Liste des évêques de Castres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte du diocèse de Castres en 1781

Liste des évêques de Castres

L'évêché de Castres a été créé le 11 juillet 1317[1], par détachement de celui d'Albi. Les limites de l'évêché (religieux) de Castres ne coïncidaient pas avec celles de l'évêché civil de Castres, qui était une entité administrative, essentiellement fiscale.

Il a été supprimé le 29 novembre 1801, et son territoire a été rattaché à celui de l'archevêché d'Albi.

Sont évêques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La date du 11 juillet 1317 est donnée par l'Annuaire pontifical. L'évêché a été érigé dès le 9 juin 1317, selon le Trésor de Chronologie.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i Forme nominale donnée par La Grande Encyclopédie.
  3. a, b, c, d, e, f et g Forme nominale donnée par le Trésor de Chronologie.
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Date donnée par le Trésor de Chronologie.
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Date donnée par La Grande Encyclopédie.
  6. La patronyme accolé "Montpezat" est donné par le Trésor de Chronologie.
  7. Forme nominale donnée par le Trésor de Chronologie. Par ailleurs, ce document rapporte que, selon certaines sources, Petrus de Benhac fut créé cardinal le 22 septembre 1368 et mourut à Viterbe le 7 octobre 1369, alors que, selon d'autres sources, il ne fut jamais cardinal et mourut avant 1364.
  8. a, b, c et d Autre forme nominale donnée par le Trésor de Chronologie.
  9. "d'Armagnac" est donné par le Trésor de Chronologie, à la suite d'"Engeard", avec un point d'interrogation.
  10. Forme nominale donnée par le Trésor de Chronologie, qui note cet évêque avec un point d'interrogation.
  11. Nom donné par La Grande Encyclopédie. Le Trésor de Chronologie ne le mentionne pas.
  12. Le Trésor de Chronologie émet des réserves concernant la réalité de l'épiscopat de Charles II de Martigny.
  13. La Grande Encyclopédie ne donne qu'un seul évêque nommé Claude d'Auraison, qui aurait siégé de 1552 à 1583. Le Trésor de Chronologie indique en ce qui le concerne les deux évêques successifs du même nom, tout en précisant que Gams ne donne qu'un évêque.
  14. Voir la note précédente.
  15. Cité dans la liste des évêques par La Grande Encyclopédie. Le Trésor de Chronologie le met entre parenthèses en indiquant qu'il n'était qu'administrateur du diocèse.

Sources[modifier | modifier le code]

  • La Grande Encyclopedie inventaire raisonné des sciences, des lettres et des arts - volume neuvième, page 778 - Paris (1885-1902).
  • Tresor de chronologie, d'histoire et de geographie pour l'étude et l'emploi des documents du Moyen Âge, par M. le comte de Mas-Latrie; page 1405 - Paris - V. Palmé (1889) (consultable sur http://gallica.bnf.fr)
  • L'Annuaire pontifical, sur le site http://www.catholic-hierarchy.org, à la page [1]

Articles connexes[modifier | modifier le code]