Ligue des droits et libertés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Ligue des droits et libertés (LDL) est « un organisme à but non lucratif, indépendant et non partisan, qui vise à faire connaître, à défendre et à promouvoir l’universalité, l’indivisibilité et l’interdépendance des droits reconnus dans la Charte internationale des droits de l’homme. »[1]

Fondée en 1963 à Montréal (Québec, Canada) par Pierre Elliott Trudeau, Jacques Hébert (sénateur canadien), Gérard Labrosse et J.Z. Léon Patenaude[2]. , l'organisme se nomme au départ la Ligue des droits de l'homme, jusqu'en 1978[3]. La ligue est actuellement affiliée à la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme.

Trois sections sont affiliées à l'organisme dont le siège social se situe à Montréal : une à Québec, une à Sherbrooke et une à Jonquière.

Tout au long de son histoire, la Ligue a participé à différentes luttes contre la discrimination et les abus de pouvoir, pour la défense des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels. Son action a influencé plusieurs politiques gouvernementales et a contribué à la création d’institutions vouées à la défense et à la promotion des droits humains.

Elle a ainsi participé activement à l’adoption de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec, la création de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse et plus tard, à la création du Tribunal des droits de la personne, à la reconnaissance des droits des personnes réfugiées et immigrantes, à l’abolition de la peine de mort, à la démocratisation de l’accès à la justice, à la création du régime de l’aide juridique et à la mise en place du système de protection de la jeunesse, pour ne nommer que les contributions les plus marquantes.

Depuis sa fondation, ses actions visent l’ensemble de la population de même que certains groupes placés, selon différents contextes, en situation de vulnérabilité: personnes réfugiées et immigrantes, autochtones, femmes, personnes ayant des limitations fonctionnelles, personnes assistées sociales, etc.

La Ligue des droits et libertés prend position, intervient auprès des instances gouvernementales ou autres, tant sur la scène nationale qu’internationale, pour dénoncer des situations de violation de droits de la personne. Elle mène des activités d’information, de formation, de sensibilisation visant à faire connaître le plus largement possible les enjeux de droits pouvant se rapporter à l’ensemble des aspects de la vie en société.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Qui sommes-nous?, Site Web de la Ligue des droits et libertés, juillet 2009
  2. Lucie Laurin, Des luttes et des droits. Antécédents et histoire de la Ligue des droits de l’homme de 1936 à 1975, Montréal, Éditions du Méridien, 1985
  3. http://www.historyofrights.com/ngo/ldh.html

Lien externe[modifier | modifier le code]