Lisa LeBlanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leblanc.

Lisa LeBlanc

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Lisa LeBlanc lors du festival interceltique de Lorient 2012

Informations générales
Naissance 13 août 1990
Rosaireville, Nouveau-Brunswick
Drapeau du Canada Canada
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Folk trash
Instruments Voix et cordes (banjo, guitare)
Site officiel Site officiel

Lisa LeBlanc, née en 1990 à Rosaireville, Nouveau-Brunswick, est une auteur-compositeur-interprète acadienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Rosaireville, un hameau acadien composé (fin 2013) de cinquante et une personnes[1] et situé dans la paroisse de Rogersville au Nouveau-Brunswick, Lisa LeBlanc a commencé sa carrière comme chansonnière[2].

Après diverses représentations dans sa région natale, Lisa LeBlanc est diplômée de l'École nationale de la chanson de Granby avec la cohorte 2010[3],[4] et elle participe au 42e Festival international de la chanson de Granby en septembre 2010 où elle remporte le premier prix. Elle est alors invitée à participer à des émissions telles que Belle et Bum en octobre de la même année[5].

En mars 2012, elle sort son premier album. Dès la première semaine, ce dernier se retrouve au premier rang du palmarès des ventes iTunes Canada[6].

À l'automne 2012, elle participe à la 26e édition du Coup-de-cœur francophone. Elle se produit dans tout l'Ouest canadien, notamment à Vancouver, Edmonton et à la Cité des Rocheuses à Calgary.

En octobre 2013, elle gagne le prix France Inter/Télérama du premier album francophone[7].

En novembre 2014, elle sort "Highways, Heartaches and Time Well Wasted" un mini-album en anglais.

Discographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. information donnée par Lisa LeBlanc sur le plateau d'On n'est pas couché, diffusion de TV5 Québec Canada le 22 décembre 2013.
  2. Émilie Côté, « Lisa Leblanc: charmante et authentique », La Presse,‎ 24 mars 2012 (lire en ligne)
  3. « Nos finissants », sur École nationale de la chanson (consulté le 12 mai 2012)
  4. Sylvain Cormier, « Lisa LeBlanc, les chansons à vif d'une fille en vie », Le Devoir,‎ 24 mars 2012 (lire en ligne)
  5. « Studio 331 : Entrevue de Lisa LeBlanc par Sylain Montreuil », sur Capacadie.com,‎ 19 novembre 2010 (consulté le 12 mai 2012)
  6. Yves Leclerc, « Lisa LeBlanc devance Adele et Madonna », Le Journal de Montréal,‎ 2 avril 2012 (lire en ligne)
  7. « Lisa LeBlanc gagne le prix du 1er album France Inter / Télérama », France Inter,‎ 2013 (lire en ligne)
  8. « Lisa LeBlanc », sur Les Fraoncofolies de Montréal (consulté le 12 mai 2012)
  9. « Nos Lauréats », sur Festival international de la chanson de Granby (consulté le 12 mai 2012)
  10. « Lisa LeBlanc », sur Espace.mu (consulté le 19 juin 2012)
  11. a et b (en) « Gold Platinum Database - Lisa LeBlanc », sur Music Canada (consulté le 6 août 2012)
  12. « Le succès de Lisa LeBlanc reconnu au gala de l'ADISQ », Radio-Canada,‎ 29 octobre 2012 (lire en ligne)
  13. Julie Ledoux, « GAMIQ 2012 : Avec pas d’casque, Lisa LeBlanc et Canailles grands gagnants », Voir,‎ novembre 2012 (lire en ligne)
  14. « Lisa LeBlanc gagne le prix du 1er album France Inter / Télérama », sur France Inter,‎ 17 octobre 2013 (consulté le 17 octobre 2013)
  15. Émilie Côté, « Un disque platine pour Lisa LeBlanc », La Presse,‎ 19 décembre 2013 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]