Liste des administrateurs supérieurs des Terres australes et antarctiques françaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roger Barberot, ici photographié pendant la Seconde Guerre mondiale, a été administrateur supérieur des TAAF entre 1973 et 1980.
Brigitte Girardin, ici photographiée en 2010, a été administrateur supérieur des TAAF entre 1998 et 2000.

Cet article recense, par ordre chronologique, les hauts fonctionnaires de la France qui ont occupé le poste d'administrateur supérieur (avec grade de préfet) dans les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce poste a été créé en 1955, par la loi qui a donné aux TAAF le statut de territoire d'outre-mer (TOM)[JORF 1].

Cette loi a fixé son siège à Paris, avant qu'il ne soit déplacé en 1997 à Saint-Pierre, dans le département de La Réunion[JORF 2],[1].

En 2003, son statut passe d'« administrateur en chef de la France d'outre-mer » à celui de « représentant de l'État »[JORF 3], et il acquiert le titre de préfet[JORF 4]. En 2007, il est complété par celui de « chef du territoire »[JORF 5].

Il est familièrement surnommé « préfet des manchots » en raison de l'absence de population permanente sur le territoire qu'il administre, à l'exception de manchots[2],[3] (lesquels n'objectent d'ailleurs pas à cette administration directe, comme le remarque avec humour le constitutionnaliste Guy Carcassonne[4],[5]). De plus, dans le jargon taafien, il est appelé « adsup »[6],[7].

Liste[modifier | modifier le code]

Administrateur supérieur Décret de nomination
Xavier Richert 15 septembre 1955 [Nom. 1]
Pierre Charles Rolland 23 décembre 1958 [Nom. 2]
Roger Barberot 4 juillet 1973 [Nom. 3]
Francis Jacquemont 5 septembre 1979 [Nom. 4]
Claude Pieri 11 mars 1982 [Nom. 5]
Claude Corbier 27 mars 1987 [Nom. 6]
Bernard de Gouttes 21 mai 1990 [Nom. 7]
Christian Dors 4 décembre 1991 [Nom. 8]
Pierre Lise 14 mars 1996 [Nom. 9]
Brigitte Girardin 25 mars 1998 [Nom. 10]
François Garde 25 mai 2000 [Nom. 11]
Michel Champon (premier préfet en titre) 20 décembre 2004 [Nom. 12]
Éric Pilloton 8 mars 2007 [Nom. 13]
Rollon Mouchel-Blaisot 3 septembre 2008 [Nom. 14]
Christian Gaudin 11 octobre 2010 [Nom. 15]
Pascal Bolot 1er mars 2012 [Nom. 16]
Cécile Pozzo di Borgo 18 septembre 2014 [Nom. 17]

Timbres[modifier | modifier le code]

Plusieurs timbres ont été émis par les TAAF en l'honneur d'anciens administrateurs supérieurs :

Références[modifier | modifier le code]

Dans le Journal officiel de la République française (JORF), sur Légifrance :

  • Décrets de nomination :
  1. Décret du 15 septembre 1955, JORF no 219 du 16 septembre 1955, p. 9199.
  2. Décret du 23 décembre 1958, JORF no 300 du 24 décembre 1958, p. 11791.
  3. Décret du 4 juillet 1973, JORF no 156 du 6 juillet 1973, p. 7313.
  4. Décret du 5 septembre 1979, JORF no 207 du 7 septembre 1979, p. 2166.
  5. Décret du 11 mars 1982, JORF no 61 du 13 mars 1982, p. 827.
  6. Décret du 27 mars 1987, JORF no 75 du 29 mars 1987, p. 3533.
  7. Décret du 21 mai 1990, JORF no 118 du 22 mai 1990, p. 6129, NOR DOMX9010778D.
  8. Décret du 4 décembre 1991, JORF no 285 du 7 décembre 1991, p. 16031, NOR INTA9110063D.
  9. Décret du 14 mars 1996, JORF no 65 du 16 mars 1996, p. 4110, NOR DOMP9600010D.
  10. Décret du 25 mars 1998, JORF no 75 du 29 mars 1998, p. 4898, NOR INTM9800011D.
  11. Décret du 25 mai 2000, JORF no 123 du 27 mai 2000, p. 8020, NOR INTA0010024D.
  12. Décret du 20 décembre 2004, JORF no 299 du 24 décembre 2004, texte no 104, NOR INTA0410147D.
  13. Décret du 8 mars 2007, JORF no 58 du 9 mars 2007, p. 4541, texte no 53, NOR INTA0710027D.
  14. Décret du 3 septembre 2008, JORF no 207 du 5 septembre 2008, texte no 32, NOR IOCA0820207D.
  15. Décret du 11 octobre 2010, JORF no 237 du 12 octobre 2010, texte no 23, NOR IOCA1024750D.
  16. Décret du 1er mars 2012, JORF no 53 du 2 mars 2012, texte no 51, NOR IOCA1202154D.
  17. Décret du 18 septembre 2014, JORF no 217 du 19 septembre 2014, texte no 81, NOR INTA1413231D.
  • Autres textes parus au JORF :

Autres références :

  1. Fabien Brial (préf. Olivier Gohin), Décentralisation territoriale et coopération internationale : Le cas de l'Outre-mer français, L'Harmattan, coll. « Logiques juridiques »,‎ 1997, 350 p. (ISBN 2-7384-6264-2), p. 36.
  2. « Les jobs en or de la République les plus convoités en 2012 : Administrateur supérieur des Taaf », Le Journal du Net.
  3. Alexandre Le Drolec, « Un préfet en terres australes », Le Journal du dimanche, 14 août 2010.
  4. Guy Carcassonne (préf. Georges Vedel), La Constitution, Paris, Seuil, coll. « Points. Essais. Textes politiques » (no 319),‎ 2005, 7e éd., 452 p. (ISBN 2-02-084571-7), p. 344.
  5. Raphaël Hadas-Lebel et Laurent Wauquiez-Motte (collab.), Les 101 mots de la démocratie française, Paris, Odile Jacob,‎ 2002, 533 p. (ISBN 2-7381-1156-4), p. 384.
  6. Patrick Polker, « Parler taafien » dans Alexandra Marois, Les îles Kerguelen, un monde exotique sans indigène : Étude ethnologique d'une communauté transitoire dans un espace clos, L'Harmattan, coll. « Graveurs de mémoire »,‎ 2003, 98 p. (ISBN 2-7475-4191-6), p. 87.
  7. Professeur Anatra (Bruno Fuligni), « Voyage dans les microlangues : 2. Pour rompre la glace, parlez taafien », Le Canard enchaîné, no 4582, 20 août 2008.