Liste des étoiles ayant un nom d'origine arabe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres listes d'étoiles, voir Liste des listes d'étoiles.

Un grand nombre d'étoiles tirent leur nom de l'arabe, visibles à l'œil nu elles sont près de 200. Dans sa traduction de l'Almageste de Ptolémée, l'astronome Al-Soufi en a consigné la plupart dans son Livre des étoiles fixes (en). D'autres informations peuvent être récoltées parmi les zijes.

A[modifier | modifier le code]

  • Acamar : آخر النهر (ʼĀkhir ān-nahr) signifiant « l'embouchure de la rivière ».
  • Achernar : آخر النهر (Akhir al Nahr) parfois orthographié Akhenar, voulant dire « fin de la rivière  ».
  • Achird : de 'áchir signifiant « dernier, extrémité ».
  • Acrab : ‏‫العقرب‬ (al-ʿaqrab) signifiant « le scorpion » (c'est une étoile du Cancer).
  • Acubens : الزبانى (Az-Zubana) signifiant « la pince ».
  • Adhafera : الضفيرة (Ad-Dafirah) signifiant « la boucle ».
  • Ain : عين ('Ain) signifiant « œil ».
  • Albali : البالع (albāli‘) signifiant « l'avaleur ».
  • Albireo : ce nom apparait en Europe à l'époque de la Renaissance à la suite d'une longue succession d'erreurs, et de mauvaises interprétations, ayant pour origine le nom grec de la constellation, translittéré en arabe, puis réinterprété de façon erronée en latin.
  • Alchiba : ‏الخباء (Al-Khiba') signifiant « la tente ».
  • Alnilam : النظام (An-Niżām) de نظم (nażm) qui signifie « rang de perles ».
  • Alnitak : an-nitaq, « la ceinture »
  • Altaïr : النسر الطائر (al-nasr al-taʾir) qui signifie « l'aigle en vol ». Le nom arabe apparait avant les traductions des ouvrages grecs. L'origine est probablement sumérienne ou babylonienne, pour ces peuples Altaïr était « l'étoile de l'aigle ».

B[modifier | modifier le code]

  • Bételgeuse : de يد الجوزا, yad al-jawzāʾ, « main de al-jawzāʾ », transcrit avec une erreur de lecture de diacritique au Moyen Âge en Bedalgeuze, puis à la Renaissance en Bételgeuse. Le terme arabe est ancien et date d'avant la traduction des ouvrages grecs par les astronomes musulmans.

D[modifier | modifier le code]

  • Deneb : Le nom Deneb pour désigner l'étoile α Cygni provient de l'arabe ذنب الدجاجة Dhanab ad-Dajājah, la « queue de la Poule » (la Poule est devenue notre constellation du « cygne »), c'est une traduction de la dénomination de Ptolémée.
  • Denebokab : ذنب العقاب, (ḏanab al-ʿuqāb), aussi orthographié Deneb Okab, « la queue de l'Aigle ».

M[modifier | modifier le code]

  • Mintaka : "baudrier" ou "ceinture"
  • Mekbuda : « la patte pliée du lion »

R[modifier | modifier le code]

  • Rigel : abréviation de l'arabe ancien (datant d'avant l'influence grecque) rijl al-jawzāʾ, « le pied d'al-jawzāʾ », le nom apparaît en Europe dès la fin du Xe siècle.
  • Rigel Kentaurus ou Alpha Centauri : introduit en Occident à une époque récente à partir d'un nom utilisé par les astronomes musulmans (traduit de Ptolémée) signifiant le pied du Centaure.

S[modifier | modifier le code]

  • Saïph : saïf al jabbar, l'épée du géant.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rolande Laffitte, Héritages arabes, Des noms arabes pour les étoiles, Geuthner, « Les Cahiers de l’Orient », Paris, 2001

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]