Lingot d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le plus gros lingot d’or connu : pesant 250 kg, il provient de la mine d'or de Toi (Japon).

Un lingot d’or est un bloc d’or métallique raffiné de n’importe quelle forme (pièce de monnaie, barre) produit par un fabricant respectant des normes de fabrication, d’étiquetage et de suivi administratif[1]. Les lingots les plus gros sont obtenus en faisant couler de l’or fondu dans un moule. Les plus petits sont souvent obtenus par estampage ou matriçage à partir de feuilles d’or roulées.

Les lingots d’or dits « Good Delivery » (de bonne livraison) détenus comme réserve d’or par les banques centrales pèsent 400 onces troy, soit 12,4 kg et ont une pureté en or supérieure à 95 %.

En France[modifier | modifier le code]

La fabrication française se reconnaît à son caractère irrégulier gardant les traces du moule. Pour être reconnu sur le marché un lingot doit répondre aux critères dits de « Good delivery » définis par la LBMA. Les lingots de fabrication française ne répondent pas à ces critères. Aucune fonderie française n'est désormais référencée auprès de la LBMA. Les lingots d'origine française sont confinés aux transactions à l'intérieur de l'hexagone où n'existe plus depuis 2004 de marché réglementé[réf. nécessaire].

Évolution du prix du lingot de 1 kg à 99,5 % d'or fin[2]
Période et unité Prix Remarque
1803-1914
Franc-or
3 100,77 1 F = 0,3225 g
1928-1934
Franc Poincaré
16 963,53 1 F = 0,05895 g
1955 445 000 1 F = 0,0018 g
1960-1969
Nouveau Franc
5 540 1 F = 0,180 g
1980 125 000 Change flottant
2011
Euro
40 000 1 € = 6,55957 F

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Les lingots d'or – et notamment leur transport – sont une source d'inspiration pour les romanciers et les scénaristes de cinéma, de bande dessinée ou de jeu vidéo, par exemple :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The International Gold Bars Collection »,‎ 14 mai 1998 (consulté le 10 mars 2010)
  2. depuis 1970

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Zajdenweber, Les variations quotidiennes du cours du lingot d'or à la Bourse de Paris, Centre d'enseignement supérieur des affaires, Jouy-en-Josas, 1974, 2 vol., 34 + 22 p.
  • Pierre-Benjamin Vigreux, Le change manuel : la thésaurisation des lingots et monnaies d'or, Dalloz, Paris, 1934, XV-208 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :