Liste de guitaristes de bluegrass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La guitare est, avec la mandoline, le banjo et la contrebasse, l'un des quatre instruments, éventuellement complétés par un violon et/ou une dobro, qui sont supposés figurer dans un orchestre de bluegrass digne de ce nom. Les virtuoses de la guitare sont donc particulièrement nombreux parmi les musiciens qui pratiquent ce style.


Caractéristiques du style[modifier | modifier le code]

Une guitare acoustique Martin D28

Dans les orchestres de bluegrass traditionnel la guitare est toujours une guitare acoustique dont la prise de son est faite par un microphone, comme pour la voix.

Histoire du style[modifier | modifier le code]

Les premiers guitaristes solistes de bluegrass apparurent au début des années 1950. À cette époque la guitare était à la fois un instrument indispensable de tout orchestre, mais fortement sous estimé car il servait seulement à la rythmique et à exposer quelques licks (comme le célèbre « G-Run » de Lester Flatt que tout guitariste de bluegrass à appris à jouer).

Les Stanley Brothers furent les premiers à mettre en vedette un guitariste soliste dans les spectacles de leur groupe The Clinch Mountain Boys (en). Dès 1954, Charlie Cline (en) qui avait été le violoneux des Bluegrass Boys, enregistra des solos de guitare sur plusieurs chansons. Le style de Charlie Cline ressemblait, sur certaines chansons, au finger picking de Merle Travis, mais sur des morceaux, comme l'instrumental « Hard Times[1] », il utilisait une technique de flatpicking fortement inspirée par son propre jeu de violon[2].

En 1958, les Stanley Brothers signèrent un contrat, chez King Records, avec Syd Nathan (en). Celui-ci trouvait que la mandoline était sur-utilisée dans les enregistrements qu'ils avaient réalisé pour Mercury, et leur recommanda de s'inspirer du style de guitare des Delmore Brothers[3]. Bill Napier qui était leur mandoliniste, devint leur guitariste soliste dès la session d'enregistrement à laquelle ils participèrent au King Studio, à Cincinnati, le 14 septembre 1959. L'enregistrement de la chanson « Mountain Dew[4] » qu'il réalisa à cette occasion est représentative qui consistait à répéter certaines notes de la mélodie sous la forme de huit notes identiques dans un style proche des trémolos de mandoline. Bill Napier utilisa aussi sur certaines chansons, un accompagnement qui s'inspirait de la technique de crosspicking que Jesse McReynolds utilisait alors à la mandoline[5].


Bill Napier ne resta qu'un an encore avec les Stanley Brothers pendant lequel il installa la guitare solo comme une caractéristique du son du groupe. Quand il quitta le groupe George Shuffler (en), qui était jusque là contrebassiste, le remplaça et inventa la technique du crosspicking qui influença, ensuite, quasiment tous les guitaristes de bluegrass.

La technique du flatpicking adoptant des morceaux traditionnels irlandais pour violon (Reels, Jigs, Hornpipes) à la guitare à l'aide d'un plectre fut introduite en France par les disques de Doc Watson et Clarence White, plus tard par Tony Rice, aujourd'hui beaucoup de jeunes font évoluer le style avec une nouvelle génération de surdoués qui innovent.

Le flat picking a fait énormément évoluer, ce que l'on appelle les techniques d'accompagnement pour arriver à une finesse parfaite en cross-picking se mélant à la technique de Basses-accords avec les fameux runs.

Il était très difficile dans les années 1970 de trouver des disques LP US, les spécialistes les faisaient venir des États Unis. Les précurseurs français du style furent les premiers guitaristes des premiers groupes de Bluegrass français tel Flingou 37.50 (claude Lefebvre) et bluegrass connection (Eric Kristy); le guitariste canadien Donald Burke qui jouait à l'époque avec le groupe français Les Troubadours,sans oublier l'apport de Steve Waring, Roger Mason et Marcel Dadi.

A cette époque plusieurs groupes régionaux se sont créés tel à Nice Ontario Bluegrass Band[6] dont les paroles étaient en niçois.

Les premières méthodes américaines que l'on pouvait se procurer furent celles en anglais de Doc Watson (1971) et Clarence White (1978 de Russ Barengerg) plus tard en Français celle d'Eric Kristy (1978) puis celle de Patrick Moulou & Claude Lefebvre (1979). Ensuite l'on put se procurer le Francis O'Neil, l'équivalent du Real Book pour les Jazzmen, la bible pour les fiddles tunes.

Il faut noter le rôle important des revues de l'époque telles que l'escargot Folk ou Backup, dans lesquelles l'on pouvait trouver la fameuse tablature introuvable nulle part ailleurs, matériel de base pour tout flat-picker équipé d'un médiator qui n'a pas forcément l'oreille absolue.

Les concentrations de musiciens dans les festivals favorisaient les rencontres entre musiciens et créations futures éventuelles de groupes et ce sans chi chi[Quoi ?]. Ce fut le cas chronologiquement de : Lambesc (1970), Malataverne (1971), puis Cazals (1975), Courville sur Eure (1978), Nyon (Suisse)1979, 1982, Toulouse (1983-1984),Angers (1987)puis Dore l'église devenu Craponne sur Arzon aujourd'hui avec sur la route de Tullins puis La Roche sur Foron. L'on peut aussi citer le festival de mandolines de Lunel où se sont produits entre autres : Tim O Brien (2007), les Punch Brothers de Chris Thile (en) (2013), Sierra Hull et Justin Moses (2014).

Les apprentis Flat pickers purent ainsi découvrir les américains maitrisant parfaitement cette technique tels : David Bromberg, Country Cooking (Russ Barenberg), Doc Watson qui nous a quitté et son défunt fils Merle, Dan Crary, New Grass Revival (Pat flynn), Mike Marshall, Hot Rice (Tim O Brien), Southbound (Jimmy Haley qui joue depuis 1979 avec Quicksilver),Bill Monroe etc...

C'est en 1969 que Bob Dylan sort Nasville Skyline rag, sans que l'on sache que les deux guitaristes qui officiaient étaient David Bromberg et Norman Blake...

Bien sûr il ne faut pas oublier que la plupart des grandes vedettes de la country jouent à l'occasion ça et là en flatpicking ce qui est le cas de Marty Stuart, Ricky Sckaggs, Vince Gill et bien d'autres.

Aujourd'hui nous arrivons à un croisement des musiques traditionnelles et des plus inventives dans le sens du travail de David Grisman avec son David Grisman Quintet (Tony Rice à la guitare), celui d'Alison Brown Band puis la nouvelle génération : Punch Brothers (Chris Eldridge); Deadly Gentlemen (Stash Wyslouch); the Boston Boys; Bradford Lee Folk& the bluegrass playboys prenant le relais. Le public de la musique traditionnelle est un peu bousculé, mais chacun doit y trouver ce qu'il recherche. La musique étant universelle, et ce, d'autant que beaucoup de guitaristes virtuoses jouent dans plusieurs styles comme John Jorgenson, guitariste d'Elton John qui joue manouche, country, bluegrass (the John Jorgenson bluegrass band, 2014), pop-rock, Jazz.

Aux États-Unis une revue est consacrée aux guitaristes qui jouent dans le style Flatpicking, il s'agit de Flatpicking magazine.

Plusieurs concours (contests) existent ou les meilleurs peuvent se mesurer entre eux, le plus connu étant celui créé en 1972 du Walnut Valley Festival à Winfield dans le Kansas. Mark O' Connor a remporté le premier prix en 1975 et 1977; le premier prix 2013 est attribué à Matt Lindsey.

Les instruments[modifier | modifier le code]

Les guitares les plus utilisées par les musiciens de bluegrass sont de type « flat top » et dont le corps est de forme « Dreadnought », dont les guitares Martin de modèle D45,HD28,D18 sont en quelque sorte l'archétype. Tout en sachant que la Martin HD28 ayant appartenu à Clearence White a été acquise par Tony Rice, que Johnny Cash a offert selon la légende sa D45 inestimable, qu'il tenait de Hank Williams Jr, à Marty Stuart pour son mariage avec sa fille.

Musiciens[modifier | modifier le code]

GUITARISTE : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A, B[modifier | modifier le code]

C[modifier | modifier le code]

D[modifier | modifier le code]

E[modifier | modifier le code]

F[modifier | modifier le code]

G[modifier | modifier le code]

H[modifier | modifier le code]

I, J[modifier | modifier le code]

K[modifier | modifier le code]

L[modifier | modifier le code]

M[modifier | modifier le code]

N[modifier | modifier le code]

O[modifier | modifier le code]

P[modifier | modifier le code]

Q, R[modifier | modifier le code]

S[modifier | modifier le code]

T[modifier | modifier le code]

U, V[modifier | modifier le code]

W[modifier | modifier le code]

X, Y[modifier | modifier le code]

Z[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir l'album « The Clinch Mountain Boys / The Stanley Brothers, The complete mercury recordings, Universal / Universal Music Division Mercury, septembre 2003 » en écoute sur différents services dont musicMe et Deezer
  2. (en) « A History of Bluegrass Guitar in Western North Carolina By John Wyatt Martin », sur le site de Native Ground Music (consulté le 19 juin 2011)
  3. (en) Gary B. Reid, Stanley Brothers: : A Preliminary Discography, Roanoke, Copper Creek Publications,‎ 1984, épuisé, cité par John Wyatt Martin
  4. Voir le coffret «Stanley Brothers - Early Starday-King Years 1958-1961, King records, 18 janvier 1995 » en écoute sur plusieurs services
  5. (en) « The music that belonged to everybody: Tradition and innovation in western North Carolina Bluegrass, a Thesis By John Martin, Submitted to the Graduate School of Appalachian State University, Department of History, December 2010. », sur le site de Native Ground Music (consulté le 19 juin 2011)
  6. Tuck Certano (guitare, mandoline), Claude Nesci (pedal Steel, basse), Jean Luc Sauvaigo (harmonica, textes), Eric Stefanelli (banjo)
  7. a été le guitariste du groupe Country Cooking en 1988 composé de Peter Wernick et Tony Trischka (Banjos), Andy Statman (mandoline), Kenny Kosek (violon), Harry Gilmore (mandoline)
  8. a accompagné Neil Diamond 1971-7987 puis Marc Knopfler 1994-2008 a produit Steve Earle et Emmylou Harris
  9. Dustin Benson est un guitariste et un mandoliniste américain qui à grandi à Jasper en Alabama. Il a commencé à jouer de la guitare à 12 ans et de la mandoline à 16 ans. Il a commencé à se produire sur scène avec l'orchestre de son père à l'âge de 17 ans. À partir de 2002, il s'installe à Nashville où il collabore avec de nombreux orchestres de bluegrass notamment : Valerie Smith and Liberty Pike, The Alecia Nugent Band, The Larry Stephenson Band (pendant quatre ans). En 2010, il est nommé guitariste de l'année par la SPBGMA et devient membre, en 2011, de The Special Consensus.
  10. Dix Bruce est un multi-instrumentiste et surtout un pédagogue. Il est aussi comme guitariste de swing que de bluegrass et de old-time music
  11. Son frère Jean Marc est le banjoiste de bluegrass 43, en 2013-2014 banjoiste de Sanseverino
  12. Chris Eldrige est le fils de Ben Eldrige, le banjoiste de The Seldom Scene. Il est le guitariste de l'orchestre Punch Brothers (en).
  13. Keith Garrett est le guitariste du groupe The Boxcars.
  14. Fait partie du Band D'Alison Brown
  15. Joue avec le groupe de Bluegrass de jeunes femmes de Dalla Mae (2014)
  16. Clay Hess est le guitariste du groupe Sierra Hull and Highway111
  17. Randall Hylton, né le 8 janvier 1946 et mort le 19 mars 2001 (à 55 ans) était un Guitariste, un auteur-compositeur-interprète de musique Blues et Bluegrass réputé pour son jeu de picking, pour ses chansons, dont la plus célèbre est « Room At The Top Of The Stairs », qui furent interprétées par plus de 150 artistes parmi lesquels Ralph Stanley, Vern Gosdin, Leo Kottke, Doyle Lawson et Larry Sparks. Il fut aussi un temps le mandoliniste du groupe The Country Gentlemen (en) avec lesquels il enregistra notamment l'album « New Horizon »
  18. Rob McCoury est l'un des deux fils de Del McCoury. Il joue le plus souvent du banjo dans le Del McCoury Band, mais il est aussi un guitariste dont le doigté est fameux. Il a notamment tenu la guitare sur certaines chansons de l'album « The Mountain » de Steve Earle
  19. Justin Moses est un multi-instrumentiste américain né à Madisonville et qui réside aujourd'hui à Nashville. Lorsqu'il quitte le lycée, en 2000, il participe à la création et à l'enregistrement du premier album du groupe Blue Moon Rising. En 2005, il participe avec Sierra Hull à la création du groupe Highway 111. En 2006, il enregistre son premier album solo. Il tourne alors avec Blue Moon Rising et NewFound Road, puis rejoint à la fin 2007, le Dan Tyminski Band. En 2008, il fait ses débuts au Grand Ole Opry et participe en 2009 à l'enregistrement de l'album "Wheels" de Dan Tyminski et à l'album "Same Old Place" de NewFound Road. En 2010, il participe à l'album "Dogwood Winter" de Steve Gulley. En 2011, aux albums : "The Life We Live" du groupe Cumberland River et "Lonesome Whistle" du groupe The Roys. En 2012, il enregistre avec Carrie Hassler sur l'album "The Distance", avec The Roys sur l'album "New Day Dawning", avec Marty Raybon sur l'album "Southern Roots & Branches", et avec Ricky Skaggs sur l'album "Music to My Ears". En 2013, il participe aux albums : "That's Just the Way I Roll" du groupe Dave Adkins & Republik Steele, "Gypsy Runaway Train" de The Roys et "God Didn't Choose Sides" du groupe The Lonesome River Band. En 2014, il continue à se produire avec Highway 111, mais il est aussi le banjoïste et le guitariste dobro du groupe Ricky Skaggs & Kentucky Thunder.
  20. Stephen Mougin est le guitariste de l'orchestre de Sam Bush
  21. Mark O'Connor est surtout connu pour son travail en tant que violoniste, mais le premier instruments dont il a appris à jouer est la guitare. Il a gagné le concours de Winfield en 1975.
  22. Wyatt Rice est le frère de Tony Rice
  23. bluequitach.free.fr
  24. a été le premier en mettre en musique les textes de Luis Porquet
  25. joue et chante avec Balsam Range groupe créé en 2011, 2013 album de l'année IBMA. Il est aussi Luthier
  26. guitariste du groupe crée en 1994: Blue Highway; son propre album de 2004 a été élu par IBMA meilleur album, a aussi écrit un livre sur Tony Rice avec Caroline Wright en 2010
  27. Wayne Taylor est la figure de proue du groupe « Wayne Taylor and Appaloosa » qu'il ne faut pas confondre avec son homonyme, Wayne Taylor, le bassiste du groupe « Blue Highway ». Il a commencé à jouer de la guitare vers l'âge de onze ans et à se produire avec divers groupes dans les collèges à l'âge de 12 ans. En 1974, il s'engage dans la marine américaine où il sert notamment à l'atoll Modway, à l'école de musique de Little Creek à Virginia Beach, avec l'orchestre de la 7o flotte à Yokosuka, et à bord du sous-marin USS Oklahoma City. Il quite la marine en 1978 pour entreprendre des études musicales approfondies d'abord au Collège du delta de San Joaquin (en), puis au conservatoire de musique de l'Université du Pacifique. En 1987, il auditionne afin de participer à la création de l'orchestre de bluegrass de la marine américaine avec lequel il commence à se produire sous la direction de Bill Emerson en 1989, et dont il devient le directeur en 1993 quand Bill Emerson prend sa retraite. Il quitte l'orchestre de la marine en 2005 et se produit alors avec « Bill Emerson & Sweet Dixie » avec lequel il enregistre un album. En 2008, il crée avec le mandoliniste Emory Lester , le bassiste Kene Hyatt et le banjoïste Scott Walker, l'orchestre de bluegrass « Wayne Taylor and Appaloosa »
  28. Mac Wiseman est l'une des personnalité de la musique country et du bluegrass parmi les plus célèbres. Il avait été le guitariste de Bill Monroe et quitté les Bluegrass Boys en 1949. Au début des années 1960, sa popularité était comparable à celle de bob Dylan et de Johnny Cash
  29. Joue avec le Claire Lynch Band ainsi que Sierra Hull et Alison Brown