Lionel White

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir White.

Lionel White

Autres noms L.W. Blanco, Nick Carter
Activités romancier
Naissance 9 juillet 1905
Buffalo Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 26 décembre 1985 (à 80 ans)
New York Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres roman policier

Lionel White, né à Buffalo le 9 juillet 1905 et mort à New York le 26 décembre 1985, est un écrivain américain de roman policier. Il a aussi écrit sous les pseudonymes de L.W. Blanco et Nick Carter.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tout d’abord rédacteur à True magazine puis à diverses revues policières dans les années 1930-1940, Lionel White se consacre entièrement à l’écriture après la guerre.

Il est connu pour ses romans noirs racontant des « gros coups » qui, très souvent, échouent en raison d’un imprévu souvent mineur. Il fut un des auteurs importants de la Série noire et rencontra Marcel Duhamel en 1956.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Traduite en français[modifier | modifier le code]

  • Rapt (The Snatchers), Série noire no 271, 1955, Traduction : France-Marie Watkins & Raoul Amblard
  • De quoi se détruire (To Find a Killer), Série noire no 277, 1955, Traduction : Janine Hérisson
  • En mangeant de l’herbe (Clean Break), Série noire no 282, 1955, Traduction : France-Marie Watkins
  • Les Voraces (Seven Hungry Men), Série noire no 286, 1955 Traduction : Henri Robillot & Bruno Martin
  • Un coup fumant (The Big Caper), Série noire no 293, 1955, Traduction : Alain Glatigny
  • Le Virus (The House Next Door), Série noire no 333, 1956, Traduction : France-Marie Watkins
  • On vous descend à la prochaine (Death Takes the Bus), Un mystère no 393, 1958, Traduction : Louis Saurin
  • Cadeau pour un gangster (Hostage for a Hood), Un mystère no 425, 1959, Traduction : Louis Saurin
  • Impair et casse (Invitation to Violence), Un mystère no 443, 1959, Traduction : Louis Saurin
  • Voix détournées (Steal Big), Série noire no 656, 1961, Traduction : Georges Geoffroy
  • Tout ce joli monde... (A Grave Undertaking), Série noire no 754, 1962, Traduction : Gilberte Sollacaro
  • Une vierge passe… (Lament for a Virgin), Série noire no 761, 1963, Traduction : J.P. Herr
  • Le Démon d’onze heures (Obsesion), Série noire no 803, 1963, Traduction : Bernard Rebillon
  • La Sape (The House on K Street), Série noire no 1014, 1966, Traduction : Michel Peyran
  • Fin de soirée (A Party to Murder), Série noire no 1169, 1967, Traduction : Roger Guerbet
  • La Piste du Corbeau (Clue of the Poison Pen), nouvelle dans le recueil Meurtres pour de vrai, Série noire no 2344, 1994 Traduction : France-Marie Watkins

Non traduite en français[modifier | modifier le code]

  • Flight into Terror, 1955
  • Operation - Murder, 1956
  • A Right for Murder, 1957
  • Too Young to Die, 1958
  • Coffin for a Hood, 1958
  • The Merriweather File, 1959
  • Rafferty, 1959
  • The Time of Terror, 1960
  • Marilyn K., 1960
  • A Death at Sea, 1961
  • The Money Trap, 1963
  • The Ransomed Madonna, 1964
  • The Night of the Rape, 1967
  • The Crimshaw Memorandum, 1967
  • Hijack, 1969
  • Death of a City, 1970
  • A Rich and Dangerous Game, 1974
  • Before I Die
  • The Mexico Run, 1974
  • Jailbreak, 1976
  • Love Trap
  • The Walled Yard, 1978

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Lionel White sur l’Internet Movie Database