Lionel Potillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lionel Potillon
AS Saint Etienne Potillon & Piquionne.jpg
Potillon (à gauche) le 6 janvier 2007, avec le FC Sochaux.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance 10 février 1974 (40 ans)
Lieu Cluny (Saône-et-Loire)
Taille 1,79 m (5 10)
Période pro. 1994-2007
Poste Défenseur gauche
Parcours junior
Saisons Club
- Drapeau : France US Cluny Football
1991-1993 Drapeau : France Louhans-Cuiseaux
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1993-2001 Drapeau : France AS Saint-Étienne 207 (11)
2001-2003 Drapeau : France Paris SG 077 0(2)
2003-2004 Drapeau : Espagne Real Sociedad 024 0(0)
2004-2007 Drapeau : France FC Sochaux 046 0(1)
Total 344 (14)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1995 Drapeau : France France militaire
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2010-2011 Drapeau : France Chamboeuf
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 11 décembre 2014

Lionel Potillon, né le 10 février 1974 à Cluny (Saône-et-Loire), est un footballeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

AS Saint-Étienne (1994-2001)[modifier | modifier le code]

Lionel Potillon joue d'abord en juniors à l'US Cluny Football, le club de sa ville natale dont le tournoi porte aujourd'hui son nom[1], avant de rejoindre Louhans-Cuiseaux[2].

Formé à Louhans-Cuiseaux, Lionel Potillon est repéré en 1993 par l'AS Saint-Étienne. Après une saison en équipe réserve[2], Potillon débute en Division 1, le 29 juillet 1994 contre le Stade rennais (1-1)[3], et effectue une grande partie de sa saison en tant que titulaire, aux côtés notamment de Laurent Blanc. La saison suivante le voit jouer moins souvent, et il ne peut rien faire contre la descente de son club en division inférieure. C’est en D2 que Potillon s’impose comme un homme fort de son club. Il passe trois années à cet échelon, et s’impose comme un des artisans principaux de la remontée de 1999[4].

Une fois à nouveau dans l’élite, Saint-Étienne réalise une bonne saison. Potillon est régulièrement buteur, notamment lors d’une rencontre gagnée 5-1 contre l’Olympique de Marseille. Mais son équipe est à nouveau reléguée et Potillon, alors en fin de contrat, décide de ne pas suivre son équipe en D2. Dès mars 2001, il donne son accord pour rejoindre le Paris Saint-Germain, et se présente à la reprise de l’entraînement en juin[4].

Paris SG (2001-2004)[modifier | modifier le code]

Première des quatre recrues stéphanoises du mercato 2001[5], l’arrière gauche Lionel Potillon est une valeur sûre de D1 lorsqu’il débarque dans la capitale et arrive dans une équipe ambitieuse où il côtoie Ronaldinho, Nicolas Anelka ou encore Jay-Jay Okocha. Le joueur est vite dans le bain, puisque Paris joue la Coupe Intertoto 2001 dès le mois de juillet. L’idée de Luis Fernandez concernant Potillon est très claire : il veut en faire son titulaire, au détriment de Didier Domi, qui n’a pas donné satisfaction depuis son retour opéré six mois plus tôt. Les premiers tours d’Intertoto ne sont que très peu couverts médiatiquement, et les supporters découvrent réellement ce nouveau joueur lors de la première journée de championnat, lors de la réception du Lille OSC. Ce jour-là, Paris ne fait que match nul, mais Potillon se montre très sûr de lui, et propre dans sa relance. Il est bien aidé en cela par un système défensif très solide bâti par Fernandez. Aux côtés de Heinze, Pochettino et Cristobal, il forme une ligne arrière performante. Le début de saison parisien est plutôt prometteur, et le PSG monte doucement en régime. Potillon marque son premier but, de la tête, en Coupe UEFA à Vienne. Une blessure perturbe sa fin de saison et lui fait rater quelques rencontres, mais Potillon reste une recrue satisfaisante au terme de sa première année[4].

L’année suivante est moins bonne le Paris Saint-Germain, et Potillon manque une partie du début de saison en raison de pépins physiques. Lorsqu’il revient, il retrouve sa place d’arrière gauche et continue à faire ses matches. En janvier 2003, une nouveauté arrive dans la carrière de Potillon : Cristobal doit manquer plusieurs rencontres sur blessure, et Luis Fernandez décide alors de faire jouer son latéral gauche à droite. Potillon le fait sans sourciller, et s’avère étonnamment bon à ce poste. Il marque un but à ce poste à Besançon en Coupe de France. Il finit ensuite la saison en retrouvant son poste de prédilection et perd la finale de Coupe contre l'AJ Auxerre[4].

Luis Fernandez, avec qui il s'entend bien[6], quitte Paris et beaucoup de joueurs s’en vont. Potillon hésite à en faire de même, mais le nouveau coach Vahid Halilhodžić le convainc de rester en prolongeant son contrat pour une durée de quatre ans. Potillon refuse à cette occasion une offre de la Real Sociedad. Mais la cohabitation avec Halilhodzic ne se passe pas très bien[6]. Potillon dispute les deux premières rencontres et recontacte le club espagnol pour partir une saison en prêt à San Sebastián dans le courant du mois d’août 2003[4].

Prêt à la Real Sociedad (2003-2004)[modifier | modifier le code]

En Espagne, Potillon découvre un nouveau football sous les ordres de Raynald Denoueix. Prêté chez le vice-champion d'Espagne, il découvre la Ligue des champions et fait partie d'une défense composée de Kvarme, Rekarte et Schürrer. À la fin de son prêt, Potillon rentre en France pour être définitivement transféré au FC Sochaux[4].

FC Sochaux (2004-2007)[modifier | modifier le code]

Sous les ordres de Guy Lacombe, Potillon effectue d’abord une première saison pleine. Dans une défense composée de Souleymane Diawara, Sylvain Monsoreau, Omar Daf et Ibrahim Tall, il s'intègre dans le système à une vingtaine de reprises. Petit à petit, il perd sa place au profit du serbe Duško Tošić et des pépins physiques s'accumulent, lors des saisons 2005-2006 et 2006-2007, il ne joue que 18 matchs de Ligue 1. Il participe tout de même à l'épopée victorieuse du club en Coupe de France 2007. À 33 ans, il fait un appel du pied à son club de cœur, l’AS Saint-Étienne[7], mais sans succès. En septembre 2007, il prend sa retraite sportive[4],[8].

Reconversion (depuis 2007)[modifier | modifier le code]

Au début de sa carrière, Potillon a accumulé les formations qui se présentent à lui : BTS Action commerciale, BEES 1er degré puis 2nd degré, Diplôme d’attaché de presse et de chargé de communication, diplôme d’assurance de niveau 3 puis, sur la fin de sa carrière, le DEF (Diplôme d’Entraineur de Football). Immédiatement après sa retraite sportive, Lionel Potillon reprend ses études à l'Université de Rouen où il passe un Master de marketing et management du sport professionnel[8],[9]. En parallèle, il revient à l'AS Saint-Étienne où il intègre le service marketing et développement du club. Il s'occupe de tout ce qui est merchandising, développement, relations avec les clubs amateurs de la région. Toute la partie événementielle également et aussi communication et organisation[6].

En 2010, Lionel Potillon est en passe de devenir l’adjoint de Christophe Galtier à la tête de l’équipe première mais refuse finalement pour motifs personnels, et quitte le club stéphanois[4]. Potillon prend la direction de l'équipe de Chamboeuf pour la saison 2010-2011[2].

Depuis octobre 2011, il est le dirigeant de l'Association ASSE Coeur-Vert. Il s’agit d’une association d’intérêt général (association loi de 1901) qu'il crée de toute pièce avec la SASP ASSE Loire et le club de l’AS Saint-Étienne. Potillon occupe le rôle de directeur. Son rôle consiste à mettre en œuvre ou à soutenir des actions citoyennes, sociales ou caritatives; des associations de personnes malades ou de personnes handicapées; la promotion du sport amateur et encourager la valorisation du développement durable et la protection de l’environnement dans le département de la Loire et des collectivités limitrophes. L’objectif est de fédérer les principaux sponsors du club autour de ces projets afin de décupler les moyens mis à disposition par le club de l’ASSE[2],[9].

Passionné par l’aspect management au quotidien et la recherche permanente de l’amélioration du groupe, de la valorisation du potentiel de chaque joueur, Lionel Potillon souhaite à terme devenir responsable du centre de formation de l’AS Saint-Étienne. Il se sent « plus une âme de formateur que d’entraineur, repoussé par la pression exacerbée qui découle de chaque mauvais résultat et la rapidité à laquelle le travail de l’entraineur est remit en cause »[9].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les statistiques de Lionel Potillon[3],[10].

Statistiques de Lionel Potillon
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
1994-1995 Drapeau de la France AS Saint-Étienne D1 28 1 - - 1 0 - - - 29 1
1995-1996 Drapeau de la France AS Saint-Étienne D1 9 0 - - - - - - - 9 0
1996-1997 Drapeau de la France AS Saint-Étienne D2 31 0 1 0 1 0 - - - 33 0
1997-1998 Drapeau de la France AS Saint-Étienne D2 31 1 3 1 - - - - - 34 2
1998-1999 Drapeau de la France AS Saint-Étienne D2 32 0 2 0 1 0 - - - 35 0
1999-2000 Drapeau de la France AS Saint-Étienne D1 31 4 2 0 1 0 - - - 34 4
2000-2001 Drapeau de la France AS Saint-Étienne D1 28 4 2 0 2 0 - - - 32 4
Sous-total 191 10 10 1 6 0 - 0 0 207 11
2001-2002 Drapeau de la France Paris Saint-Germain D1 25 0 3 0 2 0 CI+C3 7+3 0+1 40 1
2002-2003 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 26 0 5 1 1 0 C3 3 0 35 1
2003 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 2 0 - - - - - - - 2 0
Sous-total 53 0 8 1 3 0 - 13 1 77 2
2003-2004 Drapeau de l'Espagne Real Sociedad (prêt) Liga 20 0 1 0 - - C1 3 0 24 0
2004-2005 Drapeau de la France FC Sochaux-Montbéliard Ligue 1 19 1 3 0 - - C3 3 0 25 1
2005-2006 Drapeau de la France FC Sochaux-Montbéliard Ligue 1 8 0 - - - - - - - 8 0
2006-2007 Drapeau de la France FC Sochaux-Montbéliard Ligue 1 8 0 4 0 1 0 - - - 13 0
Sous-total 35 1 7 0 1 0 - 3 0 46 1
Total sur la carrière 298 11 26 2 8 0 - 12 1 344 14

Palmarès[modifier | modifier le code]

Coupe du Monde de football militaire (1) 
  • Champion en 1995[2]
Championnat de France D2 (1) 
Coupe Intertoto (1) 
Coupe de France 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Challenge Lionel Potillon », sur usclunyfootball.fr (consulté le 11/12/2014)
  2. a, b, c, d et e « Fiche de Lionel Potillon », sur anciensverts.com (consulté le 11/12/2014)
  3. a et b « Fiche de Lionel Potillon », sur lequipe.fr (consulté le 11/12/2014)
  4. a, b, c, d, e, f, g et h « Portraits d’anciens du PSG : Ronaldinho, Potillon, Gillet », sur psgmag.net,‎ 10 mars 2011 (consulté le 11/12/2014)
  5. Le Paris Saint-Germain recrute aussi Alonzo, Alex et Aloisio.
  6. a, b et c « Que deviens-tu Lionel Potillon ? », sur football365.fr,‎ 12 avril 2011 (consulté le 11/12/2014)
  7. « Potillon rêve de St-Etienne », sur lequipe.fr,‎ 15 mai 2007 (consulté le 11/12/2014)
  8. a et b « Potillon prend sa retraite », sur lequipe.fr,‎ 5 septembre 2007 (consulté le 11/12/2014)
  9. a, b et c « Interview : 10 questions à Lionel Potillon », sur sportbuzzbusiness.fr,‎ 21 mars 2012 (consulté le 11/12/2014)
  10. Fiche de Lionel Potillon sur footballdatabase.eu