Limonoïde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Structure chimique de la limonine.

Les limonoïdes sont des composés phytochimiques, abondants dans les agrumes et autres plantes de la famille des Rutacées et Méliacées.

Les limonoïdes sont à l'étude pour une grande variété d'effets thérapeutiques (antiviral, antifongique, antibactérien, antinéoplasique et des médicaments antipaludiques).

Les limonoïdes peuvent être responsables de la saveur amère des fruits dont ils sont composés.

Famille moléculaire[modifier | modifier le code]

Source végétale[modifier | modifier le code]

  • Pépins et fruits d'agrumes (Citrus : citron, lime, ...).
    • Ils sont responsables de la saveur amère et de l'odeur caractéristique des pelures d'agrumes qui en contiennent (ou être insipides).
  • Huile grasse d'andiroba Carapa guianensis.

Propriétés[modifier | modifier le code]

  • Antioxydants[1].
  • Induisent les enzymes de phase II[2],[3].
  • Anticancers in vitro, diminuant la prolifération de cellules cancéreuses du sein et de cellules neuroblastiques cancéreuses, inducteurs d'apoptose[4].
    • Inhibition de la croissance de différents cancers[5].
    • L’obacunone, autre limonoïde, s’est avéré efficace pour diminuer l’incidence de tumeurs du côlon.
  • Synergie des limonoïdes entre eux, ou avec d’autres composés (flavonoïdes).
  • Hypocholestérolémiants[6].
  • Inhibition de la réplication du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) in vitro, inhibition de la l’activité de la protéase du virus[7].
  • Immuno-stimulants.
  • Propriétés insecticides[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Yu J., Wang L., et al., Antioxidant activity of citrus limonoids, flavonoids, and coumarins. J. Agric. Food Chem., mars 2005 23;53(6):2009-14.

  2. Perez J.L., Jayaprakasha G.K., Cadena A., Martinez E., Ahmad H., Patil B.S., BMC Complementary and Alternative Medicine 2010, 10:51 (17 septembre 2010) [PDF] In vivo induction of phase II detoxifying enzymes, glutathione transferase and quinone reductase by citrus triterpenoids
  3. Tian Q., Miller E.G., et al., Differential inhibition of human cancer cell proliferation by citrus limonoids. Nutr. Cancer 2001;40(2):180-4.

  4. Miller E.G., Porter J.L., et al., Further studies on the anticancer activity of citrus limonoids. J. Agric. Food Chem. juillet 2004 28;52(15):4908-12.

  5. Poulose S.M., Harris E.D., Patil B.S., Citrus limonoids induce apoptosis in human neuroblastoma cells and have radical scavenging activity. J. Nutr. avril 2005;135(4):870-7.
  6. Kurowska E.M., Banh C., et al., Regulation of apo B production in HepG2 cells by citrus limonoids. In: Berhow MA, Hasegawa S., Manners G.D., éditeurs. Citrus Limonoids Functional Chemicals in Agriculture and Foods, éd. American Chemical Society, Washington, DC: 2000. p. 175-84.

  7. Battinelli L., Mengoni F., et al., Effect of limonin and nomilin on HIV-1 replication on infected human mononuclear cells. Planta Med. octobre 2003 ; 69(10):910-3.
  8. Charles L. Barr., Evaluation of d-limonine as an individual red imported fire ant mound treatment

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lam L.K.T., Hasegawa S., et al., Limonin and nomilin inhibitory effects on chemical-induced tumorigenesis. In: Berhow MA, Hasegawa S, Manners GD, editors. Citrus Limonoids Functional Chemicals in Agriculture and Foods. American Chemical Society, ed. Washington, DC: 2000. p. 185-200.

  • Miller E.G., Gonzales-Sanders A.P., et al., Citrus limonoids as inhibitors of oral carcinogenesis. Food Technol. 1994;48:110-4.

  • Tanaka T., Kohno H., Tsukio Y. et al., Citrus limonoids obacunone and limonin inhibit azoxymethane-induced colon carcinogenesis in rats. Biofactors 2000;13(1-4):213-8.


Liens externes[modifier | modifier le code]