Liste d'œuvres inspirées par le mythe de Faust

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : Faust.

La liste d'œuvres inspirées par le mythe de Faust ci-après donne, par discipline artistique et dans l'ordre chronologique, le titre d'œuvres ou d'ouvrages dont les auteurs ont utilisé le personnage de Faust ou sa légende.

Littérature[modifier | modifier le code]

  • L'ouvrage original est anonyme et s'intitule Historia von D. Johann Fausten. C'est l'œuvre de référence pour connaître le récit mythologique originel. Il date de 1587 et connaît des éditions anglaises (1587-1589), danoise (1588), hollandaises (1591-1592), française (1598), tchèque (1611).
  • La Tragique Histoire du docteur Faust de Christopher Marlowe (1594) dont le libellé complet est La Tragique Histoire du docteur Faust, le fameux magicien et maître de l’art ténébreux; comme il se vendit au diable pour un temps marqué, quelles furent, pendant ce temps-là, les étranges aventures dont il fut témoin ou qu’il réalisa et pratiqua lui-même, jusqu’à ce qu’enfin il reçut sa récompense bien méritée. Recueillie surtout de ses propres écrits qu’il a laissés comme un terrible exemple et une utile leçon à tous les hommes arrogants, insolents et athées.
  • Une version par Johann-Nicolaus Pfitzer (1674)
  • Faust und sieben Geister par Gotthold Ephraim Lessing (1759)
  • Faust, ein Fragment de Johann Wolfgang von Goethe (1790)
  • Deux versions par Friedrich Maximilian Klinger (1791 puis 1797)
  • Faust, eine Tragödie in einem Akt, ein Versuch par Adalbert von Chamisso (1804)
  • Les Faust de Johann Wolfgang von Goethe (1749 - 1832)

Traductions du Faust de Goethe[modifier | modifier le code]

Œuvres contemporaines ou postérieures à celle de Goethe[modifier | modifier le code]

Littérature pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Le secret d'Endymion Spring de Matthew Skelton (2006) : l'histoire se déroule en deux lieux et deux temps différents ; au milieu du XVe siècle, Endymion Spring, l'apprenti de Gutenberg, découvre le secret de Johannes Faust, ami du célèbre imprimeur ; à notre époque, à Oxford, Blacke et sa petite sœur Buck sont à la recherche d'un livre perdu intitulé « ENDYMION SPRING » détenant de grands secrets, tandis que leur mère poursuit ses études dans le St.Jérome's College d'Oxford.

Philosophie[modifier | modifier le code]

Chez Kierkegaard :

  • Faust se trouve régulièrement être une source importante d'inspiration pour Kierkegaard, alors que ce dernier distingue, parmi trois stades importants dans la vie d'un homme, celui de l'Esthétique. Le stade Esthétique, lui-même caractérisé par trois états, est alors notamment désigné par le doute à travers la légende de Faust[1].

Musique[modifier | modifier le code]

Musique classique[modifier | modifier le code]

Musique lyrique[modifier | modifier le code]

Musique symphonique[modifier | modifier le code]

Musique pour le piano[modifier | modifier le code]

Musique populaire[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Avec le nom de Faust[modifier | modifier le code]

Films tirés du personnage de Faust[modifier | modifier le code]

Danse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Faust (ballet).

Peinture[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

  • The 7th Guest est une des (peut-être même la) première(s) référence(s) à Faust à travers le personnage principal nommé Stauf (anagramme de Faust).
  • Faust : les 7 jeux de l'âme
  • Faust est un personnage de la série de jeux de combat Guilty Gear.
  • Dans le jeu Devil May Cry 4, les Fausts sont une sorte de Mephistopheles moins puissante.
  • Dans la série Soul Calibur, Faust est le nom d'une épée appartenant au personnage dénommé Nightmare.
  • Faust est également un Notorious Monster dans Final Fantasy XI.
  • Faust est aussi une des treize seigneurs du chaos dans Adventure Quest Worlds.
  • Dans Call of Duty: Black Ops, dans le niveau "Kino der Toten" le joueur évolue dans un cinéma nazi où il doit combattre des zombies, sur l'un des murs du cinéma, on peut voir une affiche du film Faust.
  • Le jeu Knights Contract s'inspire librement du conte de Goethe, le méchant principal se dénommant Faust.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. F. et O. Prior et M.H. Guignot, Préface pour Kierkegaard : Le Journal du séducteur, Gallimard, 1989
  2. . Toutes les œuvres du peintre sur ce thème : 60 huiles, dessins, croquis, esquisses, aquarelles et premiers états avec des dessins en marge, tout en couleurs dans Faust de Goethe illustré par Delacroix, Paris, Diane de Selliers.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La revue Sous le signe de Faust (1997), éditée par la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel (Suisse) contient une importante bibliographie sur Faust.

Autres projets[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :