Ligne de Corbenay à Faymont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Corbenay à Faymont
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Le Val-d'Ajol
Historique
Mise en service 1881
Fermeture 1987 – 2004
Concessionnaires Ch. de fer de l'Est (1873 – 1938)
SNCF (à partir de 1938)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 054 000
Longueur 16,7 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

Non électrifiée

Pente ou rampe maximale 16 ‰
Nombre de voies Voie unique
Schéma de la ligne

La ligne de Corbenay à Faymont est une ligne ferroviaire française à écartement standard et à voie unique des départements de la Haute-Saône et des Vosges. Elle constitue un embranchement à la ligne de Blainville - Damelevières à Lure et desservait la vallée de la Combeauté. Elle a été mise en service le 5 juin 1881, et a été fermée en 1942 au service voyageurs, puis par étape entre 1987 et 1991 au trafic marchandises entre Faymont et Fougerolles.

La ligne de Corbenay à Faymont constituait la ligne n° 054 000[1] du RFN.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

La ligne est concédée à la Compagnie des chemins de fer de l'Est par une convention signée le 17 juin 1873 entre le ministre des Travaux Publics et la Compagnie. Cette convention est approuvée à la même date par une loi qui déclare la ligne d'utilité publique[2].

La ligne avait été numérotée 167 par la Compagnie des chemins de fer de l'Est, puis 169 par la région Est de la SNCF.

Compléments[modifier | modifier le code]

À l'heure actuelle (décembre 2010) la voie est en place jusqu'à Fougerolles mais interrompue et déposée aux passages à niveau à Corbenay, Fougerolles...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Journal Officiel de la République Française du 6 septembre 1989 page 11256
  2. « N° 2118 - Loi qui déclare d'utilité publique l'établissement de nouvelles lignes de chemin de fer concédées à la Compagnie de l'Est, et approuve une convention passée avec cette compagnie : 17 juin 1873 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 6, no 139,‎ 1873, p. 813 - 818 (lire en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André GIBERT et José BANAUDO : Trains oubliés – Volume 1 : L'Alsace-Lorraine, l'Est. Éditions du Cabri, 1981, pp. 75.
  • André SCHONTZ, Arsène FELTEN et Marcel GOURLOT : Le Chemin de fer en Lorraine. Éditions Serpenoise, 1999, pp. 123 et 124.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :