Liez (Vendée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liez.
Liez
Entrée de village
Entrée de village
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Fontenay-le-Comte
Canton Maillezais
Intercommunalité Communauté de communes Vendée Sèvre Autise
Maire
Mandat
Philippe Grelier
2008-2014
Code postal 85420
Code commune 85123
Démographie
Population
municipale
266 hab. (2011)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 22′ 13″ N 0° 42′ 07″ O / 46.3702777778, -0.701944444444 ()46° 22′ 13″ Nord 0° 42′ 07″ Ouest / 46.3702777778, -0.701944444444 ()  
Altitude Min. 1 m – Max. 15 m
Superficie 8,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de Vendée
City locator 14.svg
Liez

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de Vendée
City locator 14.svg
Liez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Liez

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Liez
Liens
Site web http://www.conseil-general.com/mairie/mairie-liez-85420.htm

Liez est une commune française située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Liez, de l'ancien archiprêtré d'Ardin, est une petite commune du canton de Maillezais qui, d'après Lacurie (Histoire de Maillezais), devrait son origine à un moine italien qui vivait au commencement du XIe siècle. Ce moine ayant guéri d'une maladie violente le duc d'Aquitaine Guillaume V, demanda pour récompense la permission de bâtir dans l'île de Maillezais une chapelle et une cellule autour desquelles se seraient ensuite groupées plusieurs maisons. La cure de Liez relevait de l'évêché de Maillezais auquel elle rapportait 400 livres. Il existait aussi dans l'église N.-D. de Liez une chapelle des Pallardy, à l'entretien de laquelle la famille des fondateurs allouait un revenu de 400 livres. Celles des Terres, placée sous le patronage du curé de Maillezais, valait 50 livres. Lorsque l'Assemblée préliminaire des délégués des villes, bourgs et communautés du Bas-Poitou se réunit à Fontenay-le-Comte le 6 mars 1789 en vue des élections aux États Généraux, la paroisse de Liez, qui comptait alors 105 feux, nomma pour la représenter à cette Assemblée Louis Thibaudeau, syndic et Pierre Ristor. (Archives de Fontenay, T. VI, pp. 49 à 74)

Administration[modifier | modifier le code]

La mairie de Liez
L'article histoire des maires de France retrace l'évolution des modalités d'élection ou de nomination des maires de la commune.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1983 1995 Jean-Jacques Aubert[Note 1] Sans étiquette  
2001 en cours Philippe Grelier[Note 2],[1]   retraite de la banque
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 266 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 3],[Note 4].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
506 551 538 554 617 616 655 612 647
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
642 634 653 599 606 565 592 573 530
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
478 452 451 396 377 350 341 293 323
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
321 272 238 223 221 225 253 257 266
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,2 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (25,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,2 % contre 48,4 % au niveau national et 49 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 17,8 %, 15 à 29 ans = 23,3 %, 30 à 44 ans = 18,6 %, 45 à 59 ans = 19,4 %, plus de 60 ans = 20,9 %) ;
  • 49,8 % de femmes (0 à 14 ans = 23,4 %, 15 à 29 ans = 12,5 %, 30 à 44 ans = 20,3 %, 45 à 59 ans = 20,3 %, plus de 60 ans = 23,4 %).
Pyramide des âges à Liez en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
9,3 
75 à 89 ans
8,6 
11,6 
60 à 74 ans
14,8 
19,4 
45 à 59 ans
20,3 
18,6 
30 à 44 ans
20,3 
23,3 
15 à 29 ans
12,5 
17,8 
0 à 14 ans
23,4 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame de Liez, de style romano-gothique, inscrit en 1994 aux monuments historiques[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Alain Métayer (1926-2010), sculpteur premier grand prix de Rome en 1953, repose au cimetière de Liez, près de Reine son épouse. Il résidait à Paris l'hiver et venait à Liez depuis 1983 le restant de l'année dans la maison qui lui venait de son père Louis, originaire de Liez.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu en 1989.
  2. Réélu en 2008.
  3. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  4. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :