Liste d'espèces susceptibles d'être classées nuisibles en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Liste nationale française, fixant la liste des espèces d'animaux susceptibles d'être classés nuisibles, au niveau départemental, par un arrêté préfectoral.

Liste officielle en avril 2012[modifier | modifier le code]

Sous conditions bien précises, sont concernées les espèces suivantes[1] :

Histoire[modifier | modifier le code]

Certaines espèces classées nuisibles en France étaient protégées dans d'autres pays d'Europe, comme la martre des pins ou le corbeau freux. Cette liste a donc donné lieu a des débats et modifications successives.

Fixée par arrêté du 30 septembre 1988[2], elle a été modifiée le 21 mars 2002[3], puis rétablie le 6 novembre 2002[4], le 2 décembre 2008[4], 18 mars 2009 et puis considérablement réduite en 2012[1].

Discussions à propos de cette liste[modifier | modifier le code]

Certains oiseaux ou animaux classés comme étant nuisibles en France, faisaient l'objet de mesures de protection dans d'autres pays européens dont la Suisse, l'Allemagne, la République tchèque.

La notion d'animal nuisible n'existe que dans de rares pays [réf. nécessaire].

En 2006, le député Patrick Roy a interpellé le ministère de l'écologie, s'étonnant de l'absence dans cette liste du rat d'égout (Rattus norvegicus) qui d'après lui est bien plus nuisible que le putois (Mustela putorius putorius) qui pourtant figure sur cette liste[5]. Le ministère de l'écologie a répondu en résumé que légalement « les taupes, campagnols, rats et souris ne sont pas du gibier » et que par conséquent ils n'ont pas de statut juridique particulier. Chacune de ces espèces peut donc « faire l'objet de mesures de lutte pour prévenir les dégâts dont elle est à l'origine sans encadrement réglementaire particulier » à condition toutefois que ce soient des « méthodes de lutte sélectives, proportionnées aux dégâts commis et ne constituant pas des mauvais traitements ou actes de cruauté ». En ce qui concerne le putois, chaque Préfet est à même d'apprécier s'ils sont en surnombre ou non dans un département donné, comme pour chacun des animaux de la liste[6].

Liste antérieure[modifier | modifier le code]

Liste d'origine, fixée par arrêté du 30 septembre 1988[2] et modifications apportées en 2002[7], 2008[4] et 2009 :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]