Ligne de défense d'Amsterdam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

52° 22′ 28″ N 4° 53′ 35″ E / 52.37444, 4.89306 ()

La ligne de défense avec les forts (points noirs) et les zones inondables (en bleu foncé).
Le Fort Pampus situé dans le chenal homonyme dans l'IJsselmeer.

La ligne de défense d'Amsterdam (en néerlandais : Stelling van Amsterdam) est une ceinture de fortifications édifiées autour de la ville d'Amsterdam. Le système, basé sur la maîtrise de l'eau comme moyen de défense, est unique et est désormais inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Ces fortifications sont constituées d'un ensemble de 42 forts, distant d'environ une vingtaine de kilomètres d'Amsterdam, entourés d'une zone pouvant être aisément noyée en temps de guerre. L'inondation a été calculée pour avoir une profondeur d'environ 30 centimètres, laquelle devait être insuffisante pour être accessible par des navires chargés. Dans un rayon d'un kilomètre, les constructions furent interdites ou rasées, sauf celles en bois, auxquelles on pouvait aisément mettre le feu.

La ligne de défense d'Amsterdam fut construite entre 1880 et 1914. L'invention de l'avion et du tank la rendit cependant obsolète dès la fin des travaux (comme en attesta la fin tragique du fort d'Ében-Émael au début de la seconde Guerre mondiale).

La plupart des forts sont désormais propriété des communes sur lesquels ils sont établis, géré par leurs département de la nature ou du tourisme. Ils ne sont généralement pas visitables hormis lors de la Journée du Patrimoine (en néerlandais : Open Monumentendag), le deuxième samedi de septembre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]