Lina Romay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondue avec la chanteuse et actrice américaine Lina Romay (1919-2010)

Lina Romay

Nom de naissance Rosa María Almirall Martínez
Surnom Candy Coster
Lulu Laverne
Naissance
Barcelone (Espagne)
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Décès (à 57 ans)
Malaga (Espagne)
Profession Actrice

Lina Romay est une actrice espagnole, née le à Barcelone et morte le à Malaga[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Compagne puis épouse du réalisateur Jesús Franco, Lina Romay devient (bien qu'elle s'en défende) sa nouvelle égérie après le décès accidentel de l'actrice Soledad Miranda en 1972. De La Comtesse noire (1974) à Paula-Paula (2010), elle apparaît dans un grand nombre de ses films.

Elle a également participé à quelques films d'autres cinéastes (Erwin C. Dietrich, Carlos Aured etc.). Elle a apporté sa participation technique à quelques films de Jesús Franco : montage de bandes-annonces et de certains films, collaboration au scénario.

Parmi ses nombreux rôles, on peut citer son personnage de comtesse vampire dans La Comtesse noire, puis les films Les Possédées du diable (Lorna, the Exorcist) (1974), Jack the Ripper (1976), Greta, la tortionnaire (1977), L'Éventreur de Notre-Dame (1979), Mondo cannibale (1980), La Chute de la maison Usher (1982), Les Prédateurs de la nuit (1988), Mari-Cookie and the Killer Tarantula in 8 Legs to Love You (1998), Lust for Frankenstein (1998), Incubus (2002), etc.

Très impliquée, Lina Romay n'hésite pas dans certains films à se dévêtir et à jouer des scènes lesbiennes[2] ou de sexe non simulées.

En 2008, après une relation de plus de 35 ans, Lina Romay et Jesús Franco se marient à Malaga, ville où elle meurt quatre ans plus tard d'un cancer foudroyant.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tim Greaves et Kevin Collins, The Lina Romay File: The Intimate Confessions of an Exhibitionist, Hampshire, One-Shot Publications,‎ 1996

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es)Jordi Costa, « Lina Romay, activista del cine de guerrilla », El Pais,‎ (lire en ligne)
  2. Lina Romay sur ELMS

Liens externes[modifier | modifier le code]