Ligne de Plouaret à Lannion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Plouaret à Lannion
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Lannion
Historique
Mise en service 1881
Électrification 2000
Concessionnaires Ouest (1875 – 1908)
État (1908 – 1938)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (depuis 1997)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 446 000
Longueur 16 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

25 kV – 50 Hz

Nombre de voies Voie unique
Signalisation BAPR-VB
Trafic
Propriétaire RFF
Exploitant(s) SNCF
Trafic TGV, TER
Schéma de la ligne

La ligne de Plouaret-Trégor à Lannion constitue un embranchement de la ligne radiale « nord » de desserte ferroviaire de la Bretagne, permettant la desserte de l’agglomération de Lannion.

Sur le réseau national français, la ligne porte le numéro 446 000 et la voie de port de Lannion le numéro 446 506.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

En août 1865, le maire de Lannion obtient que la gare de Plouaret, située sur l’artère de Paris à Brest ouverte le 26 avril 1865, prenne le nom de Plouaret-Lannion. Si ce changement tente de compenser l’absence de liaison ferroviaire directe à Lannion, les édiles de la ville se battent cependant pour qu’une antenne au départ de Plouaret soit construite.

Ils obtiennent en partie gain de cause fin 1875, lorsque l’antenne est concédée, à titre éventuel, à la compagnie de l’Ouest, mais il faudra encore attendre presque 6 années pour que le ligne soit finalement ouverte, ne desservant entre Plouaret et Lannion que la gare de Kerauzern, hameau éloigné de près de cinq kilomètres du bourg de Ploubezre, dont il dépend administrativement.

Projets[modifier | modifier le code]

Des projets de modernisation sont prévus pour 2015 pour pouvoir y faire rouler les trains à une vitesse de 110km/h au lieu de 80km/h[2],[3] 140km/h était prévus [4].

Les travaux envisagés se dérouleront sous le régime de protection S9AN°3 (ligne fermée) entre le 8 septembre2014 et le 13 janvier 2015[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]