Liste des écrivains morts pour la France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette liste regroupe une partie des quelque 700 écrivains officiellement déclarés[1] « morts pour la France »

Liste[modifier | modifier le code]

Auteur Date de décès
Alain-Fournier 1914
Bertrand, Adrien Adrien Bertrand 1917
de Saint-Exupéry, Antoine Antoine de Saint-Exupéry 1944
Arthuys, Jacques Jacques Arthuys 1943
Apollinaire, Guillaume Guillaume Apollinaire 1918
Basch, Victor Victor Basch 1944
Brossolette, Pierre Pierre Brossolette 1944
Calloc'h, Jean-Pierre Jean-Pierre Calloc'h 1917
Crémieux, Benjamin Benjamin Crémieux 1944
Codet, Louis Louis Codet 1914
Decour, Jacques Jacques Decour 1942
Desbordes, Jean Jean Desbordes 1944
Desnos, Robert Robert Desnos 1945
Dietrich, Luc Luc Dietrich 1944
Feldman, Valentin Valentin Feldman 1942
Fondane, Benjamin Benjamin Fondane 1944
Franconi, Gabriel-Tristan Gabriel-Tristan Franconi 1918
Guiard, Amédée Amédée Guiard 1915
Halbwachs, Maurice Maurice Halbwachs 1945
Jacob, Max Max Jacob 1944
Jordic-Pignon, Georges Georges Jordic-Pignon 1915
Leroux (écrivain), Jules Jules Leroux (écrivain) 1915
Manouchian, Missak Missak Manouchian[2] 1944
Messac, Régis Régis Messac 1945
Montesquiou, Léon de Léon de Montesquiou 1915
Némirovsky, Irène Irène Némirovsky 1942
Politzer, Georges Georges Politzer 1942
Péguy, Charles Charles Péguy 1914
Pergaud, Louis Louis Pergaud 1915
Ruplinger, André André Ruplinger 1914
La Salle, Louis de Louis de La Salle 1915
Segalen, Victor Victor Segalen 1919
Thierry, Albert Albert Thierry 1915
Valois, Georges Georges Valois 1945
Vernet, François François Vernet 1945
La Ville de Mirmont, Jean de Jean de La Ville de Mirmont 1914
Zay, Jean Jean Zay 1944

Hommages[modifier | modifier le code]

Plusieurs hommages sont rendus spécifiquement à ces écrivains, parmi lesquels :

L'Association des écrivains combattants, fondée en 1919, défend la mémoire de ces écrivains.

Délai de protection du droit d'auteur[modifier | modifier le code]

En France, la durée de protection des œuvres des auteurs morts pour la patrie est augmentée de 30 ans, en sus des prorogations de guerre éventuelles. La durée de protection est de :

  • 80 ans pour les œuvres publiées à partir du 1er janvier 1948,
  • 88 ans et 120 jours pour les œuvres publiées du 1er janvier 1921 au 31 décembre 1947 ;
  • 94 ans et 272 jours pour les œuvres publiées jusqu'au 31 décembre 1920.

Les premiers auteurs morts pour la France (ceux de l'année 1914) sont donc entrés dans le domaine public le 1er octobre 2009.

Article détaillé : prorogations de guerre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Liste gravée au Panthéon de Paris sur le site Les écrivains combattants.org.
  2. memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]