Lina Cavalieri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lina Cavalieri - Portrait par Giovanni Boldini
The Shadow of Her Past (1916)

Natalina dit Lina Cavalieri est une soprano italienne, née le à Viterbe et morte le à Florence.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élevée dans les rues, orpheline à 15 ans, Lina Cavalieri rejoint une troupe théâtrale voyageant dans les provinces italiennes Elle a débuté dans le vaudeville, chantant dans des cafés-concerts et se faisant remarquer par ses prestations aux Folies Bergères. On dit qu’elle aurait eu 840 propositions de mariage. L'amoureux le plus connu étant Benito Mussolini.

Lors d’une tournée en Russie, elle épouse le prince Bariatinsky qui la convainc de se produire sur les scènes lyriques. Elle débute à l’opéra dans La Bohème (rôle de Mimi), puis chante à Paris et au Met dans l’opéra de Giordano, Fedora .avec comme partenaire Enrico Caruso.

Divorcée, elle épouse le 18 juin 1910 le millionnaire Robert Winthrop Chanler (en), mais ils se séparent au bout d’une semaine. L’évènement fait scandale et est à l’origine de la rupture de son contrat avec le Met.

Entre 1914 et 1921, elle s’essaie au cinéma à Hollywood, sans grand succès. Elle épouse en 1913 le ténor français Lucien Muratore dont elle se séparera en 1919. En 1926, elle fait ses adieux à la scène et ouvre un institut de beauté à Paris. En 1926, elle signe une licence avec les parfums Isabey Paris. Et développe ainsi une gamme de produits cosmétiques ainsi que son parfum 'Monna Lina', en hommage au portrait de Mona Lisa par Léonard de Vinci. Le flacon de son parfum est créé par Julien Viard et l'écrin par le cartonnier Sennet. ('Isabey Paris, Parfumeur depuis 1924', de Jean-Marie Martin-Hattemberg, éditions Gourcuff Gradenigo, 2014, 72p)[1]

Elle meurt avec son quatrième mari dans le bombardement de Florence le 8 février 1944.

Sa voix, limitée, était plutôt faite pour le répertoire léger, mais elle séduisait et fascinait par sa beauté.[réf. nécessaire] Son portrait dessiné par Piero Fornasetti et utilisé dans sa production artistique est devenu un emblème du design italien.

Elle a écrit un livre de souvenir Le mie verità, Rome (1936).

Le film La Belle des belles (La donna più bella del mondo) lui a été consacré par le réalisateur Robert Z. Leonard en 1955 avec Gina Lollobrigida interprétant la cantatrice.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr+en) Jean-Marie Martin-Hattemberg, Isabey Paris, Parfumeur depuis 1924, Paris, Gourcuff Gradenigo,‎ , 72 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :