Liste des films avec Dracula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans cet article, sont regroupées de façon simple les adaptations cinématographiques de Dracula, le roman de Bram Stoker, et les différentes suites des aventures du terrifiant vampire.

Adaptations reprenant la structure du roman[modifier | modifier le code]

Ces productions réadaptent le roman originel mais reprennent la structure du récit et les principaux personnages de celui-ci.

Adaptations libres du roman[modifier | modifier le code]

  • Drakula (Karoly Lajthay, 1921) avec Paul Askonas (des découvertes récentes semblent indiquer que ce film aujourd'hui perdu n'est pas une adaptation du roman de Bram Stoker).
  • Dracula au Pakistan (Zinda Laash, Khwaja Sarfraz, 1967) avec Rehan
  • Dracula 3000 (Darrell Roodt, 2004) avec Langley Kirkwood
  • Bara no Konrei (La Fiancée de la rose) (Adaptation libre par le groupe de musique Visual Kei Malice Mizer en 2001 ; il est muet, sous-titré en japonais et en anglais et la musique est totalement composée par les membres qui jouent aussi les personnages principaux)
  • Dracula Vinayan, avec Anushka Shetty : film sud-indien

Nosferatu[modifier | modifier le code]

Sous ce titre se cache une adaptation "non officielle" (les ayants droit n'avaient pas donné leur accord). Le film d'origine est considéré comme un chef-d'œuvre du genre. Il subit un remake qui eut lui-même une suite. Le dernier film parle du tournage mystérieux.

Universal Monster[modifier | modifier le code]

Dans les années 1930, le studio Universal adapte de nombreux classiques de l'horreur et des suites originales.

Dracula (1958-1974) de Hammer Films[modifier | modifier le code]

Équipe technique[modifier | modifier le code]

Équipe technique Le Cauchemar de Dracula
(1958)
Les Maîtresses de Dracula
(1960)
Dracula, prince des ténèbres
(1966)
Dracula et les Femmes
(1968)
Une messe pour Dracula
(1970)
Les Cicatrices de Dracula
(1970)
Dracula 73
(1972)
Dracula vit toujours à Londres
(1973)
La Légende des sept vampires d'or
(1974)
Réalisateur(s) Terence Fisher Freddie Francis Peter Sasdy Roy Ward Baker Alan Gibson Roy Ward Baker
Producteur(s) Anthony Hinds Anthony Nelson Keys Aida Young Michael Carreras Roy Skeggs Run Me Shaw
Josephine Douglas Don Houghton
Scénariste(s) Jimmy Sangster Don Houghton
Anthony Hinds
Peter Bryan
Edward Percy
Compositeur(s) James Bernard Malcolm Williamson James Bernard Mike Vickers John Cacavas James Bernard
Photographie Jack Asher Michael Reed Arthur Grant Dick Bush Brian Probyn Roy Ford
John Wilcox
Monteur(s) Bill Lenny Alfred Cox Chris Barnes Spencer Reeve Chris Barnes James Needs Chris Barnes
Dates de sortie 2 mai 1958 2 juillet 1960 7 janvier 1966 7 novembre 1968 7 mai 1970 8 novembre 1970 8 septembre 1972 3 novembre 1973 11 juillet 1974
Studio Hammer Films

Acteur/Actrice des films originaux[modifier | modifier le code]

Équipe technique Le Cauchemar de Dracula
(1958)
Les Maîtresses de Dracula
(1960)
Dracula, prince des ténèbres
(1966)
Dracula et les Femmes
(1968)
Une messe pour Dracula
(1970)
Les Cicatrices de Dracula
(1970)
Dracula 73
(1972)
Dracula vit toujours à Londres
(1973)
La Légende des sept vampires d'or
(1974)
Dracula Christopher Lee Christopher Lee John Forbes-Robertson
Abraham Van Helsing Peter Cushing
Jonathan Harker John Van Eyssen
Mina Harker Melissa Stribling
Arthur Holmwood Michael Gough
Lawrence Van Helsing Peter Cushing Peter Cushing
Lorrimer Van Helsing Peter Cushing
Jessica Van Helsing Stephanie Beacham Joanna Lumley

De la même manière qu'Universal, la Hammer adapte les classiques de l'horreur et écrit de nombreuses suites et ce dans un style très différent.

Jesus Franco's Dracula[modifier | modifier le code]

Blacula[modifier | modifier le code]

Dracula 2000[modifier | modifier le code]

Suite diverses[modifier | modifier le code]

Entre mythe et réalité[modifier | modifier le code]

Santo contre Dracula[modifier | modifier le code]

Cross-over divers[modifier | modifier le code]

Parodies[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]