Liste des églises de Rome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : Rome.

La ville de Rome compte plusieurs centaines d'églises (environ 900). Cet article n'en cite que les principales.

Anciennes églises[modifier | modifier le code]

Les premières églises de Rome sont, à l'origine, les lieux où les premiers chrétiens se sont réunis. Elles sont divisées en trois catégories:

  • les maisons privées de citoyens romains (les personnes qui accueillent les réunions des chrétiens - aussi connues sous le nom de oratoria ou oracula);
  • les diaconies (lieux de la mise en œuvre de l'Évangile de Jésus-Christ à l'égard des pauvres et placés sous le contrôle d'un diacre), (Les plus grandes diaconies ont de nombreux diacres et l'un d'eux est élu archidiacre)
  • d'autres maisons ayant un Titulus (connu sous le nom de Domus ecclesiae);

Tituli[modifier | modifier le code]

Seuls les tituli sont autorisés à distribuer les sacrements. Le prêtre le plus important d'un titulus a le titre de cardinal. Le pape Marcel Ier (début du IVe siècle) confirme que les tituli sont les seuls centres d'administration de l'Église. En 499, un synode, tenu par le pape Symmaque, énumère tous participants, les prêtres ainsi que les tituli présents à cette époque[1] :

  1. Titulus Aemilianae (Basilique des Quatre-Saints-Couronnés)
  2. Titulus Anastasiae (Basilique Sainte-Anastasie)
  3. Titulus SS Apostolorum (Basilique des Saints-Apôtres)
  4. Titulus Byzantis or Vizantis (inconnu, peut-être « Titulus Pammachii »)
  5. Titulus S Caeciliae (Église Sainte-Cécile-du-Trastevere)
  6. Titulus Clementis (Basilique Saint-Clément)
  7. Titulus Crescentianae (Basilique San Sisto Vecchio)
  8. Titulus Crysogoni (Basilique Saint-Chrysogone)
  9. Titulus Cyriaci (incertain; peut-être Église Santa Maria Antiqua ou Basilique Santa Maria in Domnica)
  10. Titulus Damasi (Église San-Lorenzo-in-Damaso)
  11. Titulus Equitii (Basilique San Martino ai Monti)
  12. Titulus Eusebi (Église Sant'Eusebio)
  13. Titulus Fasciolae (Église Santi Nereo e Achilleo)
  14. Titulus Gaii (Église Santa Susanna)
  15. Titulus Iulii ou Titulus Callixti (Basilique Sainte-Marie-du-Trastevere)
  16. Titulus Lucinae (Basilique San Lorenzo in Lucina)
  17. Titulus Marcelli (Église Saint-Marcel al Corso)
  18. Titulus Marci (Basilique San Marco)
  19. Titulus Matthaei (in Via Merulana, détruit en 1810)
  20. Titulus Nicomedis (in Via Nomentana, détruit)
  21. Titulus Pammachii (Basilique Santi Giovanni e Paolo)
  22. Titulus Praxedis (Basilique Sainte-Praxède)
  23. Titulus Priscae (Église Santa Prisca)
  24. Titulus Pudentis (Basilique Santa Pudenziana)
  25. Titulus Romani (incertain; peut-être Église Sainte-Marie-Antique ou Basilique Santa Maria in Domnica)
  26. Titulus S Sabinae (Église Sainte-Sabine de Rome)
  27. Titulus Tigridae (incertain; peut-être Église Sainte-Balbine de Rome)
  28. Titulus Vestinae (Basilique San Vitale)

Les quatre basiliques majeures[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Basilique majeure.

Les sept églises[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tour des sept églises.

La visite de ces sept églises était obligatoire pour les pèlerins venus à Rome. Elles comprennent, outre les quatre basiliques majeures déjà citées ci-dessus :

Églises paléochrétiennes et médiévales[modifier | modifier le code]

Églises romanes[modifier | modifier le code]

Églises gothiques[modifier | modifier le code]

Églises de la Renaissance[modifier | modifier le code]

Églises baroques[modifier | modifier le code]

Églises néoromanes[modifier | modifier le code]

Églises néogothiques[modifier | modifier le code]

Églises contemporaines[modifier | modifier le code]

Chapelles, sanctuaires et abbayes[modifier | modifier le code]

Autres églises[modifier | modifier le code]

saint[modifier | modifier le code]

sainte[modifier | modifier le code]

saints[modifier | modifier le code]

Eglises françaises à Rome[modifier | modifier le code]

Cinq églises de Rome sont gérées par les Pieux Établissements de la France à Rome et Lorette.

Ce sont :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Symmachus II