Linguère (Sénégal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Linguère.
Linguère
Administration
Pays Sénégal Sénégal
Région Louga
Département Linguère
Maire
Mandat
Habib Sy
2009-2014
Démographie
Gentilé Linguérois
Population 13 610 hab. (2007)
Densité 928 hab./km2
Géographie
Coordonnées 15° 24′ 00″ N 15° 07′ 00″ O / 15.4, -15.11667 ()15° 24′ 00″ Nord 15° 07′ 00″ Ouest / 15.4, -15.11667 ()  
Altitude 2 m
Superficie 1 466 ha = 14,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (administrative)

Voir la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Linguère

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (relief)

Voir la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Linguère

Linguère est une ville du Sénégal située à 305 km au nord-est de Dakar. C'est la plus grande ville d'une zone semi-désertique, le Ferlo.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Pont-Sainte-Maxence (Drapeau de la France France)

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Linguère tire son nom de la dénomination « linguère » qui est le titre que portait la première dame dans certains royaumes wolofs du Sénégal. Ce mot signifie « princesse ». La linguère était soit la sœur du roi, soit sa mère, soit sa première épouse lorsque celui-ci est polygame.

Pour la ville de Linguère, le toponyme[1] viendrait de la reine-linguère Boury Djilène Ndao, la fondatrice de la ville probablement au XVIe siècle.

L'histoire de la ville est liée à celle du Djolof.

Administration[modifier | modifier le code]

La commune est le chef-lieu du département de Linguère, dans la région de Louga.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dakar, la capitale, se trouve à 305 km[2].

C'est une ville-étape lorsqu'on se rend de Dakar à Matam par la route nationale N3, mais la route s'y transforme en piste difficilement praticable dès Linguère et ce jusqu'à Matam.

Les localités les plus proches de Linguère sont Guithie, Balel Sala, Ndia Bondiel, Ardo Mademba, Mbadiene et Diori.

Physique géologique[modifier | modifier le code]

Le climat est de type sahélien (chaud et sec), l'harmattan qui y souffle huit mois par an contribue à la désertification de la région.

Population[modifier | modifier le code]

La population est principalement d'origine wolof et peule, on y trouve en outre quelques groupes maures.

Lors des recensements de 1988 et 2002, la population s'élevait respectivement à 9 824 et 11 667 habitants.

En 2007, selon les estimations officielles, Linguère compterait 13 610 personnes.

Activités économiques[modifier | modifier le code]

On y produit de l'arachide, du mil, du niébé (Vigna unguiculata).

La ville possède un aérodrome, actuellement fermé au public.

Personnalités nées à Linguère[modifier | modifier le code]

Général Daouda NIANG, ancien général de l'armée, directeur de la justice militaire

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mohamadou Mbow, Étude toponymique de la ville de Linguère, Université de Dakar, 2010, 48 p.
  2. Dakar et ses environs, carte 1/16 000, édition 2007-2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mohamadou Mbow, Problématique de l'urbanisation dans la ville de Linguère, UFR Lettres et Sciences Humaines, Université Gaston Berger de Saint-Louis, 2008, 98 p. (Mémoire de Maîtrise de géographie)
  • Mohamadou Mbow, Étude toponymique de la ville de Linguère, Dossier Documentaire et pédagogique, Faculté des Sciences et Technologies de l'Éducation et de la Formation (FASTEF), Université de Dakar, 2010, 48 p.
  • Amadou Abdoul Sow, Monographie climatique d’une station synoptique : Linguère 1942-1971, Dakar, Université de Dakar, 1980, 129 p. (Mémoire de Maîtrise de géographie)

Liens externes[modifier | modifier le code]