Liste de matadors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matador au combat, illustrant le Traité de tauromachie de Pepe-Hillo (1796)

Cet article recense les matadors de renom, toutes nationalités confondues, de Costillares, considéré comme l'un des principaux pères de la corrida moderne, jusqu'aux matadors contemporains. La lignée des matadors français naît le 18 novembre 1894 à Valence avec l’alternative de Pierre Cazenabe, dit Félix Robert[1]. Les matadors sont présentés le cas échéant sous leur apodo. Les éléments de cette liste sont consultables sur les encyclopédies de la corrida mentionnées dans la bibliographie ci-dessous[2],[3],[4].

Cette liste ne répertorie que les matadors ayant obtenu leur alternative. Comme il en arrive des dizaines chaque année, les très anciens ne peuvent se trouver dans les dictionnaires comme le faisait déjà remarquer Auguste Lafront en 1950 « La curiosité des amateurs s'exerçant de préférence au bénéfice des modernes et des vivants, ce répertoire ne peut donc être exhaustif[5]. »

En 2003, le tableau chronologique des matadors de Robert Bérard comporte 8 pages sur papier bible (255 matadors)[3], celui d'Auguste Lafront en comportait 2 sur papier ordinaire[2]. « Les matadors dont l'alternative remonte à deux ans avant la publication d'un annuaire ne sont pas encore introduits dans les dictionnaires, il est en revanche très facile de se procurer les informations les concernant dans les revues dont certaines ont un site : Corridas. com, (devenu entre temps corrida.tv, site international), toreria.net en français, Mundotoro, Portal Taurino, Noticias taurina Revue 6Toro6, torosperu alcala, entre autres[3] »

Les dictionnaires tauromachiques excluent de la définition de matador tout torero n'ayant pas reçu l'alternative« Matador désigne le torero d'alternative à la tête d'une cuadrilla. Équivalent de maestro[6] »« Quand on parle d'un matador, il s'agit d'un matador de toros ayant pris l'alternative[7] ».

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

les références sans contenu doivent avoir un nom.,[21]

  • Juan RomeroErreur de référence : Balise <ref> incorrecte ;

les références sans contenu doivent avoir un nom.,[21],[23]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Madeleine 2009, journal Sud Ouest du 18 juillet 2009, p. 17
  2. a et b Lafront et Tolosa 1950, p. 286 et 287
  3. a, b et c Bérard 2003, p. 999 à 1005
  4. Casanova et Dupuy 1991, p. 185
  5. Lafront et Tolosa 1950, p. 6
  6. Maudet 2010, p. 472
  7. Casanova et Dupuy 1981, p. 104
  8. Bérard 2003, p. 257
  9. a et b Bérard 2003, p. 299
  10. Lafront et Tolosa 1950, p. 74
  11. Casanova et Dupuy 1991, p. 14
  12. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 94
  13. Bérard 2003, p. 807-808
  14. Bérard 2003, p. 353
  15. Casanova et Dupuy 1991, p. 24
  16. Bérard 2003, p. 428, 429, 430
  17. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 215
  18. Bérard 2003, p. 463
  19. Lafront et Tolosa 1950, p. 163
  20. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 256
  21. a, b, c, d et e Lafront et Tolosa 1950, p. 230-231
  22. Casanova et Dupuy 1991, p. 10
  23. a et b Bérard 2003, p. 829
  24. Casanova et Dupuy 1991, p. 20
  25. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 257
  26. Maudet 2010, p. 196-197
  27. Blanc 2004, p. 5
  28. Bérard 2003, p. 499
  29. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 47
  30. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 48
  31. Casanova et Dupuy 1991, p. 25
  32. Bérard 2003, p. 352
  33. Lafront et Tolosa 1950, p. 56
  34. Bérard 2003, p. 355
  35. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 100-101
  36. Lafront et Tolosa 1950, p. 80, 81, 82
  37. Bérard 2003, p. 283-284
  38. Lafront et Tolosa 1950, p. 93
  39. a et b Casanova et Dupuy 1991, p. 130
  40. Blanc 2004, p. 21
  41. Casanova et Dupuy 1991, p. 35
  42. Blanc 2004, p. 35
  43. Lafront et Tolosa 1950, p. 106-107
  44. Bérard 2003, p. 520
  45. Casanova et Dupuy 1981, p. 140
  46. Lafront et Tolosa 1950, p. 28
  47. a et b Casanova et Dupuy 1991, p. 63
  48. Bérard 2003, p. 500-501
  49. Blanc 2004, p. 18
  50. Lafront et Tolosa 1950, p. 134
  51. Bérard 2003, p. 549-550
  52. Bérard 2003, p. 558-559
  53. Bérard 2003, p. 655-656-657
  54. a et b Bérard 2003, p. 655
  55. a et b Lafront et Tolosa 1950, p. 152
  56. Bérard 2003, p. 434
  57. Bérard 2003, p. 580-581
  58. Bérard 2003, p. 615-616
  59. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 182
  60. Lafront et Tolosa 1950, p. 162
  61. Bérard 2003, p. 939
  62. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 195
  63. Lafront et Tolosa 1950, p. 175
  64. Blanc 2004, p. 42
  65. Lafront et Tolosa 1950, p. 196
  66. a et b Bérard 2003, p. 728
  67. Blanc 2004, p. 44
  68. Blanc 2004, p. 46
  69. Blanc 2004, p. 37
  70. Bérard 2003, p. 740
  71. a et b Bérard 2003, p. 268
  72. Refilon 1960, p. 29-30
  73. Refilon 1960, p. 30
  74. Bérard 2003, p. 797
  75. Bérard 2003, p. 651
  76. Blanc 2004, p. 47
  77. Bérard 2003, p. 366
  78. Refilon 1960, p. 132
  79. Lafront et Tolosa 1950, p. 240
  80. Lafront et Tolosa 1950, p. 246-247
  81. Refilon 1960, p. 191
  82. Bérard 2003, p. 962
  83. Bérard 2003, p. 510
  84. a et b Bérard 2003, p. 512
  85. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 25-26
  86. Bérard 2003, p. 282-283
  87. a et b Bérard 2003, p. 322
  88. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 26-27-28
  89. Bérard 2003, p. 474-475
  90. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 29-30
  91. Casanova et Dupuy 1991, p. 122 à 124
  92. Bérard 2003, p. 843
  93. Villatoro Ortega 1986, p. 37
  94. Bérard 2003, p. 310
  95. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 39-40
  96. Lafront et Tolosa 1950, p. 43
  97. Bérard 2003, p. 314
  98. Bérard 2003, p. 318
  99. Bérard 2003, p. 319
  100. Casanova et Dupuy 1991, p. 105
  101. a et b Bérard 2003, p. 321
  102. Casanova et Dupuy 1991, p. 103-104
  103. a, b et c Casanova et Dupuy 1991, p. 58-59
  104. a et b Bérard 2003, p. 755-756
  105. Bérard 2003, p. 327 à 329
  106. Bérard 2003, p. 327
  107. Blanc 2004, p. 9
  108. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 54
  109. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 54-58
  110. a et b Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 59
  111. Bérard 2003, p. 364-365
  112. Villatoro Ortega 1986, p. 45
  113. Bérard 2003, p. 443-444
  114. Villatoro Ortega 1986, p. 32
  115. Blanc 2004, p. 26
  116. Bérard 2003, p. 378
  117. Bérard 2003, p. 326
  118. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 68-69
  119. a et b Villatoro Ortega 1986, p. 35
  120. a, b, c et d Bérard 2003, p. 385-386
  121. Bérard 2003, p. 572
  122. a et b Bérard 2003, p. 802
  123. Bérard 2003, p. 406
  124. Lafront et Tolosa 1950, p. 35
  125. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 84 à 86
  126. a et b Bérard 2003, p. 414
  127. Bérard 2003, p. 420-21, 487
  128. Bérard 2003, p. 879
  129. Bérard 2003, p. 449-450
  130. a et b Casanova et Dupuy 1991, p. 131
  131. Casanova et Dupuy 1991, p. 129
  132. Bérard 2003, p. 452
  133. a et b Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 125-126
  134. a et b Bérard 2003, p. 519
  135. Bérard 2003, p. 497
  136. Ravelo 2007, p. 78
  137. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 137
  138. a et b Bérard 2003, p. 494
  139. Lafront et Tolosa 1950, p. 123
  140. Sherwood 2001, p. 61 à 68
  141. Bérard 2003, p. 526-529
  142. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 144-145
  143. Bérard 2003, p. 506
  144. Bérard 2003, p. 517
  145. a, b, c et d Bérard 2003, p. 518
  146. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 149-150
  147. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 150-151
  148. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 151-152
  149. a et b Bérard 2003, p. 541
  150. a et b Bérard 2003, p. 511
  151. Bérard 2003, p. 574-575
  152. Casanova et Dupuy 1991, p. 73 à 75
  153. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 159
  154. http://www.portaltaurino.net/enciclopedia/doku.php/joselillo_de_colombia sur Portal Taurino
  155. Casanova et Dupuy 1991, p. 87 à 90
  156. Sherwood 2001, p. 49 à 51
  157. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 173-174
  158. Notice sur toreria
  159. a et b Casanova et Dupuy 1991, p. 135
  160. Bérard 2003, p. 591-92
  161. Bérard 2003, p. 603
  162. a et b Bérard 2003, p. 615
  163. Lafront et Tolosa 1950, p. 156-157
  164. Refilon 1960, p. 48
  165. Lafront et Tolosa 1950, p. 156
  166. Bérard 2003, p. 530
  167. Casanova et Dupuy 1991, p. 114 à 118
  168. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 180
  169. Bérard 2003, p. 638-639
  170. Bérard 2003, p. 628
  171. Bérard 2003, p. 629
  172. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 181
  173. Bérard 2003, p. 643
  174. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 183 à 186
  175. Bérard 2003, p. 647 à 650
  176. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 186
  177. Ravelo 2007, p. 84
  178. Bérard 2003, p. 639-40
  179. a et b Bérard 2003, p. 670-671
  180. Bérard 2003, p. 684-85
  181. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 38
  182. Bérard 2003, p. 685
  183. a et b Bérard 2003, p. 670
  184. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 196-197
  185. Bérard 2003, p. 680-681
  186. Bérard 2003, p. 269-270
  187. Bérard 2003, p. 660-661
  188. Casanova et Dupuy 1991, p. 172 à 174
  189. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 201
  190. Bérard 2003, p. 702
  191. Casanova et Dupuy 1991, p. 175 à 177
  192. Casanova et Dupuy 1991, p. 137-138
  193. Lafront et Tolosa 1950, p. 192
  194. Bérard 2003, p. 707
  195. Villatoro Ortega 1986, p. 102
  196. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 207
  197. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 209
  198. Bérard 2003, p. 813
  199. Bérard 2003, p. 710
  200. Bérard 2003, p. 716
  201. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 210-211
  202. Bérard 2003, p. 726
  203. Ravelo 2007, p. 111
  204. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 213
  205. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 214
  206. Bérard 2003, p. 269
  207. Ravelo 2007, p. 114
  208. Ravelo 2007, p. 116
  209. Villatoro Ortega 1986, p. 196-197
  210. Casanova et Dupuy 1991, p. 159
  211. Villatoro Ortega 1986, p. 358
  212. a et b Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 300 à 302
  213. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 253-254
  214. Casanova et Dupuy 1991, p. 162-163
  215. Bérard 2003, p. 244
  216. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 260
  217. a et b Bérard 2003, p. 842
  218. Sherwood 2001, p. 75 à 84
  219. Bérard 2003, p. 845-846
  220. Bérard 2003, p. 856
  221. Bérard 2003, p. 853-54
  222. Chacón et Forestier 1999, p. 16, 149, 195
  223. Bérard 2003, p. 860
  224. Bérard 2003, p. 861
  225. Blanc 2004, p. 51
  226. Bérard 2003, p. 873-74-75
  227. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 284-285
  228. Sherwood 2001, p. 107-138
  229. Bérard 2003, p. 562
  230. Villatoro Ortega 1986, p. 225-226
  231. Ravelo 2007, p. 121
  232. Bérard 2003, p. 938
  233. Maudet 2010, p. 298
  234. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 298
  235. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 299
  236. Casanova et Dupuy 1991, p. 142-144
  237. Bérard 2003, p. 944
  238. Bérard 2003, p. 936-937
  239. Notice biographique d'André Viard, date d'alternative, carrière
  240. Lafront et Tolosa 1950, p. 277 à 281
  241. Bérard 2003, p. 576
  242. Casanova et Dupuy 1991, p. 160 à 162
  243. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 306
  244. José Adame Montoya sur Mundotoro
  245. Bérard 2003, p. 243-244
  246. Jérémy Banti sur toreria.net
  247. Bérard 2003, p. 307-308
  248. Bérard 2003, p. 340-341
  249. Popelin et Harté 1970 et 1994, p. 58
  250. Bérard 2003, p. 351-352
  251. Bérard 2003, p. 367
  252. Bérard 2003, p. 370 à-373
  253. a et b Bérard 2003, p. 802-803
  254. Bérard 2003, p. 403-404
  255. Bérard 2003, p. 425-426
  256. confirmation d'alternative 2012
  257. Bérard 2003, p. 434-435
  258. Bérard 2003, p. 712
  259. Bérard 2003, p. 481 à 485
  260. Bérard 2003, p. 770
  261. Bérard 2003, p. 607 à 610
  262. El Lobo repères
  263. charlie Laloe sur Portal taurino
  264. Bérard 2003, p. 605 à 607
  265. Afanador 2001, p. 63
  266. Bérard 2003, p. 475-476
  267. Manuel Escribano sur Portaltaurino
  268. Bérard 2003, p. 489-490
  269. Bérard 2003, p. 870
  270. sur Portal Taurino
  271. Ganfoua après son alternative
  272. Gnafoua avant son atlernative
  273. Bérard 2003, p. 529-530
  274. alternative 2012
  275. Bérard 2003, p. 571
  276. Bérard 2003, p. 567 à 569
  277. Bérard 2003, p. 809 à 811
  278. repères biographique sur la Nacion
  279. site officiel en espagnol
  280. Leal sur Toreros francese
  281. alternative du 19 mai 2013
  282. Bérard 2003, p. 588
  283. Ludovic Lelong Luisito
  284. Bérard 2003, p. 605
  285. Bérard 2003, p. 613-614
  286. Bérard 2003, p. 375-376
  287. Bérard 2003, p. 488
  288. Bérard 2003, p. 648 à 650
  289. notice biographique de David Mora Jiménez
  290. Bérard 2003, p. 668-669
  291. Bérard 2003, p. 709-710
  292. notice de Morenito de Arles sur Portal taurino
  293. Bérard 2003, p. 713-714
  294. Román Pérez sur Portal taurino
  295. Bérard 2003, p. 767-768
  296. Bérard 2003, p. 852-853
  297. Bérard 2003, p. 799-800
  298. Bérard 2003, p. 808
  299. site officiel d'Arturo Saldívar
  300. Bérard 2003, p. 857-858
  301. notice sur Portal taurino
  302. notice sur Toreria.net
  303. Bérard 2003, p. 850
  304. repère biographique de El Santo
  305. Bérard 2003, p. 821 à 829
  306. Bérard 2003, p. 931
  307. repères
  308. Bérard 2003, p. 943-944

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie générale comprenant des listes de matadors[modifier | modifier le code]

  • Auguste Lafront et Paco Tolosa, Encyclopédie de la corrida, Paris, Prisma,‎ 1950
  • Paul Casanova et Pierre Dupuy, Toreros pour l’Histoire, Besançon, La Manufacture,‎ 1991 (ISBN 2737702690)
  • Claude Popelin et Yves Harté, La Tauromachie, Paris, Le Seuil,‎ 1970 et 1994 (ISBN 2020214334)préface de Jean Lacouture et François Zumbiehl
  • Robert Bérard (dir.), Histoire et dictionnaire de la Tauromachie, Paris, Bouquins Laffont,‎ 2003 (ISBN 2221092465)
  • (en) Lynn Sherwood, Yankees in the afternoon, une histoire illustrée des toreros américains, Jefferson, Caroline du Nord, Mac Farland,‎ 2001 (ISBN 2-8666-5034-4) préface de Barnaby Conrad, réédition 2008.
  • Emmanuel Blanc, Du sang et des larmes. De la souffrance des toreros, Anglet, Atlantica,‎ 2004 (ISBN 2-84394-753-7)
  • Anne Deniau et Jacques Durand, Mírame !, Anglet, Atlantica,‎ 2009 (ISBN 978-2758802167)
  • Jean-Baptiste Maudet, Terres de taureaux - Les jeux taurins de l'Europe à l'Amérique, Madrid, Casa de Velasquez,‎ 2010, 512 p. (ISBN 8496820378)
  • (es) Ángel Villatoro Ortega, Antologia taurina mexicana : 488 toreros du Mexique, Madrid, Editorial Biblioteca Nueva,‎ 1986 (ISBN 8-47030-304-X)
  • Refilon, L'Évolution de la tauromachie du Cid Campeador à Luis Miguel Dominguin, Paris, Gründ,‎ 1960
  • (es) Ricardo Ravelo, Crónicas de sangre, Madrid, Mondadori,‎ 2007 (ISBN 9-70780-984-1)
  • (en) Ruven Afanador, Matadors of Colombia, Mexico, Peru and Spain, Zurich, Stemmle,‎ 2001, 192 p. (ISBN 3-90816-349-8) (grand format)

Biographies de matadors[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]