Ligne Arbatsko-Pokrovskaïa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ligne Arbatsko-Pokrovskaïa
Carte

Année d’ouverture 13 mars 1938
Points d’arrêt 17
Longueur 37,7 km
Lignes connexes Métro de Moscou

La ligne Arbatsko-Pokrovskaïa (en russe : Арбатско-Покровская линия) est une ligne du métro de Moscou. Elle fut la deuxième ligne de métro à être ouverte à Moscou, et relie aujourd'hui le district d'Izmaïlovo à l'est de la ville, à celui de Stroguino à l'ouest, en passant par le centre-ville. Elle compte à l'heure actuelle 21 stations, et s'étale sur 43,7 kilomètres de long, ce qui en fait la plus longue ligne de la ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de cet axe est-ouest est l'une des plus compliquées du métro de Moscou, en partie à cause des changements de priorités politiques. En 1935, la première portion faisait partie de la première ligne de métro et partait de Okhotny Riad pour rejoindre la place Smolenskaïa, sur le périphérique "B". Cette branche fut étendue à la gare de Kiev en 1937.

En 1938, la branche fut séparée de la ligne rouge, et connut un allongement de 3,2 km, de Aleksandrovski Sad à la gare de Koursk. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la construction du métro ne fut pas interrompue, et en 1944 la desserte du district Pokrovski fut inaugurée, avec trois stations (la station Elektrozavodskaïa n'ouvrit que plus tard).

La portion est de la ligne fut étendue trois fois. D'abord en 1954, vers une station temporaire nommée Pervomaïskaïa, dans un dépôt récemment inauguré. Puis en 1961, où elle fut remplacée par deux stations dont l'une reprit le nom de Pervomaïskaïa, et l'autre fut nommée Izmaïlovskaïa, du nom du parc Izmaïlovski dans lequel elle fut installée. En 1963, la ligne atteint son terminus actuel, à la suite d'une extension vers Chtchiolkovskaïa.

Ligne Arbatsko-Pokrovskaïa
uKBHFa
Chtchiolkovskaïa
uBHF
Pervomaïskaïa
uBHF
Izmaïlovskaïa
uSTR uKDSTa
Izmaïlovo (dépôt)
uSTR ueBHF
Pervomaïskaïa (fermée)
uABZrg uSTRrf
uBHF
Partizanskaïa
uBHF
Semionovskaïa
uBHF
Elektrozavodskaïa
uBHF
Baumanskaïa
uBHF
BHF lime
BHF brown
Kourskaïa  ↔  Tchkalovskaïa  ↔  Kourskaïa
     
ueBHF
CPICl saffron
CPICr violet
Khmelnitskaïa  ↔  Kitaï-Gorod  ↔  Kitaï-Gorod
     
uBHF
fBHF
Plochtchad Revolioutsii  ↔  Paveletskaïa
     
uBHF
BHF grey
KBHFa azure
BHF
Arbatskaïa  ↔  Borovitskaïa  ↔  Aleksandrovski Sad  ↔  Biblioteka imeni Lenina
uBHF
Smolenskaïa
uBHF
BHF brown
BHF azure
Kievskaïa  ↔  Kievskaïa  ↔  Kievskaïa
uBHF
Park Pobedy
uBHF
Slavianski boulvar
uCPICl CPICre azure
Kountsevskaïa  ↔  Kountsevskaïa
uBHF
Molodiojnaïa
uBHF
Krylatskoïe
ueBHF
Troitse-Lykovo
uBHF
Stroguino
uBHF
Miakinino
uWBRÜCKE
Pont-métro Mitinski sur la Moskova
uBHF
Volokolamskaïa
uBHF
Mitino
uKBHFxe
Piatnitskoïe Chosse
uexABZlf uexSTRlg
uexSTR uexKDSTe
Mitino (dépôt)
uexKBHFe
Rojdestveno

La portion ouest de la ligne possède une histoire beaucoup plus compliquée. Les stations d'origine furent construites en surface. Étant données leur importance au centre de Moscou, et la menace nucléaire d'après-guerre, elles se seraient révélées inutilisables comme abris anti-atomiques. Afin de résoudre ce problème, on décida de construire un niveau parallèle en profondeur, et de fermer les anciennes stations, ce qui fut réalisé en 1953.

Alors, la ligne devait s'étendre à l'ouest au district de Fili, mais un autre changement de politique empêcha la réalisation de cette extension. Il semble que Nikita Khrouchtchev, impressionné par des réseaux métropolitains en surface lors de son voyage aux États-Unis, encouragea la construction en surface de la ligne desservant Fili. Ainsi naquit la ligne Filiovskaïa, laquelle ouvrit en 1958 au côté des quatre stations originelles.

Puis pendant presque 40 ans, aucune extension ne fut aménagée sur cette ligne. Dans la fin des années 1980 cependant, un plan fut envisagé qui avait pour objectif de corriger la tentative infructueuse de la ligne Filiovskaïa, et la première partie de la station Park Pobedy n'ouvrit qu'en 2003, après 15 ans de construction, devenant alors la station la plus profonde du réseau moscovite.

La renommée de la ligne est due majoritairement à son architecture, le gros de ses stations centrales ayant été construites sous l'ère Staline. On peut retenir les exemples de la station Plochtchad Revolioutsii, au style art-déco et aux 72 groupes sculpturaux réalisés par M.G. Manizer, de la station Elektrozavodskaïa, qu'éclairent 318 lampes incandescentes, ou encore de la station Arbatskaïa, au style baroque de Moscou.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Segment Date d'ouverture Longueur
KievskaïaAleksandrovski Sad, séparé de la ligne Sokolnitcheskaïa 13 mars 1938 4 km
Aleksandrovski SadKourskaïa 13 mars 1938 4 km
KourskaïaPartizanskaïa 18 janvier 1944 7.1 km
Elektrozavodskaïa 15 mai 1944 N/A
Plochtchad RevolioutsiiKievskaïa 5 avril 1953 3.9 - 4 km*
PartizanskaïaPervomaïskaïa (ancienne) 24 septembre 1954 1.5 km
PartizanskaïaPervomaïskaïa (nouvelle) 21 octobre 1961 3.8 - 1.5 km**
Pervomaïskaïa (nouvelle)Chtchiolkovskaïa 22 juillet 1963 1.6 km
KievskaïaPark Pobedy 6 mai 2003 3.2 km
Park PobedyKountsevskaïa 7 janvier 2008 4.9 km
KountsevskaïaKrylatskoïe, séparé de la ligne Filiovskaïa 7 janvier 2008 4.3 km
KrylatskoïeStroguino 7 janvier 2008 6.6 km
Slavianski Boulvar 7 septembre 2008 N/A
StroguinoMitino 26 décembre 2009 5.5 km
Total 20 stations (+1 fermée) 44.3 km

* Jusqu'en 1953, la section allant à Kievskaïa via Aleksandrovski Sad était partie intégrante de la ligne.

** Suite à l'extension de 1961, la station temporaire Pervomaïskaïa fut fermée, ainsi que ses rails.

Changements d'appellation[modifier | modifier le code]

Station Ancienne(s) dénomination(s) Années
Partizanskaïa Izmaïlovski Park Koultoury i Otdykha imeni Stalina 1944-1946
Izmaïlovskaïa 1946-1962
Izmaïlovski Park 1962-2005
Izmaïlovskaïa Izmaïlovski Park 1961-1962
Semionovskaïa Stalinskaïa 1944-1961

Correspondances[modifier | modifier le code]

# Vers la ligne Station
1 Sokolnitcheskaïa Arbatskaïa
2 Zamoskvoretskaïa Plochtchad Revolioutsii
4 Filiovskaïa Arbatskaïa, Kievskaïa, Kountsevskaïa
5 Koltsevaïa Kourskaïa, Kievskaïa
9 Serpoukhovsko-Timiriazevskaïa Arbatskaïa
10 Lioublinsko-Dmitrovskaïa Kourskaïa

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

La ligne est desservie par le dépôt d'Izmaïlovo (No.1) et possède actuellement 43 trains de sept wagons qui lui sont assignés. Comme le veut la tradition, aucun des trains qu'elle reçut ne sortait de l'usine, et la plupart de son matériel roulant consistait de vieux modèles de trains, que les autres lignes retirèrent de la circulation en faveur de modèles plus récents. Ainsi, tous les trains retirés de cette ligne sont conduits à la casse. En 1975, la ligne combinait les types Am et Bm, et le type D arriva en 1995. Aujourd'hui les trains sont de type E (modèles Ezh, Ezh1, Em-508 et Em-509).

Développements récents et futurs[modifier | modifier le code]

À l'ouest[modifier | modifier le code]

En 1953, après la fermeture des stations superficielles situées entre Plochtchad Revolioutsii et Kievskaïa, et leur remplacement par des stations profondes, de nouvelles extensions à l'ouest devaient avoir lieu, avant que Khrouchtchev demande à ce que tous les travaux soient annulés pour créer la ligne Filiovskaïa, à la surface. Bien que la construction de stations en surface fut assez rapide pour atteindre les districts de l'ouest de Moscou vers le milieu des années 1960, le climat hivernal russe posa de gros problèmes au fonctionnement et à l'entretien de la ligne Filiovskaïa.

De plus, les districts du nord-ouest de Moscou, à savoir les résidences pavillonnaires de Stroguino et Mitino, construits dans les années 1970-1980, demeuraient isolés, et les correspondances s'appuyaient uniquement sur les lignes de bus et de tram allant vers Chtchoukinskaïa et Touchinskaïa, sur la ligne Tagansko-Krasnopresnenskaïa, faisant de cette dernière la ligne la plus chargée du système.

Vers le milieu des années 1980, il devint clair qu'une reconstruction complexe était nécessaire afin de résoudre le problème de l'ouest. Trois développements distincts devaient commencer. Du fait du faible trafic de passagers sur la ligne Arbatsko-Pokrovskaïa, il fut décidé qu'elle servirait de pilier pour la correspondance des usagers. La première portion rallongerait la branche souterraine de trois stations, le long de l'avenue Koutouzovski. Ensuite, la ligne annexerait les stations terminales de la ligne Filevskaïa, et continuerait en direction de Stroguino et Mitino. Les travaux commencèrent à la fin des années 1980, avec l'ouverture de la première station prévue au début des années 1990, et la partie restante de la ligne devant ouvrir dans la foulée. Cependant, la première station (Park Pobedy) ne fut ouverte qu'en 2003, et parmi les deux suivantes (Minskaïa et Slavianski Boulvar), seule la dernière fut conservée, et devrait ouvrir en mai 2008.

Après un long débat sur la manière dont il fallait réaliser la jonction à Kountsevskaïa, et sous la pression de la population locale, une plate-forme de correspondance sera installée dans la station en surface rénovée, et les stations restantes de la ligne Filiovskaïa (Molodiojnaïa et Krylatskoïe) seront annexées à la ligne Arbatsko-Pokrovskaïa, ce qui doublera pratiquement sa longueur actuelle, et certainement sa charge de voyageurs. Simultanément, l'extension de deux stations vers Stroguino sera achevée, qui inclura un tunnel à la fois automobile et métropolitain, sous la réserve naturelle de Serebryani Bor (litt. la Pinède Argentée).

À l'est[modifier | modifier le code]

Nouveaux escalators à Semionovskaïa

La plupart des stations y sont très anciennes et certaines d'entre elles furent construites dans les années 40, comme en témoignent leur apparence et leur technologie opérationnelle (escalators par exemple). En mai 2005, la station Semionovskaïa fut fermée durant un an pour le remplacement de ses escalators et la rénovation totale de son vestibule. Elektrozavodskaïa fut fermée en mai 2007, et devrait rouvrir en 2008. Toutes les stations en profondeur du district Pokrovski auront de secondes entrées à la surface. La station la plus empruntée, Baumanskaïa, devrait être la première sur la liste, ce qui lui permettrait d'éviter la fermeture lors des travaux. Partizanskaïa étant peu profonde et sans escalators, il ne sera pas nécessaire de la fermer.

En plus des travaux de rénovation, de nouvelles stations sont planifiées sur la ligne. En 1938, sur la première branche de la ligne entre Kourskaïa et Plochtchad Revolioutsii, des emplacements pour deux stations futures furent aménagés. Ces stations, Pokrovka et Maroseika, devaient ouvrir à une date ultérieure. La dernière est très importante car elle permettra de faciliter une correspondance directe vers la station de Kitaï-Gorod par les lignes Kaloujsko-Rijskaïa et Tagansko-Krasnopresnenskaïa. L'ouverture des nouvelles stations n'est pas considérée aujourd'hui comme une priorité, bien que l'ouverture imminente de l'extension vers Stroguino devrait augmenter considérablement le trafic des voyageurs sur cette ligne, et nécessiter la construction de nouvelles stations.

Dans l'extrême-est, une autre extension est envisagée, vers Golianovo. Récemment, la station Chtchiolkovskaïa a été radicalement rénovée, et ses vieux carreaux de céramique remplacés par des plaques d'aluminium.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]