Liste de monuments détruits en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cette liste de monuments détruits en France a pour objectif de répertorier l'ensemble des monuments français détruits (totalement ou en majeure partie) et jamais reconstruits.

Liste principale[modifier | modifier le code]

Disparus au Moyen Âge[modifier | modifier le code]

  • les thermes de Julien (à Paris) : détruits aux deux tiers ;
  • les arènes de Lutèce (à Paris) : démantelées (sauf la base) à partir du IIIe siècle ;
  • le forum de Lutèce.

Disparus à la Renaissance[modifier | modifier le code]

  • le Louvre médiéval (à Paris) : donjon (démoli en 1527), partie sud-ouest (démolie en 1546-49 et 1559-74), partie nord-est (démolie en 1624-54) ;
  • l'Hôtel Saint-Pol (à Paris) : détruit au XVIe siècle ;
  • l'enceinte de Philippe Auguste (à Paris) : abandonnée aux XVIe siècle et XVIIe siècle ;
  • la ville et la cathédrale de Thérouanne (en Artois) : rasées en 1553.
  • le château de Lusignan : détruit en 1574 et démantelé en 1586.

Disparus à l'époque classique (Henri IV, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI)[modifier | modifier le code]

Disparus durant la Révolution française et le Premier Empire[modifier | modifier le code]

Disparus sous la Restauration[modifier | modifier le code]

Disparus sous la IIe République et le Second Empire[modifier | modifier le code]

  • le château de Neuilly incendié lors de la Révolution de 1848
  • les grands travaux de Haussmann entraînent la transformation de quartiers entiers de Paris et la destruction de monuments et d'hôtels particuliers
  • l'amphithéâtre romain de Poitiers : détruit en 1857 malgré son remarquable état de conservation ;
  • le château d'Ecquevilly Pillé et ruiné peu à peu suite à la Révolution, les ruines du château de Fresne-Ecquevilly furent démolies en 1864.

Disparus pendant la Guerre franco-allemande de 1870[modifier | modifier le code]

Disparus sous la IIIe République[modifier | modifier le code]

Détruits durant la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Détruits durant la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Disparus sous la IVe République[modifier | modifier le code]

Disparus sous la Ve République[modifier | modifier le code]

Liste complémentaire[modifier | modifier le code]

Disparus à l'époque classique (Henri IV, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI)[modifier | modifier le code]

Disparus durant la Révolution française et le Premier Empire[modifier | modifier le code]

Abbayes en ruines :

Disparus sous la Restauration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Héloïse Bocher, Démolir la Bastille, Vendémiaire,‎ 2012, 224 p. (ISBN 2363580303)
  2. Inventaire sur le site culture.gouv.fr. Consulté le 25 juillet 2012
  3. Notre-Dame de Valenciennes sur notre-dame-de.valenciennes.fr. Consulté le 25 juillet 2012.
  4. Histoire de Cathédrale Saint-CapraisAgen (Lot-et-Garonne) sur le site uquebec.ca. Consulté le 25 juillet 2012.
  5. Le 16e arrondissement: itinéraires d'histoire et d'architecture de Luc Thomassin, Action artistique de la ville de Paris, 2000
  6. François Cochet, « La reconstruction de Reims après 1918 », dans Vingtième Siècle, coll. « Revue d'histoire » (no 22),‎ avril-juin 1989 (lien DOI?, lire en ligne), p. 145-147
  7. château de marcoussis
  8. vieux-marcoussis

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Réau, édition augmentée par Michel Fleury et Guy-Michel Leproux, Histoire du vandalisme - Les monuments détruits de l'art français, Paris, Robert Laffont « Bouquins »,‎ 1994 (ISBN 2 221 07015 1)
    édition augmentée. 1ère édition : 1958
  • Léopold Niepce, Les monuments d’art de la primatiale de Lyon détruits ou aliénés pendant l’occupation protestante en 1562,‎ 1881
    réd. Lyon, René George, 1998
  • Henry Adams La Farge, L'Europe blessée, inventaire photographique des monuments détruits, Paris, Office de Centralisation d'Ouvrages - Querido,‎ 1947, 38 p.
  • Pierre Pinon, Paris détruit. Du vandalisme architectural aux grandes opérations d'urbanisme, Paris, Parigramme,‎ 2011 (ISBN 978-2-84096-638-8)
  • Claude de Montclos, La mémoire des ruines - Anthologie des monuments disparus en France, Mengès,‎ 1992, 320 p. (ISBN 978-2856203231)
  • Alfred Fierro, Dictionnaire du Paris disparu. Sites et monuments, Paris, Parigramme,‎ 1999, 321 p. (ISBN 978-2840960997)