Liste d'espèces envahissantes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fleurs pourpres de Echium plantagineum, une plante extrêmement invasive qui infeste le Warrumbungle National Park en Nouvelle-Galles du Sud (Australie).

L'introduction, volontaire ou non, de nouvelles espèces dans un milieu peut entraîner des conséquences importantes. Cette nouvelle espèce peut s'adapter, au détriment des espèces indigènes (ou autochtones) et devenir une espèce invasive.

Cette introduction peut amener d'importants risques écologique, mais aussi économiques et sociaux.

Il ne faut pas confondre une espèce invasive, qui vient d'ailleurs, avec une espèce envahissante dont le potentiel de reproduction est important mais qui peut être une espèce indigène.

Note : cette liste, non exhaustive, est donnée à titre indicatif car elle n'est pas mise à jour régulièrement.

Espèces invasives[modifier | modifier le code]

Plantes[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Plantes invasives avérées[modifier | modifier le code]

Classées par ordre alphabétique des noms usuels :

Plantes invasives potentielles[modifier | modifier le code]

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Océanie (dont polynésie)[modifier | modifier le code]

Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

Animaux[modifier | modifier le code]

Insectes[modifier | modifier le code]

Les fourmis. De nombreuses espèces dites « vagabondes » ont involontairement été introduites hors de leurs biotopes. Certaines sont devenues invasives et posent de graves problèmes à la faune locale et aux cultures, voire aux hommes. Six espèces sont jugées particulièrement agressives et invasives ;

La vie sociale de ces espèces est encore mal connue de même que leurs prédateurs dans leurs aires d’origine.

Comme autres espèces, on trouve notamment ;

Poissons[modifier | modifier le code]

En Europe[modifier | modifier le code]

Les espèce de poissons envahissantes en Europe sont :

Autres continents[modifier | modifier le code]

Reptiles et batraciens[modifier | modifier le code]

Invertébrés terrestres[modifier | modifier le code]

À titre d'exemple, divers mollusques et macroinvertébrés benthiques (Bivalves et Amphipodes) invasifs se propagent les bassins conchylicoles, dans les piscicultures, dans les eaux douces (ex : Dreissena spp.( ou moule zébrée), saumâtres et salées.
Sur terre, l'escargot Xeropicta derbentina se répand autour de la méditerranée, des insectes phytophages Cameraria ohridella (mineuse du marronnier) se propagent également. On peut également citer Achatina fulica (escargot géant); des vers de terre, diverses espèces (Lumbricidae) (Amérique du Nord); le ver plat Arthurdendyus triangulatus, originaire de Nouvelle-Zélande, qui tue et mange les vers de terre notamment au Royaume-Uni où il est devenu invasif.

Invertébrés aquatiques[modifier | modifier le code]

Oiseaux et mammifères[modifier | modifier le code]

En Europe[modifier | modifier le code]
La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Des questions se sont posées localement pour l'étourneau ou le goéland en ville, mais ne sont pas considérés comme nuisibles. Le statut du Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo L.) dans le bassin rhénan et dans la zone des étangs lorrains ou de certains cygnes est discuté, suite à leur rapide développement sur des zones d'où ils ont depuis longtemps disparu, ou suite à leur sédentarisation. Aujourd'hui le grand cormoran(Phalacrocorax carbo L.) est toujours une espèce protégée mais certains cygnes comme le cygne noir et le cygne siffleur sont considérés comme invasifs.

Autres continents[modifier | modifier le code]

Champignons et pathogènes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Inventaire de la Faune en France, Muséum national d'histoire naturelle, Nathan 1992.
  2. S. Manné and N. Poulet ; « First record of the western tubenose goby Proterorhinus semilunaris (Heckel, 1837) in France » ; Knowl. Managt. Aquatic Ecosyst. (2008) 389 : 03 ; DOI:10.1051/kmae:2008009 ; ONEMA, 22 oct 2008 (online 19 Dec 2008)
  3. http://jacquet.stephan.free.fr/Microbiologie_aquatique.pdf Montage PPT] (Hydrobiologie, par S. Jacquet)
  4. a et b Liste de mammifères invasifs en Bretagne L'observatoire de la biodiversité et du patrimoine naturel en Bretagne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Muller S. et al., Plantes invasives de France. Muséum national d'histoire naturelle, 2004. 168p.
  • Grandgirard J., Hoddle M.S., Roderick G.K., Petit J.N., Percy D., Putoa R., Garnier C., Davies N., 2006. Invasion of French Polynesia by the Glassy-Winged Sharpshooter, Homalodisca coagulata (Hemiptera : Cicadellidae): A new threat to the South Pacific. Pacific Science 60(4):429-438 Lien

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]