Liste de canulars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Liste de canulars célèbres)
Aller à : navigation, rechercher

Cet article liste un certain nombre de canulars célèbres dans divers domaines.

Domaine audiovisuel[modifier | modifier le code]

Article connexe : Faux documentaire.
  • Le documentaire Opération Lune de William Karel (2002)
  • L'interprétation radiophonique de la Guerre des mondes par Orson Welles (1938) ;
  • L'annonce dans l'émission de la RAI Mixer le 5 février 1990, que le référendum de 1946 proclamant la république italienne, avait été truqué au détriment de la monarchie ;
  • En 1995, plusieurs chaînes de télévision[Lesquelles ?] diffusèrent le film de ce qui était présenté par Ray Santilli comme la dissection de l'extra-terrestre de Roswell. En 2005, Santilli avoua que le film était un faux, l'extra-terrestre ayant été fabriqué par John Humphreys[1] ;
  • Alexis Debat, affabulateur ayant conduit « une série de fausses entrevues avec des hommes politiques américains, dont une avec Barack Obama »[2] ;
  • L'interview de P. Balkany par les Yes Men ;
  • L'annonce de la dissolution de l'OMC par les Yes Men ;
  • Le faux communiqué des Yes Men annonçant un revirement majeur du gouvernement canadien au sommet de l'ONU sur les changements climatiques à Copenhague, Danemark, en décembre 2009[3] ;
  • Le service de location de punks du webzine Crobard, pris au sérieux par des reporteurs de TF1 en 2004[4] ;
  • L’émission de télé-réalité Space Cadets (2005) ;
  • L’annonce du dédommagement des victimes de l’accident industriel de Bhopal par les Yes Men ;
  • L'annonce d'un suicide massif au Japon par ingestion de poches de silicone dû au retard du jeu vidéo Dead or Alive Online ;
  • Bye Bye Belgium, émission spéciale de la RTBF du 13 décembre 2006 annonçant la sécession de la Flandre ;
  • Megaherz, émission de France Culture du 9 janvier 2010, consacrée aux canulars et précédée elle-même d'un faux flash d'information annonçant la faillite de l'État français.
  • Le 21 décembre 2012, à 20 h 52, Arte diffuse un "flash spécial" annonçant des éruptions volcaniques et des éclipses solaires non prévues au Mexique, dans le cadre d'une soirée spéciale sur la fin du monde. Un deuxième "flash" est diffusé à 21 h 48 annonçant d'autres évènements étranges aux États-Unis, puis un troisième à 22 h 44.
  • L'interview de Fidel Castro par Patrick Poivre D' Arvor diffusée le 16 décembre 1991 sur TF1.

Personnages fictifs[modifier | modifier le code]

Animaux fictifs[modifier | modifier le code]

Partis et évènements politiques[modifier | modifier le code]

Découvertes scientifiques[modifier | modifier le code]

Canulars artistiques[modifier | modifier le code]

  • Le peintre Joachim-Raphaël Boronali, en fait la queue d'un âne trempée dans de la peinture ;
  • La biographie du peintre américain Nat Tate, créée par William Boyd ;
  • Rrose Sélavy, pseudonyme féminin de Marcel Duchamp.
  • Bestiaire et documents de la série Fauna, fausses découvertes cryptozoologiques du soi-disant Professeur Ameisenhaufen (qui n'est autre que le photographe plasticien catalan Joan Fontcuberta).
  • L'écrivain Félicien Marbœuf, inventé par Jean-Yves Jouannais dans Artistes sans œuvres, éditions Verticales-Phase deux, 2009.

Divers[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « I made the Roswell alien », sur www.bbc.co.uk (consulté le 10 mai 2010)
  2. Antoine Char, «Rue89, ou le journalisme neuf», Le Devoir, 4 janvier 2009
  3. (fr) « Radio-Canada, 14 décembre 2009, en ligne le 4 janvier 2010 »
  4. (fr) « Comment le Crobard monte un canular à une véritable équipe de journalistes-tv ! », sur Crobard (consulté le 10 mai 2010)
  5. un «Dossier Burnan» parrait dans le numéro double 14-15 de novembre 1955 de la revue Positif avec la complicité de Georges Sadoul, Boris Vian, Jean Painlevé. Œuvres attribuées à Burnan: La Tartine de cacao et Le Légionnaire du Bled. Le canular est reconduit dans Artistes sans œuvres de Jean-Yves Jouannais, 1997, réédité en 2009. Source: Jean-François Jeandillou, Michel Arrivé Supercheries littéraires, la vie et l'œuvre des auteurs supposés, Droz, 2001
  6. Jean Dion, «Le vrai du faux», Le Devoir, 17 décembre 2009. Voir aussi : George Plimpton, Sports Illustrated, 1er avril 1985.
  7. Faux site officiel de la candidature
  8. Le fascinant nombre pi, Delahaye
  9. Christian Laporte, « Le "faux Roi": 60 ans déjà... », La Libre Belgique,‎ 21 août 2012 (lire en ligne)

Livres et articles[modifier | modifier le code]