Liste des gouverneurs de Trois-Rivières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente une liste des gouverneurs de Trois-Rivières [on disait gouverneur des Trois-Rivières à l'époque] :

Nom Portrait Durée[1] Souverain
Laviolette Trois-Rivières Laviolette.JPG 1634-1636 Louis XIII
Achille Bréhaut de L'Isle 1636-1637
Marc-Antoine Bras-de-fer de Châteaufort 1637-1639
André de Malapart (intérim) été 1639
François de Champflour 1639-1642
Charles Des Rochers 1642-1643
François de Champflour 1643-1646
Jean Bourbon (intérim) automne 1645
Jacques Leneuf de La Poterie (intérim) 1645-1646 Louis XIV
Jacques Leneuf de La Poterie 1646-1648
Charles Legardeur de Tilly 1648-1650
Charles Cartel (intérim) été 1649
Jacques Leneuf de La Poterie 1650-1651
Guillaume Guillemot Du Plessis-Kerbodot 1651-1652
Pierre Boucher (intérim) Pierre Boucher.jpegPhoto 2 août-septembre 1652
Jacques Leneuf de La Poterie 1652-1654
Pierre Boucher (intérim) Pierre Boucher.jpegPhoto 2 juillet 1653 - octobre 1654
Pierre Boucher Pierre Boucher.jpegPhoto 2 1654-1658
Jacques Leneuf de La Poterie 1658-1662
Pierre Boucher Pierre Boucher.jpegPhoto 2 1662-1668
René Gaultier de Varennes 1668-1689
Claude de Ramezay Photo 1690-1699
François Provost 1699-1702
(Poste vacant) 1702-1703
Antoine de Crisafy 1703-1709
François de Galifet de Caffin 1709-1720
Charles Le Moyne, premier baron de Longueuil Charles Le Moyne (1656-1729).jpg 1720-1724 Louis XV
François de Jordy de Cabanac[2] Photo [3] 1724-1726
Jean Bouillet de la Chassaigne 1726-1730
Jean-Marie-Josué Dubois Berthelot de Beaucours 1730-1733
Pierre Rigaud de Vaudreuil et de Cavagnal Marquis de Vaudreuil.jpg 1733-1742
Claude-Michel Bégon de la Cour 1742-1748
François-Pierre Rigaud de Vaudreuil 1748-1757
Paul-Joseph Le Moyne de Longueuil 1757-1760
Ralph Burton 1760-1762 George III
Frederick Haldimand Sir Frederick Haldimand by Sir Joshua Reynolds.jpg 1762-1764

Le gouvernement des Trois-Rivières a été aboli le 10 août 1764. Haldimand en est le dernier gouverneur. Il fut ensuite commandant militaire de la région trifluvienne jusqu'à son départ à la fin de juin 1765. Il remit son commandement militaire au capitaine Holmes. Cette fonction ne fait pas de Holmes un gouverneur des Trois-Rivières[4].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Tiré de Marcel Trudel, Histoire de la Nouvelle-France, volume III, La seigneurie des Cent-Associés, tome 1, Les événements, Montréal, Fides, 1979, page 447-448 (ISBN 2-7621-0788-1) pour la période de 1634 à 1668, et à partir de 1668 de Jean Cournoyer, « Trois-Rivières (division administrative de la Nouvelle-France) », dans La mémoire du Québec, 2009
  2. L'ordre de sa nomination comme gouverneur en 1725 porte le nom de François Desjordy de Saint-Georges. Selon l'historien George F. G. Stanley, le nom «de Saint-Georges» semble avoir «été ajouté par erreur car c'est l'unique fois que ce nom est accolé au patronyme de Desjordy.» (Dictionnaire biographique du Canada, tome 2, page 194) Il vaut mieux alors ne pas écrire «de Saint-Georges» dans cette liste des gouverneurs.
  3. Dans son site web, monsieur Richard Desourdy dit que le portrait réalisé en 1720 et attribué à François de Beaucourt ne serait pas celui de Melchior de Jordy de Cabanac, comme le prétendent les responsables du Musée du portrait du Canada (Cote : Bibliothèque et archives Canada, C-010540k) et de Patrimoine militaire canadien, mais qu'il serait plutôt celui de son neveu François de Jordy de Cabanac (1666-1726), gouverneur de Trois-Rivières. En effet, on constate que le Musée du Portrait du Canada donne, sans en donner les sources, les dates de naissance et de décès suivantes à Melchior de Jordy de Cabanac : né en 1666 et décédé en 1726. Or, ces dates correspondent à celles de son neveu François, pour lesquelles les sources sont connues. Selon Richard Desourdy, qui a visité le château des De Jordy, à Grandchamp, dans l'Yonne (89), aucun Melchior de Jordy ne vint au Québec, ni le père (né vers 1643 et mort en 1710, numéroté Melchior I par Monsieur Desourdy), ni le fils (né en 1682, numéroté Melchior II). Il y eut un Melchior né à Champlain, baptisé le 15 (et non le 25) janvier 1695 et décédé en 1763, mais il s'agit du fils de Joseph (numéroté Melchior III). Par ailleurs, toujours selon Monsieur Desourdy, François de Jordy de Cabanac a reçu la croix de Saint-Louis en 1718, elle apparaît sur le portrait. Melchior de Jordy (Melchior III) a bien reçu lui aussi la Croix de Saint-Louis, mais c'est en 1758. (Source)
  4. Marcel Trudel, Le Régime militaire dans le gouvernement des Trois-Rivières, 1760-1764, Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1952, pages 193 et 202.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Cournoyer, « Trois-Rivières (division_administrative_seigneuriale) », dans La mémoire du Québec, 2009
  • Marcel Trudel, Histoire de la Nouvelle-France, volume III, La seigneurie des Cent-Associés, tome 1, Les événements, Montréal, Fides, 1979, page 447-448 (ISBN 2-7621-0788-1)
  • Marcel Trudel, Le Régime militaire dans le gouvernement des Trois-Rivières, 1760-1764, Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1952, pages 193 et 202.