Ligne de Chalon-sur-Saône à Bourg-en-Bresse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Chalon-sur-Saône à Bourg-en-Bresse
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Chalon-sur-Saône
Bourg-en-Bresse
Historique
Mise en service 1871 – 1878
Fermeture 1939 – 1951
Concessionnaires Dombes (1866 – 1872)
DSE (1872 – 1881)
PLM (1881 – 1938)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (à partir de 1997)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 882 000
Longueur 77,804 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

Non électrifiée

Pente ou rampe maximale 13 ‰
Nombre de voies ligne déclassée
(Anciennement à voie unique)
Schéma de la ligne

La ligne de Chalon-sur-Saône à Bourg-en-Bresse était une ligne de chemin de fer française d'intérêt général à écartement standard des régions Bourgogne et Rhône-Alpes, qui reliait Châlon-sur-Saône à Bourg-en-Bresse, via Saint-Germain-du-Plain.

Cette ligne d'une longueur de 77,804 km constitue la ligne 882 000 du réseau ferré national.

Histoire[modifier | modifier le code]

Par une convention signée le 26 août 1865 entre le conseil général de Saône-et-Loire et les frères Lucien et Félix Mangini la ligne allant de Chalon à Lons-le-Saunier, via Saint-Germain-du-Plain est concédée au titre de l'intérêt local. Cette convention est approuvée par un décret impérial le 1er juin 1866 qui déclare la ligne d'utilité publique[1].

La partie de la ligne entre Bourg-en-Bresse et la limite des départements de l'Ain et de la Saône-et-Loire est concédée par une convention signée le 1er septembre 1866 entre le conseil général de l'Ain et Messieurs Lazare Mangini et ses fils. Cette convention est approuvée par décret impérial déclarant la ligne d'utilité publique le 30 mars 1867[2].

L'ensemble est transféré à la Compagnie des Dombes et des chemins de Fer du Sud-Est, par une convention du 28 février 1872. Cette convention est approuvée, sous réserve de l'accord des départements concernés, par décret le 7 mai suivant [3].

La partie de la ligne entre Saint-Germain-du-Plain et la limite des départements de l'Ain et de la Saône-et-Loire est concédée par une convention signée le 17 août 1870 entre le conseil général de Saône-et-Loire et Messieurs Mangini. Cette convention est approuvée par décret déclarant la ligne d'utilité publique le 3 octobre 1872[4].

La Compagnie des Dombes et des chemins de fer du Sud-Est est rachetée par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM) selon les termes d'une convention signée le 28 juillet 1881 entre les deux compagnies. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre 1883 qui reclasse la ligne de Chalon-sur-Saône à Bourg-en-Bresse dans le réseau d'intérêt général[5].


L'ouverture de la ligne s'effectue en deux étapes :

  • Chalon-sur-Saône à Saint-Germain-du-Plain, ouverture le le 3 avril 1871 ;
  • Saint-Germain-du-Plain - Bourg en Bresse, ouverture le le 19 janvier 1878[6].

Le 1er janvier 1938, l'exploitation est assurée par la SNCF. Le trafic voyageur est supprimé le 15 mai 1939 sur la totalité du parcours. Le trafic marchandise est arrêté progressivement entre Ouroux et Bourg-en-Bresse le 1er juillet 1951, entre Saint-Marcel et Ouroux le 22 novembre 1956 puis ultérieurement entre la Zone portuaire de Chalon et Saint-Marcel[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « N° 14554 - Décret impérial qui, 1° déclare d'utilité publique l'établissement d'un chemin de fer de Paray-le-Monial à Mâcon et de Châlon à Lons-le-Saunier ; 2° approuve le traité passé, le 26 août 1865, pour la construction et l'exploitation de ces chemins de fer : 1er juin 1866 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 28, no 1421,‎ 1866, p. 417 - 433.
  2. « N° 15175 - Décret impérial qui déclare d'utilité publique l'établissement de chemins de fer d'intérêt local, 1° de Bourg à La Cluse ; 2° de Bourg à Châlon-sur-Saône ; 3° D'Ambérieu à Villebois : 30 mars 1867 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 29, no 1496,‎ 1867, p. 697 - 714 (lire en ligne).
  3. « N° 1366 - Décret qui autorise la substitution de la société anonyme des Dombes et des chemins de fer du Sud-Est, 1° à la Compagnie des Dombes pour la concession du chemin de fer de Sathonay à Bourg, et le dessèchement de 6 000 hectares d'étangs sur le département de l'Ain ; 2° aux Sieurs Lucien et Félix Mangini, pour la concession du chemin de fer de Lyon à Montbrison : 7 mai 1872 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 5, no 103,‎ 1872, p. 156 - 158 (lire en ligne).
  4. « N° 2006 - Décret qui déclare d'utilité publique l'établissement de la section du chemin de fer d'intérêt local de Bourg à Châlon-sur-Saône située dans le département de Saône-et-Loire : 3 octobre 1872 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 6, no 131,‎ 1872, p. 526 - 541 (lire en ligne).
  5. « N° 14213 - Loi qui approuve les conventions passées les 26 mai et 9 juin 1883, entre la Ministre des travaux publics, et la compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, série XII, vol. 28, no 834,‎ 1884, p. 325 - 333 (lire en ligne).
  6. « Ligne de Châlon-sur-Saône à Bourg-en-Bresse », sur www.lignes-oubliees.com.
  7. « Ligne des Dombes », sur nos.gares.hier.et.aujourdhui.pagesperso-orange.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :