Ligne de Diakofto à Kalavryta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Diakofto à Kalavryta
La ligne dans la partie la plus acrobatique des gorges de Vouraïkos
La ligne dans la partie la plus acrobatique des gorges de Vouraïkos
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Villes desservies Diakofto, Kalavryta
Historique
Mise en service 1896
Concessionnaires SPAP (1889 – 1954)
SEK (1954 – 1971)
OSE (depuis 1971)
Caractéristiques techniques
Longueur 22,346 km
Écartement Voie étroite (750 mm)
Électrification

Non électrifiée

Pente ou rampe maximale 202 ‰
Crémaillère De type Abt
Nombre de voies Voie unique
Signalisation aucune
Trafic
Propriétaire OSE
Exploitant(s) TRAINOSE
Trafic Voyageurs
Schéma de la ligne
Un train dans les gorges de Vouraïkos

La ligne de chemin de fer de Diakofto à Kalavryta est une ligne de chemin de fer à crémaillère à voie de 750 mm de Grèce. Elle se situe dans le nord du Péloponnèse à proximité du golfe de Corinthe, à 50 kilomètres de Patras et 150 km d’Athènes. Longue d’environ 22 kilomètres, elle a été ouverte en 1896. Elle passe par les gorges du Vouraïkos et à proximité du vieux monastère de Méga Spiléon, et s’arrête à la station Zachlorou. La ligne appartient au réseau des Οργανισμός Σιδηροδρόμων Ελλάδας (OSE, Organisme des chemins de fer de la Grèce) et l'exploitatation est assurée par ΤΡΑΙΝ.Ο.Σ.Ε. Α.Ε. (exploitant)[1].

L’infrastructure[modifier | modifier le code]

Gare de Kalavryta

La crémaillère de type Abt à deux lames équipe environ 3,4 kilomètres de la ligne sur 3 sections distinctes. Sur ces sections, la pente maximale est de 202 ‰. Les courbes ont un rayon minimum de 50 mètres dans les zones à crémaillère, et de 40 mètres dans les zones sans crémaillère. La ligne compte 6 tunnels et 55 ponts et viaducs. La vitesse maximum autorisée est de 40 km⋅h-1 en adhérence, et 12 km⋅h-1 sur les sections à crémaillère.

Des travaux de rénovation sur la partie nord de la ligne (gros travaux d’entretien des ponts, élargissement de tunnels et remplacement de la crémaillère) ont eu lieu de 2007 à 2009. La ligne a été rouverte en juin 2009. Il y a désormais trois aller-retour du lundi au vendredi et cinq aller-retour le week-end.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Locomotive construite par les Anciens Établissements Cail
Une rame ancienne composée de deux voitures dont une motorisée encadrant un petit fourgon contenant un groupe électrogène pour alimenter les moteurs.

Le parc de matériel roulant de la ligne Diakofto — Kalavrita est constitué par six rames diesel-électrique. Les trois premières, numérotées ΑΒδφπτ 3001 à 3003 (anciennement ΑΔΚ 01 à 03) ont été construites par Billard en 1959. Elles ont été rejointes en 1967 par 3 rames quasiment identiques, mais avec un moteur plus puissant, numérotées ΑΒδφπτ 3004 à 3006 fabriquées par Decauville. Ces rames sont constituées de deux voitures (une motrice à moteur électrique et une remorque) avec, intercalé entre elles, un petit fourgon générateur contenant un groupe électrogène.

En outre, une locomotive à vapeur numérotée ΔΚ8001 (anciennement ΔΚ1), construite par les Anciens Établissements Cail en 1891, est préservée et est utilisée pour les trains spéciaux.

Quatre nouvelles rames diesel-électrique à 3 caisses ont été commandées en 2007 à Stadler Rail pour remplacer les anciennes. Elles ont été mises en service en 2009 et sont numérotées dans la série 3107 à 3110[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(de) Hans-Bernhard Schönborn, Schmalspurbahnen in Griechenland, Éditions Ergasias, 1997, 272 pages (ISBN 3-909221-32-7)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)[PDF]EDISY S.A., « Network Statement 2007 (1.29 MB) », EDISY S.A., Athènes,‎ 2006
  2. (en) « References: Hellenic Railways Organisation (OSE), Greece », Stadler Rail (consulté en 10 février 2010)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]