Liste des gouverneurs d'Indochine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le pouvoir de la France en Indochine française fut d'abord exercé par des amiraux : on a parlé de gouvernement des amiraux.

Commandant en chef d’Indochine[modifier | modifier le code]

Liste des Commandants en chef d’Indochine[1]
Nom Année
vice-amiral Charles Rigault de Genouilly
Jean Bernard Jauréguiberry[2] -
contre-amiral Théogène François Page [3][4]-
capitaine de vaisseau Daries[5]
vice-amiral Léonard Victor Charner[6] -
contre-amiral Louis Adolphe Bonard -
contre-amiral de la Grandière[7]
contre-amiral Roze[8]
contre-amiral de la Grandière
contre-amiral Ohier[8]
général Fabon
contre-amiral Cornulier-Lucinière[9]
contre-amiral Dupré[9]
général d'Arbaud
contre-amiral Dupré[10]
contre-amiral Krantz[9]
contre-amiral Duperré[11]
général Bossant
contre-amiral Duperré[11]
contre-amiral Lafont[11]
Charles Le Myre de Vilers
général Edgard de Trentinian
Charles Le Myre de Vilers
Charles Thomson
général Bégin
Filippini décédé
Pardon
Jules Piquet

Résidents généraux d’Indochine[modifier | modifier le code]

Liste des résidents généraux de l'Indochine française
Nom Année
Lemaire[Qui ?][12] -
général Roussel de Courcy[13] -
général Warnet[13]
Paul Bert
Paulin Vial -
Bihourd[12] 29 janvier au 11 septembre 1887
Berger[14] 11 septembre au 27 octobre 1887
Bihourd[12] 27 octobre au 27 novembre 1887
Berger[14] -

Gouverneurs généraux d’Indochine[modifier | modifier le code]

Liste des gouverneurs généraux de l'Indochine française
Nom Année
Ernest Constans[15] -
Étienne Richaud[16] -
Parreau[17] -
Rheinart[17] -
Étienne Richaud - mai 1889
Barreau[17] mai 1889- mai 1889
Jules Georges Piquet -
François Marie Léon Bideau (par intérim) -
Jean-Marie de Lanessan (radical) -
Léon Jean Laurent Chavassieux (par intérim) -
François Pierre Rodier (par intérim) -
Armand Rousseau (gauche républicaine) -
Augustin Julien Fourès (par intérim) -
Paul Doumer (gauche radicale) -
Paul Beau (républicain laïc) -
Louis Alphonse Bonhoure (par intérim) -
Antony Klobukowski (gendre de Paul Bert, républicain anticlérical) -
Albert Jean George Marie Louis Picquié (par intérim) -
Paul Louis Luce -
Albert Sarraut (radical-socialiste) - (techniquement titulaire jusqu'en )
Joost van Vollenhoven (par intérim, puis titulaire) -
Ernest Nestor Roume -
Jean Eugène Charles (par intérim) -
Albert Sarraut (radical-socialiste) -
Maurice Antoine François Montguillot (par intérim) -
Maurice Long (radical-socialiste) -
Maurice Le Gallen (par intérim) -
François Marius Baudoin (par intérim) -
Martial Henri Merlin -
Maurice Antoine François Montguillot -
Alexandre Varenne -
Maurice Antoine François Montguillot -
Pierre Marie Antoine Pasquier -
Eugène Jean Louis René Robin -
Jules Brévié -
Georges Catroux -
Jean Decoux -
Yuichi Tsuchihashi -
Takeshi Tsukamoto (suppléant de Tsuchihashi) -

Hauts-commissaires de France en Indochine[modifier | modifier le code]

Le , la DGER fait parachuter deux équipes avec à leur tête un commissaire de la République[Quoi ?] : Pierre Messmer pour le Nord, Jean Cédile pour le Sud.

Liste des hauts commissaires
Nom Année
Jean Cédile (par intérim) -
Général Leclerc (par intérim) -
Amiral Thierry d'Argenlieu -
Émile Bollaert -
Léon Pignon -
Général de Lattre de Tassigny -
Jean Letourneau -

Commissaires généraux en Indochine[modifier | modifier le code]

Liste des commissaires généraux
Nom Durée du mandat
Jean Letourneau -
Maurice Dejean -
Général Ély -
Henri Hoppenot -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire militaire de l’Indochine française, dir général Puypéroux, Hanoï-Haiphong, imprimerie d'Extrême-Orient, 1931, Exposition coloniale internationale de Paris de 1931, tome II, p. 300
  2. commandant de Saïgon qui œuvrait sous les ordres du commandant de la Division navale d'Extrême-Orient
  3. commandant de la Division navale d'Extrême-Orient
  4. chargé des affaires de Cochinchine
  5. commandant en chef de Saïgon t
  6. commandant en chef des forces navales en Mer de Chine
  7. commandant en chef et gouverneur de Saïgon
  8. a et b commandant de la Division navale des Mers de Chine et du Japon
  9. a, b et c commandant de la Division navale des Mers de Chine et du Japon et gouverneur
  10. commandant et gouverneur
  11. a, b et c commandant en chef et gouverneur
  12. a, b et c ministre plénipotentiaire et résident général
  13. a et b commandant en chef du corps expéditionnaire au Tonkin et résident général
  14. a et b secrétaire général et résident général
  15. Gouverneur général à titre provisoire
  16. résident général 17 novembre 1887
    puis résident général en Annam et au Tonkin
  17. a, b et c résident général

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Morlat P. – Les affaires politiques de l’Indochine (1895-1923) – L’Harmattan, 1995 , 320P