Liste des Trésors nationaux du Japon (châteaux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château blanc avec une grande tour à cinq niveaux et deux tours plus petites, toutes construites sur une base en pierre
Le château de Himeji est le plus visité des châteaux japonais[1] et figure sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

L'époque japonaise Sengoku, du milieu du XVe siècle au début du XVIIe siècle, est une période de conflits militaires presque permanents. De puissants seigneurs de guerre appelés daimyo tels qu'Oda Nobunaga, Toyotomi Hideyoshi ou Tokugawa Ieyasu, luttent pour unifier le Japon[2]. Du fait de ce constant état de guerre, un grand nombre de fortifications et de châteaux sont érigés. L'archétype du château japonais est un produit de l'époque Azuchi Momoyama et du début de l'époque d'Edo[2].

Une nouvelle ère de construction de châteaux commence lorsque le daimyo Nobunaga construit le château d'Azuchi de 1576 à 1579[3]. Les fortifications précédentes des époques Kamakura et Muramachi sont des structures brutes de grandes dimensions. Azuchi, cependant, avec une riche ornementation et d'un donjon élevé de sept étages, devient le prototype pour la construction de château durant cette période[4],[5]. Le style du château d'Azuchi marque un tournant dans la fonction des châteaux, d'un endroit qui n'est qu'une forteresse et une garnison à un centre politique, économique et culturel. Les châteaux an nouveau style servent de résidence aux daimyo, à sa famille et à ses plus loyaux obligés. En raison des coûts de construction de pareilles somptueuses demeures, les châteaux dans le style d'Azuchi, ont également pour fonction de mettre en valeur la puissance et le prestige du daimyo[2],[6]. Ces nouveaux châteaux sont construits en bois et en plâtre sur des fondations en pierre. En règle générale, le donjon principal ou tenshu est situé au plus haut point, entouré d'une série de courettes avec des murs, de petites tours et de sentiers et dont la fonction est de verrouiller les passages[7]. Les bâtiments résidentiels sont situés dans l'un des cercles extérieurs. Le daimyo mène ses affaires dans la citadelle[8].

Presque cent châteaux importants sont construits entre 1596 et 1615[5]. Le pic dans la construction de châteaux se situe dans les années 1600 à 1615 : En 1600 Tokugawa Ieyasu défait le clan Toyotomi à la bataille de Sekigahara et en 1615 les forces des Toyotomi sont finalement réduites à néant au siège d'Osaka[2],[9]. Le shogunat Tokugawa limite alors le nombre de châteaux à un par province et interdit totalement la construction de nouveaux châteaux en 1620[2],[9]. À l'époque de la restauration Meiji à la fin du XIXe siècle, les châteaux sont abandonnés et délabrés. Vus comme des symboles de l'élite dirigeante des époques précédentes, certains châteaux sont démantelés et vendus comme bois de chauffage. D'autres sont détruits par le feu, les tremblements de terre ou les typhons. Seuls douze châteaux ont un donjon considéré « original »[4].

Le terme « Trésor national » est utilisé depuis 1897 pour désigner les biens les plus précieux du patrimoine culturel du Japon[10] bien que la définition et les critères ont changé depuis. Les ouvrages inscrits sur la liste adhérent à la définition actuelle et ont été désignés « Trésors nationaux » conformément à la loi pour la protection des biens culturels, entrée en vigueur le 9 juin 1951. Les items sont sélectionnés par le Ministère de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie sur le fondement de leur « valeur artistique ou historique particulièrement élevée »[11],[12]. Cette liste présente huit structures inscrites comme Trésors nationaux en provenance de quatre châteaux bâtis de la fin de l'époque Azuchi Momoyama au début de l'époque d'Edo. Le nombre d'éléments est cependant supérieur dans la mesure où dans certains cas des parties d'ouvrage ont été associées pour former une entrée unique[nb 1],[nb 2]. Les structures énumérées comprennent des donjons, des tours de guet et des galeries de liaison[12].

Statistiques[modifier | modifier le code]

National Treasures are found in four cities in central Honshū.
Carte indiquant l'emplacement des châteaux désignés Trésors nationaux au Japon

Les huit trésors nationaux sont répartis sur quatre châteaux comme suit : le château de Himeji possède cinq structures désignées « Trésor national » tandis que les châteaux de Hikone, Inyama et Matsumoto en ont chacun une. Il existe trois types principaux de châteaux. En général, les types sont caractérisés en fonction de la topographie du site du château et nommés en conséquence : les châteaux de montagne (山城, yamajiro?); les châteaux de plaines (平城, hirajiro?), comme par exemple le château de Matsumoto et les châteaux de colline (平山城, hirayamajiro?), qui sont des châteaux construits sur des collines en plaine comme les châteaux de Himeji, de Hikone et d'Inuyama[13].

Le donjon peut être construit de deux façons. Dans l'ancien style (望楼型, bōrōgata?)[14], le sommet du donjon principal est formé par un type de tour de guet placé au sommet d'un ou de plusieurs toits à pignons de style irimoya. Les châteaux de Hikone, Hijemi et Inuyama sont représentatifs de ce style. Le style (望楼型, sōtōgata?)[15] représenté par le donjon du château de Matsumoto possède une fondation presque carrée. Chaque niveau est légèrement plus petit que celui du dessous mais maintient la même forme[16].

Dans de rares cas seulement, le donjon est indépendant des autres structures. Il est généralement relié à de plus petites tours de guet appelées yagura, soit directement ( (複合式, fukugōshiki?)), ou par l'intermédiaire d'une galerie de liaison (渡櫓, watariyagura?), auquel cas le style est appelé (連結式, renketsushiki?)[17],[18]. Le château de Matsumoto présente les deux styles, renketsushiki au nord-ouest et fukugōshiki au sud-est. Au château de Himeji, trois tours de guet, quatre galeries de liaison et le donjon principal closent une petite cour[16]. Un donjon typique a entre trois et sept niveaux discernables de l'extérieur. Sa structure interne, y compris le nombre d'étages peut différer de l'aspect extérieur[19]. Les donjons des château de Himeji, Inuyama et Matsumoto ont un étage de plus que ce qui est visible de l'extérieur.

Lecture du tableau[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant donne un aperçu de ce qui est inclus dans la liste et comment sont classés les ouvrages.

  • Nom : le nom tel qu'il est enregistré dans la base de données des Biens culturels nationaux[12],[nb 1],[nb 2].
  • Château : nom du château dans lequel est situé l'ouvrage.
  • Construction : remarques architecturales et d'ordre général dont le nombre de niveaux (à l'extérieur) et d'étages (à l'intérieur); les entrées de la colonne trient par type de structure, (donjon, yagura, watariyagura).
  • Date : période et année de la construction. Les entrées de la colonnes classent par année. Si seule une période est connue, le classement se fait par l'année de début de cette période.
  • Emplacement : « nom de ville, nom de préfecture » et géo-coordonnées de la structure. Les entrées de la colonne trient « nom de préfecture, nom de ville ».
  • Images : image de la structure. Si l'image montre plus d'une structure, la structure correspondante est indiquée par un rectangle bleu.

Trésors[modifier | modifier le code]

(Liste complète au 14 février 2010)

Nom Château Construction Date Emplacement Image
Tenshu (天守?)[nb 1],[20],[21] Château de Hikone Donjon à trois niveaux et quatre étages avec une salle souterraine et un hall d'entrée, toit hongawarabuki[ex 1] Époque Azuchi Momoyama, 1606 Shiga HikoneHikone, préfecture de Shiga
35° 16′ 35.21″ N 136° 15′ 06.64″ E / 35.2764472, 136.2518444 (Hikone Castle Tenshu)
château avec des murs blancs, des toits sombres et de nombreux pignons sur une plate-forme de pierres non taillées.
Relie la tour (附櫓, tsukeyagura?) et la tour Tamon (多聞櫓, tamon yagura?)[nb 1],[20] Château de Hikone Yaguras à un niveau chacune, toit hongawarabuki[ex 1] Époque Azuchi Momoyama, 1606 Shiga HikoneHikone, préfecture de Shiga
35° 16′ 35.74″ N 136° 15′ 06.68″ E / 35.2765944, 136.2518556 (Hikone Castle Tamon Tower)
Structure à un seul étage reliée à un donjon principal du château. Tous les deux ont des murs blancs, des toits sombres et sont construits sur une plate-forme de pierres non taillées.
Grand Tenshu (大天守, daitenshu?)[23] Château de Himeji Donjon principal à cinq niveaux à six étages avec un sous-sol d'un étage, toit hongawarabuki[ex 1] relié au couloir « ni » à l'ouest et au couloir « i » au nord[nb 3]. Époque Azuchi Momoyama, 1608 Hyōgo HimejiHimeji, préfecture de Hyōgo
34° 50′ 21.66″ N 134° 41′ 38.67″ E / 34.83935, 134.694075 (Himeji Castle Big Tenshu)
Une grande tour du château avec des murs blancs et aux toits sombres sur une plate-forme de pierres non taillées.
Petite tour du nord-ouest (乾小天守, inui kotenshu?)[24] Château de Himeji Donjon à trois niveau et quatre étages avec un étage en sous-sol et toit hongawarabuki[ex 1] relié au couloir « ro » à l'est et au couloir « ha » au sud[nb 3]. Époque Azuchi Momoyama, vers 1609 Hyōgo HimejiHimeji, préfecture de Hyōgo
34° 50′ 22.57″ N 134° 41′ 37.72″ E / 34.8396028, 134.6938111 (Himeji Castle Northwest Small Tower)
Tour de château à trois étages avec des murs blancs et un toit sombre sur une plate-forme de pierres brutes. Il est relié à une structure à deux étages.
Petite tour à l'ouest (西小天守, nishi kotenshu?)[25] Château de Himeji Donjon à trois niveaux et trois étages avec un sous-sol à deux étages et toit hongawarabuki[ex 1] relié au couloir « ni » à l'est et au couloir « ha » au nord[nb 3]. Époque Azuchi Momoyama, vers 1609 Hyōgo HimejiHimeji, préfecture de Hyōgo
34° 50′ 21.83″ N 134° 41′ 37.62″ E / 34.8393972, 134.6937833 (Himeji Castle West Small Tower)
Une tour de château à trois étages avec des murs blancs et un toit sombre sur une plate-forme de pierres brutes. Il est relié à une structure à deux étages.
Petite tour de l'est (東小天守, higashi kotenshu?)[26] Château de Himeji Donjon à trois niveaux et trois étages avec un étage en sous-sol et toit hongawarabuki[ex 1] relié au couloir « ro » à l'ouest et au couloir « ha » au sud[nb 3]. Époque Azuchi Momoyama, vers 1609 Hyōgo HimejiHimeji, préfecture de Hyōgo
34° 50′ 22.45″ N 134° 41′ 39.11″ E / 34.8395694, 134.6941972 (Himeji Castle East Small Tower)
Petite tour de château à trois étages à côté d'une grande tour de cinq étages. Toutes les deux ont des murs blancs, des toits sombres et sont construites sur une plate-forme de pierres brutes.
Couloirs I, Ro, Ha, Ni (イ, ロ, ハ, ニの渡櫓, i, ro, ha, ni no watariyagura?)[nb 3],[nb 4],[27] Château de Himeji Deux niveaux, deux étages avec un étage en sous-sol et toit hongawarabuki[ex 1]

-Couloir « I » : entre le grand Tenshu et la petite tour à l'est, 9,03 m de haut sur un mur de pierres de 8,88 m
-Couloir « Ro » : entre la petite tour de l'est et la petite tour du nord, 9,03 m de haut sur un mur de pierre de 8,3 m
-Couloir « Ha » : entre la petite tour du nord et la petite tour à l'ouest, 9,17 m de haut sur un mur de pierre de 10,06 m haut
-Couloir « Ni » : entre la petite tour de l'ouest et le grand Tenshu, 9,68 m de haut couvrant une superficie de 56,78 m2

Époque Azuchi Momoyama, vers 1609 Hyōgo HimejiHimeji, préfecture de Hyōgo
34° 50′ 22.06″ N 134° 41′ 38.25″ E / 34.8394611, 134.6939583 (Himeji Castle I, Ro, Ha, Ni-corridors)
Structure à deux étages entre deux tours de château à trois étages à côté d'une grande tour de cinq étages. Chacune a des murs blancs, des toits sombres et est construit sur une plate-forme de pierres non taillées.

Cour entourée des tours du château et des structures inférieures.

Tenshu (天守?)[28] Château d'Inuyama Donjon à trois niveaux et quatre étages avec un sous-sol à deux étages, ca. 25 m de haut avec toit hongawarabuki[ex 1] Il y a des tours de guet à un seul étage avec des toits hongawarabuki sur les côtés sud et ouest Époque Azuchi Momoyama, 1601 Aichi InuyamaInuyama, préfecture d'Aichi
35° 23′ 18″ N 136° 56′ 21″ E / 35.38833, 136.93917 (Inuyama Castle Tenshu)
Un château avec des murs blancs et aux toits sombres sur une base de non taillée pierres.
Tenshu (天守?)[nb 2]. Château de Matsumoto Donjon principal à cinq niveaux et six étages avec toit hongawarabuki[ex 1] Tenshu : début de l'époque d'Edo, vers le début de l'ère Genna Nagano MatsumotoMatsumoto, préfecture de Nagano
36° 14′ 19.03″ N 137° 58′ 07.87″ E / 36.2386194, 137.9688528 (Matsumoto Castle Tenshu)
Grande tour de château à cinq niveaux avec des murs noirs en bois situés sur une plate-forme de pierres brutes entouré sur deux côtés par l'eau. La tour est reliée à la structure inférieure sur deux côtés.
Petit tour du nord-ouest (乾小天守, inui Kotenshu?)[nb 2] Château de Matsumoto Donjon secondaire, trois niveaux, quatre étages, hongawarabuki roof[ex 1] Époque Azuchi Momoyama, ère Bunroku Nagano MatsumotoMatsumoto, préfecture de Nagano
36° 14′ 19.66″ N 137° 58′ 07.81″ E / 36.2387944, 137.9688361 (Matsumoto Castle Northwest Small Tower)
A 3-storied castle tower with black wooden walls located on a platform of unhewn stones above a water filled moat. The tower is connected to a lower structure on one sides.
Tour de liaison (渡櫓, watari yagura?)[nb 2] Château de Matsumoto Yagura à deux niveaux et deux étages avec toit hongawarabuki[ex 1] Début de l'époque d'Edo, vers le début de l'ère Genna Nagano MatsumotoMatsumoto, préfecture de Nagano
36° 14′ 19.42″ N 137° 58′ 07.8″ E / 36.2387278, 137.968833 (Matsumoto Castle Connecting Tower)
Structure à deux étages reliant une tour du château à trois étages avec une tour à cinq étages. Les trois structures ont des murs en bois noir et sont situés sur une plate-forme de pierres non taillées au-dessus d'un fossé rempli d'eau.
Tour de liaison du sud-est (辰巳附櫓, tatsumi tsukeyagura?)[nb 2] Château de Matsumoto Yagura à deux niveaux et deux étages, toithongawarabuki[ex 1] Début de l'époque d'Edo, ère Kan'ei Nagano MatsumotoMatsumoto, préfecture de Nagano
36° 14′ 18.76″ N 137° 58′ 08.32″ E / 36.2385444, 137.9689778 (Matsumoto Castle Southeast Connecting Tower)
A two-storied tower connected on one side to a five-storied castle tower and on the other to a lower one-storied structure. All three structures have black wooden walls and are located on a platform of unhewn stones.
Tour d'observation de la Lune (月見櫓, tsukimi yagura?)[nb 2]. Château de Matsumoto Yagura, à un étage avec un étage en sous-sol et toit hongawarabuki[ex 1] Début de l'époque d'Edo, ère Kan'ei Nagano MatsumotoMatsumoto, préfecture de Nagano
36° 14′ 18.77″ N 137° 58′ 08.63″ E / 36.2385472, 137.9690639 (Matsumoto Castle Moon-viewing Tower)
Structure à un niveau avec une véranda avec main courante rouge relié à une tour à deux étages du château. Les deux sont situés sur une plate-forme de pierres non taillées.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Les structures du château de Hikone désignées comme Trésor national sont enregistrées comme Trésor national unique sous un seul numéro d'enregistrement. Mais dans le tableau principal trésor de cet article, l'entrée unique est divisé en deux parties pour une meilleure lisibilité
  2. a, b, c, d, e, f et g Les structures désignées comme Trésor national du Château de Matsumoto sont enregistrées comme Trésor national unique sous un seul numéro d'enregistrement. Mais dans le tableau principal trésor de cet article, l'entrée unique est divisé en deux parties pour une meilleure lisibilité
  3. a, b, c, d et e Les quatre couloirs au château de Himeji sont marqués « I », « Ro », « Ha », « Ni » correspondant à « A », « B », « C », « D ».
  4. La cuisine est liée à la proposition d'inscription.

Architecture[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m (hongawarabuki, 本瓦葺) : toit de tuiles plates composé de grandes tuiles concaves et de tuiles semi-cylindriques convexes recouvrant les joints du précédent[22]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Turnbull et Dennis 2003, p. 52
  2. a, b, c, d et e Deal 2007, p. 315
  3. Coaldrake 1996, p. 104
  4. a et b Nishi et Hozumi 1996, p. 93
  5. a et b Coaldrake 1996, p. 106
  6. Coaldrake 1996, p. 105–106
  7. Turnbull et Dennis 2003, p. 21
  8. Deal 2007, p. 318
  9. a et b Coaldrake 1996, p. 105
  10. Coaldrake 1996, p. 248
  11. [PDF] (en) « Cultural Properties for Future Generations », Tokyo, Japan, Agence pour les affaires culturelles, Cultural Properties Department,‎ mars 2011 (consulté le 6 juin 2011)
  12. a, b et c (ja) « 国指定文化財 データベース », Agence pour les affaires culturelles,‎ 1 novembre 2008
  13. Deal 2007, p. 316
  14. (en) « bourougatatenshu », JAANUS – Japanese Architecture and Art Net User System (consulté le 9 novembre 2009)
  15. (en) « soutougatatenshu », JAANUS – Japanese Architecture and Art Net User System (consulté le 9 novembre 2009)
  16. a et b (en) « Donjon », jcastle.info (consulté le 9 novembre 2009)
  17. (en) « fukugou tenshu », JAANUS – Japanese Architecture and Art Net User System (consulté le 9 novembre 2009)
  18. (en) « renketsu tenshu », JAANUS – Japanese Architecture and Art Net User System (consulté le 9 novembre 2009)
  19. Turnbull et Dennis 2003, p. 30
  20. a et b (en) « Hikone Castle », jcastle.info (consulté le 20 novembre 2009)
  21. (en) « 彦根城 », jcastle.info (consulté le 20 novembre 2009)
  22. (en) « hongawarabuki », JAANUS – Japanese Architecture and Art Net User System (consulté le 9 novembre 2009)
  23. (ja) « 姫路城大天守 », Himeji (consulté le 17 novembre 2009)
  24. (ja) « 姫路城乾小天守 », Himeji (consulté le 17 novembre 2009)
  25. (ja) « 姫路城西小天守 », Himeji (consulté le 17 novembre 2009)
  26. (ja) « 姫路城東小天守 », Himeji (consulté le 17 novembre 2009)
  27. (ja) « 姫路城イ・ロ・ハ・ニの渡櫓附台所1棟 », Himeji (consulté le 17 novembre 2009)
  28. (en) « Inuyama Castle », Japanese National Tourism Organization (consulté le 29 août 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :