Lionel Bringuier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lionel Bringuier (né le 24 septembre 1986 à Nice) est un pianiste, violoncelliste et chef d'orchestre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le soliste[modifier | modifier le code]

Lionel Bringuier est le quatrième enfant d'une fratrie de musiciens, il a notamment un frère pianiste, Nicolas Bringuier. Lionel débute à l'âge de 5 ans au conservatoire à rayonnement régional de Nice.

Il donne son premier récital de violoncelle devant la « comtesse de Paris » et d'autres personnalités de la noblesse par la suite.

Au CNR de Nice, il remporte cinq premiers prix (violoncelle, piano, musique de chambre, culture musicale, formation musicale) et le diplôme d'études musicales de violoncelle à l'unanimité. À 13 ans, en février 2000, il est reçu au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Il sera lauréat des fondations Langart et Cziffra.

Le 12 février 2001, lors des Victoires de la musique diffusées en direct sur France 3, il dirige l'Orchestre national des Pays de la Loire (ONPL).

À 15 ans, en 2002, il devient le plus jeune Français à suivre la formation supérieure de chef d'orchestre au Conservatoire de Paris, dans la prestigieuse classe de Zsolt Nagy. Pour ce faire, il s'impose parmi 49 candidats. C'est également à 15 ans qu'il obtient son baccalauréat option musique avec une mention.

Comme violoncelliste, il se produit régulièrement avec son frère Nicolas au piano.

En juin 2004, au CNSM, Lionel Bringuier obtient le diplôme de formation supérieure (DFS) de violoncelle avec mention très bien.

Il reçoit les clefs de la ville de Nice.

Le chef d'orchestre[modifier | modifier le code]

Après une formation en musique de chambre et de direction d'orchestre, Lionel Bringuier est devenu, en janvier 2005, le chef assistant à l'Ensemble orchestral de Paris (EOP).

En 2005, il remporte la finale du 49e Concours international de jeunes chefs d'orchestre de Besançon.

Au départ, 220 chefs d'orchestre de 42 pays avaient été auditionnés lors de présélections en Russie, en Chine, aux États-Unis et en France. Après ces premières épreuves, 20 candidats de 13 pays se sont présentés aux éliminatoires. Pour la finale, les deux jeunes chefs en lice étaient jugés sur leur façon de diriger La Valse de Ravel, les Variations sur un thème rococo de Tchaïkovski et Gloria de Philippe Fénelon avec, en soliste, le violoncelliste Marc Coppey.

Le prix du public, invité à voter lors de la finale, est également allé à Lionel Bringuier. L'unique prix remis par le jury était doté de 12 000 euros.

Comme chef d'orchestre, il joue et dirige à l'Opéra de Massy, l'Acropolis de Nice, la salle Cortot, le Palais des congrès de Marseille.

Il est invité à diriger de nombreuses formations comme l'ONPL, l'Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, le Prague Philharmonic.

Il a dirigé plusieurs concerts de l'Ensemble orchestral de Paris durant la saison 2005-2006.

En 2006, Esa-Pekka Salonen a nommé Lionel Bringuier chef assistant de l'Orchestre philharmonique de Los Angeles. Lionel Bringuier prendra ses fonctions à partir de l'automne 2007 devenant ainsi le plus jeune chef assistant de l'histoire de cette prestigieuse formation américaine et le premier Français à y occuper ce poste. Il est également nommé la même année chef associé de l'Orchestre de Bretagne et y fait ses débuts en février 2007[1].

Gustavo Dudamel, successeur de Salonen, le désigne comme chef associé de l'Orchestre philharmonique de Los Angeles.

En 2009, il est nommé directeur musical de l'Orchestre symphonique de Castille et Leon à Valladolid, en Espagne.

A partir de la saison 2014/15, il prendra la succession de David Zinman à la direction musicale de l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sortir dans l'agglomération rennaise, n°27, Mars 2007