Ligne de Strasbourg-Ville à Strasbourg-Port-du-Rhin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Strasbourg-Ville à Strasbourg-Port-du-Rhin
⇒ Voir la carte de la ligne ⇐
Carte de la ligne
⇒ Voir l'illustration ⇐
Automotrice X 76500 circulant sur la ligne aux abords de la gare de Strasbourg-Krimmeri-Meinau
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Strasbourg, Kehl
Historique
Mise en service 1861
Électrification 1966
Concessionnaires Est (1861 – 1871)
EL (1871 – 1919)
AL (1919 – 1938)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 142 000
Longueur 7,443 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

25 kV – 50 Hz

Pente ou rampe maximale 6 ‰
Nombre de voies Double voie
Signalisation BAL
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF et divers nouveaux entrants.
Trafic TGV, Moscou express, TER, Ortenau-S-Bahn, Fret.

La ligne Strasbourg-Ville - Strasbourg-Port-du-Rhin est une ligne de chemin de fer qui relie la gare de Strasbourg-Ville à la gare de Strasbourg-Port-du-Rhin et à la ligne allemande d'Appenweier à Kehl.

Elle constitue la ligne 142 000 du réseau ferré national. Dans l'ancienne nomenclature de la région Est de la SNCF, elle était numérotée « ligne 1 » et désignée en tant que section de la « Ligne Paris – Strasbourg (Kehl) »[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La ligne est entièrement à double voie. Son profil est excellent, les déclivités ne dépassent pas 6‰. Elle est électrifiée en 25 kV - 50 Hz depuis le 15 septembre 1966. Elle est équipée en block automatique lumineux (BAL).

Historique[modifier | modifier le code]

Cette ligne a été ouverte le 11 mai 1861 par la Compagnie des chemins de fer de l'Est.

Le nouveau pont sur le Rhin[modifier | modifier le code]

Maillon essentiel de la Magistrale européenne, la construction du pont sur le Rhin entre la France et l'Allemagne a commencé au printemps 2008 pour une mise en service en 2010. Le précédent pont a été alors démoli. L'opération a coûté près de 22,6 millions d'euros et a été financée à 75 % par l'Allemagne au titre de dommages de guerre.

Sur ce nouveau pont, les TGV, les trains de voyageurs et les convois de fret circulent jusqu'à 160 km/h, contre 60 km/h auparavant. Ainsi, le nouveau pont, l'un des deux qui traversent le Rhin entre la France et l'Allemagne, permet de gagner six minutes sur le trajet TGV Paris - Munich.

Ce nouveau pont repose sur une seule pile centrale au milieu du Rhin. Il est plus haut que son prédécesseur - datant de 1954 - pour un gabarit fluvial amélioré, et deux fois plus large permettant la mise en place de deux voies de circulation (contre une précédemment).

Halte au Port-du-Rhin[modifier | modifier le code]

Un projet de gare ferroviaire a été lancé par la Communauté urbaine de Strasbourg en 2009 dans le cadre de la concertation sur l'extension de la ligne D du tramway de Strasbourg vers Kehl en Allemagne. Cette halte a pour but de désenclaver le quartier du Port-du-Rhin et serait alors desservi par le service « MétroRhin »[2]. Les études sont en cours pour déterminer l'utilité et la faisabilité de cette gare, sans qu'une date de réalisation ait été avancée.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Ligne internationale, elle est empruntée par des TGV, le Moscou express qui relie Paris à Moscou via Strasbourg mais aussi par des trains régionaux TER Alsace et Ortenau-S-Bahn.

Elle connait également un important trafic Fret.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] SNCF Région de l'Est - Carnet de profils et schémas - 1962, voir notamment planches 15 et 16, pages 15, 16 du PDF.
  2. [PDF] Présentation du projet d'extension du tramway D vers Kehl sur le site de la ville de Strasbourg]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]