Ligne Shinkansen Chūō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Train à sustentation magnétique en 2005 sur la piste d'essai de Yamanashi

La ligne Shinkansen Chūō (中央新幹線?) est une ligne ferroviaire en projet au Japon entre Tokyo et Osaka-Kōbe via Nagoya (route historique du Tōkaidō) et destinée à accueillir des trains maglev. À l'heure actuelle, seule une portion de la ligne existe, dans la préfecture de Yamanashi, où elle sert de piste d'essai pour les trains à sustentation magnétique.

Projet[modifier | modifier le code]

Selon les déclarations du président de JR Central en décembre 2009 et du vice-président en août 2014, les travaux commencent en octobre 2014 pour une ouverture probable en avril 2027 entre Tokyo et Nagoya reliant finalement ces deux villes distantes de presque 300 kilomètres en quarante minutes pour un cout total estimé à 5 100 milliards de yens[1].

Trois tracés sont à l'origine envisagés : via Kiso (le plus long), via Ina, ou direct à travers les monts Akaishi (Alpes japonaises du Sud)[2]. Le 20 octobre 2010, le trajet direct est choisi car plus rentable : cout de 5 500 milliards de yens pour un effet économique attendu de 8 400 milliards de yens[2]. L'ouverture du tronçon allant de Tokyo (Shinagawa station) à Nagoya est prévue pour 2027 et le second tronçon de Nagoya à Osaka pour 2045[2].

Le trajet Tokyo-Nagoya devrait ainsi prendre quarante minutes au lieu d'une heure et quarante minutes avec la ligne Shinkansen Tōkaidō, et Tokyo-Osaka 1 h 07 au lieu de 2 h 25[2],[3].

Chūō Shinkansen map.png

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]