Lisbet Beck-Friis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anna Lisbet Christina Beck-Friis, née le 14 mars 1931, épousa Olof Palme le 9 juin 1956. Il fut premier ministre (ministre d'État) socialiste (parti social-démocrate des travailleurs) entre 1969 et 1976, puis entre 1982 et 1986. Lisbet Palme fut quant à elle présidente de l'UNICEF en 1990-1991.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lisbet Palme est issue d'une famille de la noblesse suédoise, les Beck-Friis, qui donna de hauts serviteurs au royaume. Elle devint psychologue pour enfants. Lorsque son mari Olof Palme fut assassiné le 28 février 1986, elle l'accompagnait alors que le couple rentrait à pied sans garde du corps d'une séance de cinéma. Lisbet Palme fut elle-même blessée à l'épaule. Un suspect marginal et drogué Christer Petterson fut arrêté deux ans plus tard, mais sa condamnation fut rejetée en appel. Le crime ne fut donc jamais résolu.

Lisbet Palme fut nommée présidente du comité suédois de l'UNICEF en novembre 1986, où elle s'illustra en dénonçant l'exploitation sexuelle des enfants. Elle devint présidente de l'UNICEF en 1990-1991. Elle fit aussi partie de la commission d'enquête de l'OUA à propos des massacres du Rwanda entre Hutus et Tutsis ayant provoqué le génocide des Tutsis, commission qui rendit ses conclusions en l'an 2000.