Ligne verte (Liban)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligne verte.

33° 52′ 43″ N 35° 30′ 54″ E / 33.878575, 35.5151081 () La Ligne verte était une ligne de démarcation à Beyrouth, la capitale du Liban, durant la guerre civile libanaise de 1975 à 1990. Elle séparait les quartiers musulmans de Beyrouth-Ouest des quartiers chrétiens de Beyrouth-Est, de part et d'autre de la rue de Damas[1].

Cette appellation se réfère à la couleur de la végétation qui avait prospéré tout le long de la ligne, puisque la zone était inhabitée. La plupart des bâtiments sur la ligne furent sévèrement endommagés pendant la guerre comme le musée national de Beyrouth. Depuis la fin des hostilités, beaucoup d'entre eux ont cependant été reconstruits[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lancement de l’étude de réaménagement de la rue de Damas sur lecommercedulevant.com