Liste des grands stades en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article liste les stades situés en France ayant une capacité de plus de 15 000 places, pouvant accueillir des compétitions de football et rugby à XV[1].


Les grands stades existants[modifier | modifier le code]

Rang Nom du stade Ville Capacité Catégorie Année d'ouverture
(dernière rénovation)
Club résident Propriétaire
1 Stade de France Saint-Denis (93) 81 338 FFF
FFR
1998 Équipe de France de football
Équipe de France de rugby à XV
État français
2 Stade Vélodrome Marseille (13) 67 394 L1 1937 (2014) Olympique de Marseille Ville de Marseille
3 Stade Pierre-Mauroy Villeneuve-d'Ascq (59) 50 186 L1 2012 LOSC Lille Eiffage Lille Stadium Arena
4 Parc des Princes Paris (75) 48 527 L1 1897 (1998) Paris Saint-Germain FC Ville de Paris
5 Stade Geoffroy-Guichard Saint-Étienne (42) 41 965 L1 1931 (2014) AS Saint-Étienne Ville de Saint-Étienne
6 Stade de Gerland Lyon (69) 41 842 L1 1920 (1998) Olympique lyonnais Ville de Lyon
7 Stade Bollaert-Delelis Lens (62) 41 229 L1 1933 (1998) RC Lens Ville de Lens
8 Stade de la Beaujoire Nantes (44) 37 473 L1 1984 (1998) FC Nantes Nantes Métropole
9 Allianz Riviera Nice (06) 35 624 L1 2013 OGC Nice Ville de Nice
10 Stadium municipal Toulouse (31) 35 575 L1 1937 (2004) Toulouse FC Ville de Toulouse
11 Stade Jacques-Chaban-Delmas Bordeaux (33) 34 694 L1
Top 14
1924 (2007) FC Girondins de Bordeaux
Union Bordeaux Bègles
Ville de Bordeaux
12 Stade de la Mosson Montpellier (34) 32 950 L1 1972 (1997) Montpellier HSC Montpellier Méditerranée Métropole
13 Stade de la route de Lorient Rennes (35) 29 778 L1 1912 (2004) Stade rennais FC Ville de Rennes
14 Stade Saint-Symphorien Metz (57) 26 661 L1 1923 (2001) FC Metz Ville de Metz
15 Stade Océane Le Havre (76) 25 178 L2 2012 Le Havre AC Communauté de l'agglomération havraise
16 Stade du Hainaut Valenciennes (59) 25 172 L2 2011 Valenciennes FC Communauté d'agglomération de Valenciennes Métropole
17 MMArena Le Mans (72) 25 064 CFA 2011 -[2] Ville du Mans
18 Stade de la Meinau Strasbourg (67) 24 000 National 1906 (1984) RC Strasbourg Ville de Strasbourg
19 Stade Louis-Dugauguez Sedan (08) 23 189 CFA 2000 CS Sedan Ardennes Ville de Sedan
20 Stade Auguste-Delaune Reims (51) 21 628 L1 1935 (2008) Stade de Reims Ville de Reims
21 Stade de l'Abbé-Deschamps Auxerre (89) 21 379 L2 1918 (2010) AJ Auxerre Association de la jeunesse auxerroise
22 Stade Michel-d'Ornano Caen (14) 21 215 L1 1993 SM Caen Ville de Caen
23 Stade de l'Aube Troyes (10) 20 400 L2 1925 (2004) ES Troyes AC Grand Troyes
24 Stade Marcel-Picot Tomblaine (54) 20 087 L2 1926 (2003) AS Nancy-Lorraine Communauté urbaine du Grand Nancy
25 Stade des Alpes Grenoble (38) 20 068 CFA
Top 14
2008 Grenoble Foot 38
FC Grenoble Rugby
Grenoble-Alpes Métropole
26 Stade Auguste-Bonal Sochaux (25) 20 005 L2 1931 (2000) FC Sochaux-Montbéliard Pays de Montbéliard Agglomération
27 Stade Jean-Bouin Paris (75) 20 000 Top 14 1925 (2013) Paris Jean-Bouin
Stade français Paris rugby
Ville de Paris
27 Stade Charléty Paris (75) 20 000 D1
National
Fédérale 2
1939 (1994) Section féminine du Paris Saint-Germain FC
Paris FC
Paris UC
Ville de Paris
29 Stade Ernest-Wallon Blagnac (31) 19 500 Top 14 1982 Stade toulousain Association « les amis du Stade toulousain »
30 Stade Robert-Bobin Bondoufle (91) 18 850 D1 1994 FCF Juvisy Département d'Essonne
31 Stade Louis-II Monaco (98) 18 523 L1 1985 AS Monaco
Équipe de Monaco de football
Principauté de Monaco
32 Stadium Lille Métropole Lille (59) 18 500 Pro D2 1975 (2010) Lille Métropole rugby Ville de Lille
33 Stade des Costières Nîmes (30) 18 482 L2 1989 Nîmes Olympique Ville de Nîmes
34 Stade de Roudourou Guingamp (22) 18 250 L1 1990 (2014) EA Guingamp Ville de Guingamp
35 Stade du Moustoir Lorient (56) 18 110 L1 1959 (1998) FC Lorient Ville de Lorient
36 Stade Marcel-Michelin Clermont-Ferrand (63) 18 030 Top 14 1911 (2011) ASM Clermont Auvergne ASM Clermont Auvergne
37 Stade Jean-Bouin Angers (49) 18 000 L2 1912 (2010) Angers SCO Ville d'Angers
37 Stade Pierre-Aliker Fort-de-France (972) 18 000 LFM 1993 Club Colonial de Fort-de-France Ville de Fort-de-France, (Martinique)
39 Parc des Sports Avignon (84) 17 537 L2 1975 (2010) AC Arles-Avignon Ville d'Avignon
40 Stade Parsemain Fos-sur-Mer (13) 17 170 National 2005 FC Istres Ouest Provence Ouest Provence
41 Stade Armand-Cesari Furiani (2B) 17 000 L1
National
1932 (1994) SC Bastia
CA Bastia
Communauté d’Agglomération de Bastia, (Corse)
42 Stade Jules-Deschaseaux Le Havre (76) 16 382 - 1931 (1999) -[3] Ville du Havre
43 Stade de la Méditerranée Béziers (34) 16 110 Pro D2
CFA
1989 (2007) AS Béziers
Avenir sportif Béziers
Ville de Béziers
44 Stade Gaston-Gérard Dijon (21) 16 000 L2 1934 (2010) Dijon FCO Ville de Dijon
45 Stade de la Vallée du Cher Tours (37) 15 827 L2 1978 (2011) Tours FC Ville de Tours
46 Parc des Sports Annecy (74) 15 714 L1 1964 (2011) Évian Thonon Gaillard FC
FC Annecy
Ville d'Annecy
47 Stade Mayol Toulon (83) 15 500[4] Top 14 1920 (2014) Rugby club toulonnais Ville de Toulon
48 stade Francis-Le Blé Brest (29) 15 097 L2 1922 (2010) Stade brestois 29 Ville de Brest
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Les grands projets[modifier | modifier le code]

Projets de construction ou d'agrandissement en cours pour des stades d'une capacité d'au moins 15 000 places.

En construction[modifier | modifier le code]

Nom Lieu Type de projet Capacité Catégorie Particularités Futurs clubs résidents Date prévisionnelle Propriétaire
Stade des Lumières Décines-Charpieu (69) Construction neuve 58 512 L1 - Olympique lyonnais Février 2016 Olympique lyonnais (via OL Groupe)
Stade Bordeaux-Atlantique Bordeaux (33) Construction neuve 42 052 L1 - Football Club des Girondins de Bordeaux Mai 2015 Ville de Bordeaux
Stade Bollaert-Delelis Lens (62) Rénovation - diminution 38 233 L1 Diminution du nombre de 2 996 places Racing Club de Lens Décembre 2015 Ville de Lens
Stadium municipal Toulouse (31) Rénovation - diminution 33 150 L1 Diminution du nombre de 2 425 places Toulouse Football Club Avril 2015 Ville de Toulouse
Arena 92 Nanterre (92) Construction neuve 32 000 Top 14 Stade « à l'anglaise » (spectateurs proches du terrain). Plus grand écran géant du monde : 2 000 m2. Stade à ciel fermé permanent. Stade modulable de l’intérieur, (avec un coulissement acoustique)[5]. Racing Métro 92 Décembre 2016 Racing Arena, société détenue par Ovalto Investissement - Jacky Lorenzetti (51%), Fimalac (24,5%), et Pascal Simonin (24,5%).
Stade Gaston-Gérard[6] Dijon (21) Rénovation - agrandissement 22 000 L2 Augmentation du nombre de 6 000 places Dijon Football Côte-d'Or Mi-2017 Ville de Dijon

En projet[modifier | modifier le code]

Nom Lieu Type de projet Capacité Catégorie Particularités Sports principaux (club) Date prévisionnelle Propriétaire
Grand stade de la Fédération française de rugby à XV Évry (91) Construction neuve 82 000 FFR Stade couvert avec toit rétractable, possibilité comme à Lille d'utiliser le stade pour d'autre événements. Équipe de France de rugby à XV 2020 Fédération française de rugby à XV
Parc des Princes Paris (75) Rénovation - agrandissement 50 100 L1 Le 7 juin 2012, un communiqué du Paris SG et de la Ville de Paris indique que la rénovation du Parc des Princes s'effectuera en deux temps ; contrairement à ce qui était attendu, l'augmentation de la capacité du stade interviendra après l'Euro 2016[7]. Augmentation du nombre de 1 573 places Paris Saint-Germain - Ville de Paris
Stade Gabriel-Montpied Clermont-Ferrand (63) Rénovation - agrandissement 30 000[8][9] L2 Augmentation du nombre de 18 020 places Clermont Foot 63 2017 ou 2018[10] Communauté de Clermont-Ferrand
Stade Mayol Toulon (83) Rénovation - agrandissement 22 000 Top 14 Augmentation du nombre de 6 500 places[4] Rugby club toulonnais 2016 - 2017 Ville de Toulon
Stade Jacques-Chaban-Delmas Bordeaux (33) Rénovation - diminution 20 000 à 25 000 Top 14 Diminution du nombre de 14 694 à 9 694 places [11][12] Union Bordeaux Bègles 2018 Ville de Bordeaux
Stade municipal de Beaublanc Limoges (87) Rénovation - agrandissement 20 000 Fédérale 1 Augmentation du nombre de 10 000 places[13], en deux temps, 4 000 places 1ière phase, livraison fin 2015 et 6 000 places 2e phase, livraison inconnu pour le moment[14]. Limoges rugby - Ville de Limoges
Stade de Gerland Lyon (69) Rénovation - diminution 19 342 + ou - 2 500 Top 14 Diminution du nombre de places d'environ 21 842 places à 16 842 places[15] Lyon olympique universitaire 2019 Ville deLyon

Organisation de l'Euro 2016[modifier | modifier le code]

Le 11 novembre 2009, la Fédération française de football a annoncé les douze villes susceptibles de recevoir des matchs de la compétition (9 villes hôtes + 3 en réserve à définir) en cas de désignation de la France pour l'organisation de l'Euro 2016. Le 28 mai 2010 à Genève en Suisse, la France a été choisie comme pays organisateur.

Il n'en reste plus que 11 à la date du 29 juillet 2010 du fait du retrait de Strasbourg ; le club étant descendu en National au terme de la saison 2010, le maire a décrété que la ville n'avait pas les fonds suffisants pour pouvoir rénover le Stade de la Meinau[16].

Le Conseil fédéral de la Fédération française de football annonce le 20 mai 2011 les neuf stades retenus pour la compétition (voir tableau ci-dessous). Le Stadium de Toulouse et le stade Geoffroy-Guichard de Saint-Étienne sont désignés comme stades de réserve[17]. Le 16 juin 2011, le comité exécutif de l'UEFA repêche ces deux stades, justifiant cette décision par l'augmentation du nombre d'équipes participantes[18].

Le 2 décembre 2011, la ville de Nancy, n'ayant pas pu trouver le financement pour l'extension du stade Marcel-Picot, ne peut pas proposer de stade pour l'organisation de l'Euro 2016[19].

Selon la liste établie le 2 décembre 2011, dix stades doivent accueillir l'Euro 2016, dont quatre nouvelles enceintes :

Stades rénovés ou agrandis 
Nouveaux stades 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Louis Valentin, « Grands stades - Rapport de la Commission Euro 2016 (p. 42) », sur ladocumentationfrancaise.fr,‎ 2008 (consulté le 05/12/2013)[PDF]
  2. http://www.francebleu.fr/infos/le-mans-fc/le-mmarena-continuera-d-exister-meme-sans-le-mans-fc-711948
  3. http://www.normandie-actu.fr/le-stade-jules-deschaseaux-au-havre-pourrait-il-etre-detruit_72056/
  4. a et b http://www.nicematin.com/rct/video-la-capacite-du-stade-mayol-a-toulon-portee-a-22000-places.1609525.html
  5. http://www.arena92.fr/le-projet/film
  6. http://www.gazetteinfo.fr/2014/09/18/le-stade-gaston-gerard-se-devoile/
  7. « Le Paris Saint-Germain et la Ville de Paris communiquent », sur psg.fr
  8. http://www.clermontfoot.com/projet-d%E2%80%99extension-du-stade-gabriel-montpied
  9. https://www.om.net/actualites/113105/gabriel-montpied-vous-loeil
  10. http://www.lamontagne.fr/auvergne/sports/actualite/football/2013/03/20/le-stade-gabriel-montpied-elargi-a-30-000-places-pour-2018_1484299.html
  11. http://www.francebleu.fr/infos/l%E2%80%99ubb-chaban-alain-juppe-et-noel-mamere-sont-tombes-d%E2%80%99accord-1456609
  12. http://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/2013-2014/top-14-bordeaux-begles-jouera-bien-a-chaban-delmas-apres-2015_sto4217190/story.shtml
  13. http://www.ville-limoges.fr/index.php/en/sport/facilities/553-la-renovation-du-stade-dhonneur-de-beaublanc
  14. http://france3-regions.francetvinfo.fr/limousin/2015/02/05/limoges-le-stade-beaublanc-ne-sera-pas-pret-en-juin-649215.html
  15. http://www.leprogres.fr/sports/2013/08/27/le-lou-rugby-jouera-a-gerland-quand-l-ol-aura-son-stade-des-lumieres
  16. « Strasbourg se rétracte », sur sport24.com,‎ le 29 juillet 2010.
  17. « Félix-Bollaert a été choisi », sur lequipe.fr,‎ 20 mai 2011 (consulté le 20 mai 2011)
  18. « Finales à Wembley, Amsterdam et Prague en 2013 », sur uefa.com,‎ 16 juin 2010 (consulté le 16 juin 2011)
  19. « Pas d’Euro 2016 à Nancy », sur sport24.com,‎ 02 décembre 2011 (consulté le 02 décembre 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]