Ligne tectonique médiane du Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
  •       Ligne tectonique médiane du Japon
  •       Failles d'Itoigawa-Shizuoka à l'ouest et de Kashiwazaki–Chiba et de Shibata-Koide à l'est
  •      Dépression Fossa Magna

La ligne tectonique médiane du Japon (中央構造線, Chūō kōzōsen?), aussi appelée ligne médiane tectonique, en anglais Median Tectonic Line abrégé en MTL, est le plus long des systèmes de failles du Japon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette grande faille commence près de la préfecture d'Ibaraki, court à travers Honshū aux environs de Nagoya, traverse la baie de Mikawa, puis la mer intérieure de Seto à partir du canal de Kii et du détroit de Naruto vers Shikoku le long de la péninsule de Sadamisaki (en) et les détroits de Bungo (en) et de Hōyo vers Kyūshū.

Système[modifier | modifier le code]

Les deux autres grandes lignes de failles du Japon sont la ligne tectonique Itoigawa-Shizuoka (en) (ISTL), avec laquelle elle se connecte, et la ligne tectonique de Tanakura (棚倉構造線, Tanakura kōzōsen?), qui est son prolongement. Elle traverse ainsi le Fossa Magna (ja).

Ce système de failles a notamment été étudié par le sismologue japonais Katsuhiko Ishibashi dans le cadre de sa thèse qui a aussi porté sur la faille de San Andreas, en Californie[1]. Il l'a aussi étudié pour son activité passée (paléosismologie)[2].

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Japan Median Tectonic Line » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) Katsuhiko Ishibashi, Evaluation of Seismic Hazards From the Median Tectonic Line, Japan and Blind Thrust Faults in the Los Angeles Metropolitan Area, California, thèse universitaire soutenue en juin 1996, Oregon State University
  2. (ja) Katsuhiko Ishibashi, Possible activity of the Median Tectonic Line during the 1596 Keicho Kinki earthquake and its effect on the 1605 tsunami earthquake along the Nankai trough, Programme and Abstracts, Seismol. Soc. Jpn., 1989, p. 62.

Articles connexes[modifier | modifier le code]