Lion gardien des temples

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gardien impérial de la Cité interdite

Les lions gardiens des temples ou lions gardiens impériaux, appelés aussi lions de Bouddha ou lions de pierre en Chine, sont souvent représentés à la porte des temples chinois ou des tombes des empereurs.

Ces animaux mythiques incarnent la protection. Associés par paire, celui de droite a une patte posée sur une sphère représentant la fleur de la vie et celui de gauche a son petit, symbolisant le cycle de la vie, près de la patte gauche.

On les retrouve également au Japon, en Birmanie et à Taiwan. Au Japon, ils sont appelés koma-inu (狛犬?, littéralement « chien de Koguryŏ ») et se trouvent à l'entrée des temples bouddhiques, voire des sanctuaires shinto.

Article connexe[modifier | modifier le code]