Liste des lieux des Chroniques de Krondor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Liste des lieux apparaissant dans les romans du cycle de fantasy Les Chroniques de Krondor de Raymond E. Feist.

Midkemia[modifier | modifier le code]

Midkemia est le premier monde qui est présenté dans Les Chroniques de Krondor. Il est composé de plusieurs provinces, dont l'existence d'une d'entre elles, Novindus, n'est révélée que dans le huitième tome (Le Boucanier du roi).

On peut comparer Midkemia a une planète composée de plusieurs continents dont les deux seuls connus sont Triagia, dans lequel se déroule l'aventure principale, et Novindus.

Le Royaume est la province centrale dans la narration et est situé sur Triagia. On peut le comparer à l'Europe féodale, organisée avec un roi élu par ses pairs (qui réside à Rillanon, la capitale), des nobles de rang plus ou moins important (ducs, barons), de serfs et d'hommes libres.

Le Royaume est également la résidence d'elfes (les Elfes noirs), habitant la ville sylvestre d'Elvandar dirigée par la reine Aglaranna, de magiciens plus ou moins puissants ainsi que d'elfes noirs ou Moredhels mais aussi de nains, de trolls et de gobelins. Le monde a été contrôlé dans le passé par une race de guerriers-dragons extrêmement puissante dont les représentants sont nommés Valheru. Leur nature exacte et le rôle qu'ils ont joué dans l'évolution de la planète est un leitmotiv de la série qui apparaît dès le premier tome et qui n'est résolu que dans le cycle de La Guerre des serpents, mais qui a des influences jusqu'au "La Guerre du chaos".

L'autre monde très présent dans la série est Kelewan, qui est particulièrement développé dans le second tome et dans une trilogie annexe : La Trilogie de l'empire. Ce monde est comparable au Japon féodal, le sens de l'honneur y est extrêmement développé, et les intrigues sont nombreuses et complexes.

Triagia[modifier | modifier le code]

Triagia est un continent du monde fictif de Midkemia.

C'est le continent sur lequel se déroule l'action principale de La Guerre de la faille, Le Legs de la faille, L'Entre-deux-guerres, une partie de La Guerre des serpents et de Le Conclave des ombres, la totalité de La Guerre des ténèbres et de "La Guerre du chaos".

Le Royaume des Isles - où est centré l'histoire et qui sert donc de point de repère géographique - est bordé au nord par les Terres du Nord, où vivent les Moredhels et certains humains, comme dans la ville d'Armengar, des Royaumes de l'Est au nord-est, de l'Empire de Kesh la Grande au sud, de la Mer sans Fin à l'ouest et enfin de la Mer du Royaume et du Roldem à l'est.

Par ailleurs, on sait qu' Elvandar, la cité elfique, dispose d'une place particulière dans Le Royaume des Isles. Au sud de l'Empire de Kesh la Grande se trouvent les États de la Confédération Keshiane, et entre le Royaume des Isles et la côte nord de la Triste Mer, il y a une zone de cités indépendantes appelées les Cités Libres du Natal. Entre l'Empire de Kesh et le Royaume se trouve une très petite région indépendante : le port aux Étoiles, ainsi qu'une zone contestée entre les deux puissances : le Val des Rêves. Dans la Triste mer se trouvent deux îles indépendantes : Queg et l'Île du Sorcier. Grâce à une carte de la bibliothèque de Macros, on sait qu'au sud des États de la Confédérations Keshiane se trouve une « immense superficie »[1].

Sur le continent vivent des humains originaires :

On y trouve aussi des Elfes :

Par ailleurs, on peut aussi y trouver des Nains :

Bien qu'ils aient disparus lors des Guerres du Chaos, Triagia, comme l'ensemble de Midkemia était peuplé des Valherus. Seul Tomas porte encore leurs traits, et garde des souvenirs de ces temps, grâce à l'armure qu'il a revêtue, qui était auparavant celle de Ashen-Shugar.

Souvent alliés aux Moredhels, le peuple des Gobelins peuple les Terres du Nord, de même que les Trolls.

Royaume des Isles[modifier | modifier le code]

Le Royaume des Isles (aussi souvent appelé le Royaume) est le pays où se déroule principalement l'action des livres. Il est semblable à l'Europe médiévale. Le royaume est gouverné par un roi, et est divisé en différents duchés.

Le Royaume des Isles n'est au départ qu'une petite île du monde de Midkemia sur le continent de Triagia, dont les premiers habitants agrandirent les frontières en conquérant les terres alentours. La capitale est Rillanon, située dans l'est du pays, sur l'île qui fut le point de départ du royaume. L'ouest est gouverné par Krondor et son prince.

Le Royaume est bordé à l'ouest par l'océan (la mer sans fin) et au sud par l'empire de Kesh la grande. Au nord s'étend une grand chaîne de montagne où vivent les Trolls et les Moredhels (elfes des ténèbres). Il est bordé à l'est par la mer du Royaume ou se trouve sa capitale, Rillanon, et divers états indépendants appelés les royales de l'Est.

Rillanon[modifier | modifier le code]

Rillanon se trouve sur la plus grande des huit îles de la Mer du Royaume. C'est la capitale du Royaume des Isles, ainsi que la résidence des rois de la nation. Elle est décrite comme la plus belle cité du Royaume, depuis que Rodric IV a entrepris de la rénover entièrement, et que ses successeurs ont continué ce projet[2].

La succession des rois :

(À partir des Chroniques de Krondor - les personnes ayant régné sont en gras)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
?
 
 
 
?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Servante
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Borric conDoin
 
Catherine conDoin
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Janica conDoin
 
Rodric III
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Martin l'Archer (illégitime)
 
Magda de Roldem
 
Lyam Ier
 
 
Anita
 
Arutha
 
 
Carline
 
 
Pug (par adoption)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Rodric IV
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Randolph conDoin
 
 
Borric Ier
 
Yasmine
 
 
Erland
 
 
Elena
 
 
Nicholas
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Patrick Ier
 
Francine de Silden
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Richard
 
 
 
Ryan
 
Inconnue
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Matthew
Crydee[modifier | modifier le code]

Crydee est situé à l'extrême ouest du Royaume des Isles, à l'embouchure de la rivière Crydee, sur la côte de la mer sans fin. Le duché de Crydee est proche du royaume elfique d'Elvandar. Crydee appartient à ce que l'on appelle les côtes sauvages, et est composé de la baronnie de Carse, et celle de Tulan.

Crydee est un château assez rustique, entouré d'un petit village de pêcheurs, qui grandit et fut détruit plusieurs fois au cours de son histoire.

À l'origine, Crydee appartenait à l'Empire de Kesh la Grande, appelé alors la province de Bosania. Une guerre civile dans le sud de l'empire permit au Royaume d'envahir et de conquérir la province de Bosania. Nicholas conDoin I, le troisième fils du roi des Isles, est ainsi le premier duc de Crydee.

C'est à Crydee, lors du règne de Borric (troisième duc de Crydee) que Pug et Tomas découvrent un étrange navire échoué. Celui-ci vient de Kelewan, et sa découverte marque le début de l'invasion Tsuranis. Plus tard, le port est attaqué par des assassins Tsuranis qui détruisent le village. Mais Arutha parvient à prévenir le château de l'invasion par la mer grâce à un signal qu'il lance depuis le phare. Durant cette même nuit, il sauve la vie d'Amos Trask. Le château est alors assiégé, est manque d'être pris par les guerriers Tsuranis, qui grâce à des sapeurs, ont creusé un tunnel sous le château. À la suite de cet échec, les Tsuranis stoppent leurs sièges.

Bien des années après, le village de pêcheurs proche du château est attaqué par des pirates venu des îles du Couchant, qui le détruisent entièrement, et qui parviennent a entrer dans le château. Ils tuent la duchesse Briana (la femme de Martin), et capture sa fille (Margaret) et sa suivante (Abigail). Le prince Nicholas, le fils d'Arutha, se lance alors à leur poursuite, ce qui le mènera sur Novindus.

Les ducs de Crydee :

  • Nicholas conDoin I, troisième fils du roi des Isles
  • Borric
  • Martin, fils illégitime de Borric et époux de Briana d'Armengar. Il renie sa prétention au trône pour lui et tous ses descendants afin d'éviter la guerre civile et de permettre à son demi-frère Lyam de devenir roi.
  • Marcus, époux d'Abigail de Carse.
Krondor[modifier | modifier le code]

Krondor est la capitale de l'ouest du Royaume des Isles, gouvernée par le prince de Krondor, qui ne rend de comptes qu'au roi (basé à Rillanon, la capitale du Royaume). La ville est administrée par le Duc de Krondor, qui tient lieu de conseiller principal de la couronne et, de fait, gère les postes d'émissaire économe, militaire et diplomatique.

Krondor est à l'ouest de la capitale du Royaume des Isles (Rillanon), de laquelle elle est séparée par la Triste Mer. Étant idéalement placée sur la rive de la Triste Mer, elle est un axe maritime majeur. De par sa disposition géographique, Krondor bénéficie d'un climat tempéré qui, en suivant la côte vers le sud, est remplacé au bout de quelques centaines de kilomètres par un climat aride au désert de Jal-Pur. Un voyage de deux semaines vers le nord conduit à une région nordique et froide : les Monts de Pierre. À l'est de Krondor se trouvent d'immenses marécages, qu'il faut une semaine pour traverser.

Sethanon[modifier | modifier le code]

Sethanon est une ville de Midkemia, décrite comme une petite ville au centre du Royaume des Isles. Elle a été érigée sur les ruines d'un ancien site Valheru.

Sethanon est surtout connue pour renfermer la Pierre de Vie, l'arme terrible que les Valherus créèrent pour faire face aux Dieux. Cette arme se trouve quelques secondes dans le futur, ce qui fait qu'elle n'est pas visible, à moins de posséder de puissants pouvoirs magiques. Son existence reste secrète, hormis pour quelques personnes (Tomas, Pug, Miranda, Macros le Noir, Ryath) jusqu'à ce que Calis puisse la détruire, utilisant son héritage unique (sa mère, Aglaranna, étant elfe, et son père, Tomas, mi-homme mi-Valheru).

La ville, à cause de la Pierre de Vie, est le lieu de l'ultime bataille entre les forces de Murmandamus et celles du Royaume des Isles dans Ténèbres sur Sethanon. C'est également la destination du Démon Jakan, qui a pris la place de la Reine Émeraude, dans La Rage d'un roi démon. C'est aussi sous cette ville que s'est réfugié l'ocacle d'Aal (qui a investi le corps du dragon Ryath après sa mort).

Salador[modifier | modifier le code]

Salador est une cité située dans le Royaume de l'Est, un port important sur la Mer du Royaume. Il s'agit du lieu de transit principal entre le Royaume de l'Est et le Royaume de l'Ouest. Lorsque monseigneur Kerus est tué, pendant la guerre de la faille, le duché de Salador revient à Laurie et à sa femme Carline.

L'Empire de Kesh la Grande[modifier | modifier le code]

L'Empire de Kesh la Grande est la plus grande nation du continent de Triagia. C'est une nation vaste et sûrement la plus cosmopolite de Midkemia.

Il est situé au sud du Royaume des Isles et du Royaume de Queg et au nord de la Confédération Keshiane. Il est bordé à l'ouest par la Mer sans Fin, au nord par la Triste Mer et au nord-est par la Mer du Royaume.

Sa population est d'environ cinq millions d'habitants, à en croire Lakeisha, impératrice de Kesh (voir Prince de sang). Sa capitale est la Cité Impériale de Kesh, qui est l'une des plus anciennes cités de Midkemia. L'Empereur ou l'Impératrice de Kesh est le chef suprême de l'Empire.

L'actuel Duché de Crydee et le Royaume de Queg faisaient autrefois partie de l'Empire, composant la province de Bosania, mais ils profitèrent du premier soulèvement de la confédération Keshiane au sud pour se libérer.

La Confédération Keshiane[modifier | modifier le code]

La Confédération Keshiane est un ensemble d'États qui se trouvent sur le monde de Midkemia, sur le continent de Triagia. Ils se situent au sud de l'Empire de Kesh la Grande. Selon Kulgan, « peu de gens du royaume se sont aventurés dans la confédération. » Il dit aussi que les habitants du Royaume « en connaiss[ent] à peine les noms, et [ne savent] rien d'autre d'eux »[3].

On sait que les États de la Confédération Keshiane étaient auparavant des régions de l'Empire de Kesh la Grande, et qu'ils sont entrés en guerre avec cette dernière pour obtenir leur indépendance. Dans le même temps, au nord de l'Empire, la Bosania et le Royaume de Queg se sont soulevés, et l'Empire de Kesh, ne pouvant faire la guerre sur deux fronts, perdit les trois régions. La Bosania devint le duché de Crydee.

Royaume de Roldem[modifier | modifier le code]

Le Royaume de Roldem est situé sur le monde de Midkemia, sur le continent de Triagia. Il se situe à l'est du Royaume des Isles, dans la Mer du Royaume. Il est considéré comme avant-gardiste en ce qui concerne la mode vestimentaire. Roldem abrite notamment la Cour des maîtres, qui désigne le « meilleur bretteur du monde », au cours d'un tournoi qui a lieu tous les cinq ans. Le dernier champion connu en est Serwin Fauconnier.

Malgré son indépendance, Roldem reste sous influence de l'Empire de Kesh la Grande. Lors de l'exil de Kaspar d'Olasko, lorsque Varen Rodoski se maria avec Natalia d'Olasko, Roldem acquit le duché d'Olasko.

Les royaumes de l'Est[modifier | modifier le code]

L'est de Triagia abrite divers petits états plus ou moins indépendants (du sud au nord et d'ouest en est): Roskalon, Miskalon, Salmater, les duchés de Maladon et de Semrick (qui ont fusionné), la lointaine Loren, la principauté d'Aranor, le duché d'Olasko, Opast, Bastion de Bardac, la Haute Place Forte, Le comté de Conar, les territoires Orosinis, le royaume des marais, le duché de Farinda, les Hautes Etendues, Latagore, et les territoires Orodons.

Les États du sud se disputent un territoire central sans pouvoir se mettre d'accord ou se départager.

Orosinis et Orodons sont des peuples qui ont un mode de vie tribal, et ne constituent pas d'Etat en tant que tel. Ils sont inspirés des peuples finno-ougriens. Les deux peuples sont dits cousins, les premier étant plutôt des montagnards et les seconds des pécheurs en mer. Bastion de Bardac est un état fondé par un ancien pirate. Les autres Etats ont été fondés par des Roldemois, et dont la culture est très proche.

Les royaumes de l'Est et Roldem sont le lieu où se déroule l'essentiel des romans Serre du faucon argenté et de Le Roi des renards.

Le Royaume de Queg[modifier | modifier le code]

Le Royaume de Queg est la plus grande île de la Triste Mer. Elle se trouve sur le continent de Triagia, sur le monde de Midkemia. Ses deux principales villes sont la capitale Queg et Palanque, une ville au sud-ouest de l'île.

Le Royaume de Queg est devenu indépendant de l'Empire de Kesh la Grande une cinquantaine d'années avant la Bosania (qui comprend Crydee et Les Cités Libres du Natal). Pendant très longtemps, Queg a été le seul producteur d'huile de feu quegane. Ses corsaires et ses galères sont craints partout dans la Triste Mer. Amos Trask dit à Arutha que Queg a tendance à considérer toute la Triste Mer comme lui appartenant[4]. Messire Vasarius est l'un des seuls marchands du Royaume de Queg cité dans les livres. Il participe à l'attaque de Crydee, dans Le Boucanier du roi.

Les Cités Libres du Natal[modifier | modifier le code]

Les Cités Libres du Natal sont un ensemble de villes libres de Midkemia, sur le continent de Triagia.

Les relations entre le Royaume des Isles et les Cités Libres n'ont pas toujours été cordiales. Dans Pug l'apprenti, premier livre des Chroniques de Krondor, Talbott Kilrane, un marchand de Bordon, petite ville des Cités Libres du Natal dit à Borric qu'il l'avait d'abord traité avec méfiance, car, même si Borric et son père avant lui avaient été « de bons voisins », les gens du Natal n'avaient pas oublié que c'était le grand-père du Duc qui avait dévasté Walinor et assiégé Natal[5].

Les rangers du Natal sont connus pour être les meilleurs pisteurs dans les frontières du Royaume, à l'exception des Elfes.

Les Cités Libres se trouvent au nord de la Triste Mer. Elle s'étendent de Crydee, à l'ouest, jusqu'à Ylith, au nord-est. On connaît le nom de quelques Cités Libres du Natal : Walinor, Natal, Bordon, Port Natal, Port Magrave ou encore Lan.

Les Cités Libres du Natal sont devenues indépendantes de l'Empire de Kesh la Grande il y a 50 ans en même temps que le Duché de Crydee.

Elvandar[modifier | modifier le code]

Elvandar est le Pays des Elfes, dirigé par la Reine Aglaranna et Tomas.

Novindus[modifier | modifier le code]

Novindus est un continent du monde de Midkemia, et est séparé du continent où se déroule principalement l'action, Triagia, par la Mer Sans Fin.

Bien qu'on en connaisse l'existence depuis Milamber le mage grâce à la carte trouvée dans le château de Macros le Noir, il apparaît pour la première fois dans Le Boucanier du roi, quand Nicholas poursuit des Panthatians à bord de l'Aigle Royal. Il réapparaît ensuite dans La Guerre des serpents, puis dans Le Retour du banni, quand Kaspar est banni d'Olasko.

Le continent est composé de trois parties, séparées entre elles par de gigantesques chaînes de montagnes et d'interminables forêts : les terres Orientales, les terres Occidentales et les terres Fluviales. La côte du Royaume des Isles étant plus proche des terres Orientales, c'est là que débarquent Nicholas conDoin et l'équipage de l'Aigle Royal, composé entre autres d'Amos Trask, Nakor, Calis et Marcus, fils aîné de Martin l'Archer. Cependant, au cours des livres, les trois parties sont visitées.

Dans les terres Orientales, on retrouve des cités-Etats telle la Cité du Fleuve Serpent, qui entretient des relations commerciales avec le Royaume des Isles, ou encore Hamsa, Khaipur, Lanada, Maharta et Kilbar, qui se font toutes détruire lors de l'invasion de la Reine Emeraude.

Les terres Fluviales sont essentiellement composées de la plaine de Djams, que la compagnie des Aigles Cramoisis de Calis doivent traverser pour échapper aux Saaurs. On y trouve les cités-états d'Ispar ou de Palamds.

Enfin, les terres Orientales sont composées de la chaîne de montagnes du Ratn'Gary, qui héberge le Pavillon des Dieux, au sud, et de cités-états comme Irabek ou Sulth au nord.

Novindus est peuplé majoritairement d'humains, d'une culture largement inspirée de l'Inde. Certains d'entre eux sont mercenaires (puisqu'il n'existe aucune véritable armée), comme Praji et Vaja. D'autres appartiennent à des clans, ou font partie des Jeshandis (peuple inspiré des Turcs et Mongols).

On y retrouve des Elfes, nommées Longues-Vies, et que les Eledhels nommeront Ocedhels. Les Nains ont creusé sous Novindus des tunnels de centaines de kilomètres. Par ailleurs, le continent est peuplé de Panthatians, créés par la Valheru Alma-Lodaka, et d'hommes-tigres, créés par Draken-Korin. Ils habitent respectivement dans la chaîne du Ratn'Gary et dans la grande forêt du Sud du continent.

Kelewan[modifier | modifier le code]

Kelewan est une planète où coexistent, plus ou moins pacifiquement, plusieurs civilisations différentes. Le monde de Kelewan est plus particulièrement exploré dans la Trilogie de l'empire.

Selon les visions de Pug en haut de la tour de la cité des magiciens à la fin de son apprentissage, Kelewan est un monde ancien où cohabitaient autrefois différentes races intelligentes, très différentes des Tsurani. Mais seuls les Cho-ja et les Thūns (centaures) ont survécu.

La quasi-totalité des minerais métalliques furent extraits avant l'arrivée du peuple Tsurani, bien que de petites quantités subsistent : une vulgaire épée en métal vaut plusieurs vies de travail. Les Tsuranis ont donc développés d'autres sortes de matériaux ; en effet ils utilisent des peaux enduites de résine et des armes en bois, qui sont d'ailleurs aussi dures que le métal mais plus aisées à fabriquer sur ce monde. Une simple clé métallique de Midkémia aurait un prix fabuleux sur Kelewan.

Alors que Midkemia est modelée d'après l'histoire, les mythes, l'influence et les créatures fantastiques européens (de l'époque moyenâgeuse), Kelewan trahit l'influence des cultures asiatico-pacifico-indonésienne, mâtinées des cultures amérindiennes (Amérique centrale). Certains noms sont clairement inspirés du nahuatl, tandis que d'autres le sont du japonais.

Kelewan fut détruite à la fin de la Guerre des Ombres quand Pug créa une faille massive entre le monde et sa lune pour que celle-ci s'écrase sur la planète, empêchant ainsi le Seigneur de la Terreur d'entrer dans la réalité. Certains Tsurani furent évacués par Pug et quelques magiciens. Les Cho'ja choisirent de rester et de mourir avec leur monde.

L'empire Tsuranuanni[modifier | modifier le code]

L'empire Tsuranuanni est la nation de Kelewan dont la culture est la plus décrite dans les romans de Feist, et qui se trouve souvent au cœur de l'intrigue.

Il fonctionne selon un système de castes rigides (les esclaves n'ont par exemple aucun moyen de devenir libres un jour) qui perdure grâce à la croyance en la réincarnation future suivant la conduite dans la vie en cours (la Roue de la Vie). C'est un peuple de fiers guerriers dont la faiblesse est le goût pour leur système politique, cruel et instable. Par ailleurs, il peut facilement être comparé au Japon médiéval de notre univers, de par la notion d'honneur omniprésente et par la reprise de la plupart des coutumes de ce pays.

Le peuple tsurani se divise entre le peuple (artisans, esclaves...) et les membres de maisons (les nobles et leurs serviteurs ou soldats). Ces maisons sont constituées en clans et en partis ; une maison peut s'opposer à une autre d'un même clan.

Tous les mages sont sous l'autorité de l'Assemblée et portent des robes noires. Ils sont considérés comme en dehors de la loi et peuvent agir comme bon leur semble pour le bien de l'Empire. Ce droit leur fut accordé en récompense de services rendus dans des temps reculés. On les appelle des Très-Puissants ; ce nom est toujours prononcé avec révérence et crainte, tant leur pouvoir est grand.

Le gouvernement de l'Empire a évolué au cours du temps. Jusqu'à l'époque de la Guerre de la Faille et de la Dame Mara des Acoma, l'Empire de Tsuranuanni était dirigé par un empereur héréditaire couronné par les Grand Prêtres des 20 ordres religieux majeurs après ratification de la candidature par le Grand Conseil des seigneurs. Son pouvoir temporel est quasiment inexistant, mais ses sujets le vénèrent au même titre qu'un dieu vivant. Au début de la guerre de la faille l'empereur était Ichindar, (« quatre-vingt onze fois empereur »), qui portait alors le titre honorifique de « Lumière du Ciel ».

Le pouvoir militaire, concret, était détenu par le Seigneur de Guerre. Élu par le Grand Conseil, une assemblée qui regroupe tous les nobles de l'empire, il était le second homme le plus puissant de l'empire après l'empereur lui-même. Mais, pour gouverner effectivement, il devait toujours continuer à chercher assez de partisans dans les différentes maisons, clans et partis. Soutenu avec plus ou moins de vigueur, il représentait alors le chef du gouvernement. L'assassinat, le complot, le chantage pouvaient être employés dans la mesure où celui qui en faisait usage respectait les règles et les usages.

Quand Pug, devenu Très-Puissant, humilia publiquement le Seigneur de Guerre Almecho, condamnant les Tsurani pour leur cruauté et dénonçant la stagnation politique, artistique et sociale de Tsuranuanni, il provoqua des troubles politiques sans précédent. Le Seigneur de Guerre se donna la mort pour effacer sa honte et son successeur, Axantucar fut exécuté sur ordre de l'Empereur pour trahison. L'Empereur, soutenu par Mara des Acoma, qui avait entendu les paroles de Pug, dissolut le Grand Conseil et prit alors le pouvoir, sortant de son rôle religieux symbolique.

Par la suite, les difficiles réformes qu'il avait initiées faillirent échouer avec son assassinat, mais Mara des Acoma parvint à déjouer les plans de son rival Jiro des Anasati qui visait à restaurer le Seigneur de Guerre et le Grand Conseil. Elle plaça son fils Justin sur le trône, le mariant pour ce faire à la fille aînée d'Ichindar, Jehilia, confirma la structure du nouvel Empire et poussa les Très-Puissants à renoncer à leur statut en dehors de la loi. La Grande Liberté, charte analogue à celle du Royaume des Isles sur Midkémia, fut alors promulguée, libérant les esclaves et supprimant les privilèges et les droits traditionnels des seigneurs (notamment celui de faire appel au meurtre pour régner).

Notes et références[modifier | modifier le code]