Lis des Pyrénées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Lis des Pyrénées (Lilium pyrenaicum Gouan, 1773) est une plante herbacée pluri-annuelle de la famille des Liliaceae, du genre Lilium. Ce lis est endémique du massif des Pyrénées[1],[2]. On le rencontre également en station isolée dans la Montagne Noire[3].

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce Lilium pyrenaicum a été décrite par le botaniste français Antoine Gouan en 1773[4]

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Lilium pomponium subsp. pyrenaicum (Gouan) K. Richter[5].
  • Lilium flavum Lam[6].
  • Lilium pyrenaicum f. rubrum Stoker
  • Lilium pyrenaicum var. rubrum Marshall, 1929.

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

  • Lis des Pyrénées. L'appellation Lys de Pyrénées issue de l'ancien français est encore très usitée.

Description[modifier | modifier le code]

La taille fait 40 à 120 centimètres, le bulbe est de forme arrondie, d'un diamètre maximum de 7 cm, et prend une couleur rose clair lorsqu'il est exposé à l'air. Grandes fleurs jaune vif ponctuées de taches brunes. Plante médicinale traitant les plaies, brûlures et piqures.

Le périanthe contient 6 tépales fortement courbées. Les anthères sont grosses d'environ 10 mm, contenant des pollens d'une couleur orange clair, et les étamines sont d'une couleur verte (voir photo ci-contre). Les nectaires sont sombres, au fur et à mesure de la floraison apparaissent 3 carpelles, les graines germent tardivement.

Caractéristiques[2][modifier | modifier le code]

Organes reproducteurs :

Graine :

Habitat et répartition :

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • La variété Lilium pyrenaicum var. rubrum Marschall n'est généralement plus acceptée à part entière. Néanmoins, ces lys se démarquent des plants typiques : Ces lys des Pyrénées ont des tépales de couleur orange-rouge tachetés de brun et poussent dans les environs de Burgos (Espagne).

En 1984, Victoria Ann Matthews avait proposé une révision taxinomique qui attachait des variétés et des sous-espèces à cette espèce. Des recherches récentes ont conduit à abandonner celles-ci.

Note[modifier | modifier le code]

Les sous-espèces albanicum, bosniacum et jankae, jadis considérées comme des espèces à part entière, sont actuellement souvent placées au rang de variétés de Lilium carniolicum.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Saule, La grande flore illustrée des Pyrénées, Éditions Milan - Randonnées Pyrénéennes,‎ 1991 (ISBN 2 86726 739 0 et 2 905521 47 3)
  2. a et b Source : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.
  3. Répartition du Lys des Pyrénées (Sophy)
  4. Gouan, Ill. Observ. Bot.: 25. 1773.
  5. K. Richter, Pl. Eur. 1: 211. 1890
  6. Lam.Fl. Franç. 3: 283. 1779, nom. illeg.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :