Limite des arbres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Limite des arbres dans le nord sibérien.
Limite alpine dans les Alpes allemandes.
Limite arctique des arbres du Canada.

La limite des arbres ou limite de la flore arborescente est la limite de l'habitat dans lequel les arbres sont capables de se développer. Au-delà de cette ligne, les conditions environnementales rendent impossible la pousse des arbres.

À cette limite, la croissance des arbres est ralentie, avec les dernières rangées d'arbres formant une bande de buissons denses. Si cette limite peut être clairement distinguée à une certaine distance, elle apparait souvent de près comme une transition graduée, les arbres grandissant de moins en moins.

Il existe différents types de limite pour les arbres :

  • limite alpine ou étage alpin (liée à l'altitude, le froid y est trop important ou la couverture neigeuse trop longue pour permettre la pousse)
  • limite désertique (le manque d'eau empêche la pousse)
  • limite arctique
  • limite antarctique,
  • limite liée à la fois à l'altitude et au manque d'eau, jouant particulièrement sur certaines montagnes où seul un versant reçoit la pluie,
  • limite côtière principalement lié à la force des vents. On retrouve aussi cette limite sur certaines montagnes isolées
  • limites géologiques, liées à la nature du sol

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :