Liste des évêques et archevêques d'Embrun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Liste des évêques et archevêques d'Embrun

Présentation historique de l'archevêché[modifier | modifier le code]

Établi au milieu du IVe siècle, l'évêché d'Embrun est érigé en archevêché en 794. Ce dernier avait pour suffragants les évêchés de Digne, de Vence, de Glandève, de Senez et de Nice. Il s'y ajouta, en 1244, celui de Grasse.

Le siège archiépiscopal fut rétrogradé en 1790 et devint évêché suffragant d'Aix. Il fut supprimé en 1802. Le diocèse fut rattaché à celui de Digne.

Les archevêques étaient princes d'Embrun, comtes de Beaufort et de Guillestre.

Au Moyen Âge, ils ont frappé monnaie.

Cinq conciles ou synodes ont été tenus à Embrun: en 588, 1267, 1290, 1582 et 1727. À l'occasion de ce dernier, qui eut un grand retentissement, on déposa l'évêque janséniste de Senez, Jean Soanen.

Liste des évêques et archevêques d'Embrun[modifier | modifier le code]

Évêques[modifier | modifier le code]

Archevêques[modifier | modifier le code]

Évêques constitutionnels[modifier | modifier le code]

  • 3 avril 1791-1793: Ignace Caseneuve[35], évêque constitutionnel.

Le siège est de facto vacant entre 1793 et 1802, date de sa suppression, par intégration au diocèse d'Aix-en-Provence.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Albinus est donné après Jacobus par le Trésor de Chronologie comme autre forme nominale, avec un point d'interrogation cependant.
  2. Le Trésor de Chronologie précise qu'Armentarius est amotus 439 et ad statum chorepiscopatum reductus.
  3. La Grande Encyclopédie et le Trésor de Chronologie donnent tous deux la date de 475 comme étant celle de la fin de l'épiscopat d'Ingenuus. Le Trésor de Chronologie indique entre parenthèses que d'autres sources, non précisées, donnent parfois la date de 487.
  4. Le Trésor de Chronologie précise que Catulinus a été expulsé de son siège par les Ariens. La source fait peut être une confusion avec Gallican Ier (cf. note n°6).
  5. a et b Donné comme saint par La Grande Encyclopédie, mais pas par le Trésor de Chronologie.
  6. La Grande Encyclopédie précise que Gallican Ier a été expulsé de son siège par les Ariens. La source fait peut être une confusion avec Catulin (cf. note n°4).
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r et s Forme nominale donnée par La Grande Encyclopédie.
  8. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q et r Forme nominale donnée par le Trésor de Chronologie.
  9. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Autre forme nominale donnée par le Trésor de Chronologie.
  10. Le Trésor de Chronologie précise qu'il faut peut être identifier Gallican II avec Gallican Ier.
  11. Fornier, Marcellin (1592-1649), Histoire générale des Alpes Maritimes ou Cottiènes : et particulière de leur métropolitaine, Embrun.
  12. a et b Date donnée par La Grande Encyclopédie.
  13. Date donnée par le Trésor de Chronologie.
  14. Le Trésor de Chronologie indique qu'Arnaud doit peut être être identifié avec son prédécesseur.
  15. Précision donnée tant par La Grande Encyclopédie que par le Trésor de Chronologie.
  16. Le Trésor de Chronologie met l'archevêque Amadeus entre parenthèses, avec un point d'interrogation après la date 970.
  17. Le Trésor de Chronologie pose un point d'interrogation après le nom de l'archevêque Pontius.
  18. Autre forme nominale donnée par le Trésor de Chronologie, suivie d'un point d'interrogation.
  19. a et b Précision apportée par le Trésor de Chronologie.
  20. Autre forme nominale donnée par La Grande Encyclopédie.
  21. a et b Archevêque mentionné par La Grande Encyclopédie. Son nom n'apparaît pas dans la liste dressée par le Trésor de Chronologie.
  22. Le Trésor de Chronologie indique Raimond de Salg entre parenthèses après Guillaume de Bordes, sans préciser de dates relatives à son épiscopat supposé.
  23. Le Trésor de Chronologie ajoute le patronyme de Sarcenas, mais entre parenthèses et avec un point d'interrogation.
  24. La Grande Encyclopédie mentionne deux archevêques qui ont siégé entre 1457 et 1494, Jean III de Montmagny, puis Jean IV Baile. Le Trésor de Chronologie ne fait pas mention dans sa liste de Jean de Montmagny, mais seulement de Jean Bayle dont l'épiscopat, selon cette source, aurait duré pendant toute cette période.
  25. Le patronyme de Château-Morand est donné par La Grande Encyclopédie.
  26. Archevêque inscrit dans la liste dressée par La Grande Encyclopédie. Il n'est pas mentionné par le Trésor de Chronologie, probablement parce qu'il fut nommé mais mourut avant d'être sacré et de prendre possession de son siège.
  27. Date donnée par l'Annuaire Pontifical, qui précise qu'il s'agit de la date de nomination. Les autres sources donnent l'année 1561 comme étant celle du début de l'épiscopat de Guillaume VIII. Il s'agit probablement de l'année de son sacre et de la prise de possession du siège.
  28. Date donnée par La Grande Encyclopédie et le Trésor de Chronologie. L'Annuaire Pontifical indique qu'Honoré du Laurens a été nommé le 24 janvier.
  29. Le 23 janvier 1612, selon l'Annuaire Pontifical qui est la seule source à retenir cette date.
  30. Guillaume d'Hugues est mort le 27 octobre 1648 selon le Trésor de Chronologie et l'Annuaire Pontifical, le 24 octobre de cette année selon La Grande Encyclopédie.
  31. Date donnée par La Grande Encyclopédie. L'Annuaire Pontifical indique que Georges d'Aubusson a été nommé au siège de Metz dès le 23 mars 1668.
  32. a et b Forme nominale donnée par l'Annuaire Pontifical.
  33. L'Annuaire Pontifical indique que la date de nomination de Pierre Guérin de Tencin était le 12 juin 1724. Par ailleurs, cette source tout comme le Trésor de Chronologie indiquent le 2 juillet comme date d'ordination de cet archevêque. Il semble donc que ce soit par erreur que La Grande Encyclopédie indique le 12 juillet pour cet évènement.
  34. Nommé le 19 avril 1767, confirmé le 15 juin, ordonné le 5 juillet.
  35. Ignace Caseneuve est donné par La Grande Encyclopédie.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • LA GRANDE ENCYCLOPEDIE inventaire raisonné des sciences, des lettres et des arts - volume quinzième, pages 894 et 895 - Paris (1885-1902).
  • TRESOR DE CHRONOLOGIE, D'HISTOIRE ET DE GEOGRAPHIE pour l'étude et l'emploi des documents du Moyen Âge, par M. le comte de Mas-Latrie; pages 1420 et 1421 - Paris - V. Palmé (1889) (consultable sur http://gallica.bnf.fr)
  • L'ANNUAIRE PONTIFICAL, sur le site http://www.catholic-hierarchy.org, à la page [1]