Ligne de Perpignan au Barcarès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne de
Perpignan au Barcarès
Pont-rail restauré au sud de Claira, sur l'ancienne ligne CPO Rivesaltes - Le Barcarès
Pont-rail restauré au sud de Claira, sur l'ancienne ligne CPO Rivesaltes - Le Barcarès
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Perpignan, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Le Barcarès
Historique
Mise en service 1910
Fermeture 1939 – 1950
Concessionnaire Ch. de fer des Pyrénées-Orientales (à partir de 1910)
Caractéristiques techniques
Longueur 20 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

Non électrifiée

Nombre de voies Voie unique
Schéma de la ligne

La ligne de Perpignan au Barcarès est une ancienne ligne secondaire fermée et déclassée du département français des Pyrénées-Orientales. Elle faisait partie du réseau de la Compagnie des chemins de fer des Pyrénées-Orientales.

Historique[modifier | modifier le code]

La ligne de Perpignan au Barcarès fut ouverte en 1910 par la Compagnie des Chemins de fer des Pyrénées-Orientales.Entre 1910 et 1950 un important trafic de marchandises et de voyageurs.
La ligne a été fermée en 1950 suite au trop faible trafic de marchandises.

Avant la fermeture la ligne en 1950 il y avait un trafic de voyageurs.


Vestiges[modifier | modifier le code]

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Il ne reste aucun vestige du pont métallique qui enjambait l'Agly au sud du village de Claira, si ce n'est la culée sud, en maçonnerie. Le viaduc a été démonté dans les années 1970 dans le cadre de travaux d'endiguement de la rivière.

La plateforme ferroviaire est encore visible au nord de l'emplacement du viaduc, et est désormais utiliséee par une piste cyclable reliant la voie verte de l'Agly (construite sur la digue nord, rive gauche, de l'Agly, par le Conseil Général) au centre du village de Claira.

A Saint-Laurent-de-la-Salanque, les rues Pierre de Coubertin, Jean-Jacques Rousseau et la Route du Barcarès suivent le tracé de l'ancienne plateforme ferroviaire vers Le Barcarès.

Les gares[modifier | modifier le code]

L'importante gare de Saint-Laurent-de-la-Salanque, située au nord de la ville, a été détruite et son emplacement est aujourd'hui occupé par la cave coopérative.

L'ancienne gare de Claira, ainsi que celle de bifurcation de Pia, sont toujours debout et ont été reprises par des particuliers. La gare de Perpignan-Vernet existe toujours et est occupée par la DDE. Celle de Saint-Hippolyte sert de dépôt municipal.

Les gares du Barcarès et de Bompas situe sur l'ancienre ligne de perpignan a Le Barcares ont toutes deux été détruites, et remplacées par un bureau de poste.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]