaux », annonce la désignation du nouveau sénéchal de Gascogne. Ce document est la preuve que Bordeaux s'administre avec ses propres magistrats sous la forme d'une commune.

Maires du XIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Article connexe : Jurade de Bordeaux.

Henri Gradis indique dans son ouvrage Histoire de Bordeaux publié en 1901 que le premier maire de Bordeaux a été le seigneur de Monadey en 1173, mais Henri Gradis ne donne pas de source à cette indication [1]. Par contre un écrit du 20 avril 1208 mentionne que Pierre Lambert (Petrus Lambertini) a été élu par 50 jurats.

XVe siècle[modifier | modifier le code]

XVIe siècle[modifier | modifier le code]

Montaigne, maire de 1581 à 1585.

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

La fonction de maire de Bordeaux sera supprimée de 1620 à 1653 par Louis XIII. Trois nouveaux jurats remplaceront celui-ci. Après la chute de l'Ormée et la fin de la Fronde, Louis XIV considère qu'il est dangereux de laisser une grande ville sans maire. Il décide alors de désigner le maire et l'intendant. Pendant 115 ans ces derniers seront les représentants d'un état centralisateur. En 1692 Louis XIV décide de vendre la charge de maire pour renflouer les caisses de l'Etat. La famille d'Estrades va détenir la charge de maire de Bordeaux pendant 115 ans.

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

1796 : séparation en trois arrondissements et trois municipalités : Nord, 1er arrond. ; Sud, 2e arrond. ; Centre, 3e arrondissement.

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Maire Dates du mandat Professions / qualités Précisions
Charles-Jacques Fieffé 1800 Maire d'arrondissement. Maire de Bordeaux Nord.
Jean-Baptiste Mathieu 1800 Maire d'arrondissement. Maire de Bordeaux Sud[2].
Pierre-Barthélémy Portal d'Albarèdes 1800 ? Maire d'arrondissement. Armateur, membre du Conseil du Commerce, puis de la Chambre de Commerce de Bordeaux, ministre de la Marine et des Colonies. Maire d'un seul des trois arrondissements de Bordeaux (Bordeaux Centre ?).
Laurent Lafaurie de Montbadon 1805 - Bordeaux est réunifié en 1805.
Jean-Baptiste Lynch 1809 Conseiller au parlement de Bordeaux en 1771, puis président aux requêtes, conseiller général sous le Consulat, puis comte de l'Empire, pair de France. Nommé par l'Empereur maire de Bordeaux en 1809, il livre la ville à Louis XVIII en 1814
Jacques Barthélémy Gramont de Castéra 1815 Négociant Démissionnera pour laisser la place à l'ancien Maire
Joseph-Marie de Gourgue 1816 Le vicomte Joseph-Marie de Gourgue fut maire de Bordeaux de 1816 à 1823 et député de 1821 à 1827[3] . -
André-Guy-Victor du Hamel 1824 vicomte -
Charles de Bryas 1830 - -
Joseph-Thomas Brun 1831 - -
David Johnston 1838 - -
Pierre de Pelleport 1842 Vicomte, général d'Empire, commandant supérieur de la garde nationale de Bordeaux (1831) Le 25 décembre 1841, le roi le nomma pair de France, et, l'année suivante, maire de Bordeaux ; il refusa ces dernières fonctions par raison d'âge.
Lodi-Martin Duffour-Dubergier 1842 - -
Jean-Baptiste Basilide Billaudel[4] 1848 Ingénieur des ponts et chaussées, constructeur du Pont de Pierre de Bordeaux avec son beau-père Claude Deschamps Conseiller général du département de la Gironde (1839-1847)
Gustave Curé 1848 Négociant, conseiller général, député (1857-1869), vice-président du Conseil général de la Gironde Il assure la tranquillité des Bordelais durant la Révolution de 1848
Antoine Gautier 1849 - Antoine Gautier est nommé maire par le ministre de l’Intérieur sur avis du Préfet, il doit donc sa nomination à ses réseaux bordelais au sein des « élites locales ». Ainsi, il est soumis à « l'autorité de son ministre de tutelle »[5].
Pierre Castéja 1860 Substitut du procureur auprès du parquet de Bordeaux puis notaire. Propriétaire du Château Duhart-Milon[6] Nommé maire par Napoléon III[7]
Guillaume-Henri Brochon 1863 Avocat réputé, bâtonnier de l'ordre en 1850 Nommé maire par Napoléon III
Alexandre de Bethmann 1867 Négociant -
Émile Fourcand 1870 Négociant Émile Fourcand a été élu le 14 décembre 1875 sénateur inamovible, poste qu'il conserva jusqu'à sa mort en 1881. Membre de laFranc-maçonnerie bordelaise
Charles de Pelleport-Burète 1874 vicomte Fils du général Pierre de Pelleport. Fonctionnaire. Après son mandat de maire il sera sénateur de la Gironde de 1876 à 1879
Émile Fourcand 1876 - -
Albert Brandenburg 1878 - -
Alfred Daney 1884 - -
Adrien Baysselance 1888 - -
Alfred Daney 1892 - -
Camille Cousteau 1896 - Premier maire socialiste de Bordeaux

XXe siècle[modifier | modifier le code]

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gradis, Henri, Histoire de Bordeaux, Bordeaux, Féret,‎ 1901, 459 p. (lire en ligne)
  2. À la place de Jean-Baptiste Nairac, qui a refusé.
  3. J.M. de Gourgue sur le site de l'Assemblée Nationale
  4. Jean-Baptiste Billaudel sur www.cestenfrance.net
  5. Les élites européennes du XVIe siècle à nos jours Modèles, transferts, singularités Université Michel de Montaigne « Comme le montrent bien les aléas de la carrière publique d’Antoine Gautier, un tel maire est sous le Second Empire, un personnage fragile, soumis à l’autorité de son ministre de tutelle qui doit lui-même tenir compte des degrés d’adhésion de l’opinion publique locale à sa politique et à sa gestion. Gautier sera ainsi la victime, avec l’histoire des eaux, d’erreurs techniques qui ne sauraient lui être directement imputables. On a ainsi une illustration de ce rôle de fusible que peuvent jouer sous le Second Empire maires nommés et préfets. »
  6. Château Duhart-Milon
  7. Pierre Castéja Les maires de Bordeaux