Lieutenant Robinson Crusoé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lieutenant Robinson Crusoé

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Nancy Kwan

Titre original Lt. Robin Crusoe, U.S.N.
Réalisation Byron Paul
Scénario Walt Disney
Bill Walsh
Don DaGradi
Sociétés de production Walt Disney Productions
Pays d’origine États-Unis
Sortie 1966
Durée 110 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Lieutenant Robinson Crusoé (Lt. Robin Crusoe, U.S.N.) est un film américain de Byron Paul sorti en 1966.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lors d'un vol de routine pour l'US Navy, le lieutenant Robin Crusoe est contraint de déclencher l'éjection automatique de son F-8 Crusader au-dessus de l'océan. Il dérive plusieurs jours et plusieurs nuits dans son canot de sauvetage avant d'échouer sur une île inhabitée. Il se construit un abri, fabrique des habits avec les matériaux disponibles et part à la découverte de l'île. Il découvre un sous-marin japonais abandonné et un chimpanzé astronaute nommé Floyd.

Grâce aux objets trouvé à bord du submersible, Crusoé et Floyd construisent un pavillon japonais, un parcours de golf et un système d'envoi de bouteille à la mer contenant des lettres pour sa fiancée. C'est alors qu'il découvre un des rares habitants de l'île la belle Wednesday. Elle lui apprend qu'elle s'est enfui pour éviter un mariage forcé imposé par son père le chef Tanamashu qui avait prévu de la sacrifier avec sa sœur au dieu Kaboona, dont l'immense statue est située sur l'île et avec laquelle Tanamashu communiquerait.

Le jour de l'arrivée du chef Tanamashu sur l'île, Crusoe utilise des objets du sous-marin pour le combattre, détruisant la statue à l'effigie de Kaboona. Après ce combat les deux protagonistes font la paix mais Crusoé refuse de se marier à Wednesday ce qui provoque la colère des femme de l'île. Alors qu'il est poursuivi par une horde de femmes sur les plages de l'île, un hélicoptère de l'US Navy l'aperçoit et part à son secours. Crusoé et Floyd sont secourus et emmenés sur un porte-avion mais seul Floyd a droit aux honneurs.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, les informations proviennent des sources concordantes suivantes : Leonard Maltin[3] et IMDb[4]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source : Leonard Maltin[3], Dave Smith[5] et IMDb[4]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Sorties cinéma[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, les informations suivantes sont issues de l'Internet Movie Database[6].

Origine et production[modifier | modifier le code]

Le scénario du film est basé sur une histoire écrite par Walt Disney sous le pseudonyme Retlaw Yensid[1], Walter Disney épelé à l'envers[7]. Pour Leonard Maltin, le scénario de Disney a été conçu pour mettre en vedette Dick Van Dyke[7]. Disney a confié la réalisation à Byron Paul, ami de longue date de Van Dyke[7].

Le film a été tourné en partie à San Diego et sur l'île de Kauai à Hawaï[8]. Plusieurs scènes du lagon tropical ont été tournées au pied d'une colline artificielle des studios Disney à Burbank[9].

Sortie et accueil[modifier | modifier le code]

La première du film Lieutenant Robinson Crusoé a eu lieu le 29 juin 1966 sur le Kitty Hawk en présence de l'équipage seulement car l'armée américaine avait autorisé le tournage du film sur ce porte-avions[10]. Le film est sorti en salle le mois suivant, le 29 juillet 1966 avec le moyen métrage Rodéo fantastique[10]. Une adaptation en bande dessinée a été publiée en décembre 1974 dans le magazine Walt Disney Showcase[11].

Arthur Knight, fan de Van Dyke, écrit dans le Saturday Review qu'il n'y a pas de variété ni aucun piment dans son jeu d'acteur[7]. Howard Thompson du New York Times considère que la plupart du film montre Van Dyke dans une forêt luxuriante, sans rien de drôle et qu'il recommande le film avec réserves pour les « très très » jeunes ou les fans de télévision qui pensent que Van Dyke ne peut pas se tromper[7].

Le film est ressorti en salles en 1974 et a été édité en vidéo en 1986[5].

Analyse[modifier | modifier le code]

Les critiques ont été assez négatives mais en raison de la popularité de Dick Van Dyke, le film a été un succès et a récolté plus de 8 millions de dollars[7],[8]. Pour Maltin, le scénario de Walt Disney sur un Robinson Crusoé moderne n'est pas assez étoffé et mériterait un épisode d'une heure d'une émission télévisée Disney[7]. L'acteur Dick Van Dyke est pour maltin, plus à son aise dans des scènes entouré d'autres comédiens comiques avec de nombreux éléments mais le film propose surtout des scènes en solo[7].

Lieutenant Robinson Crusoé fait partie des nombreux films scénarisés par Bill Walsh qui ont été des succès commerciaux profitables et populaires pour le studio dans les années 1960 au coté de Quelle vie de chien ! (1959), Monte là-d'ssus (1961), Après lui, le déluge (1963), Mary Poppins (1964) et L'Espion aux pattes de velours (1965)[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Eve Zibart, "Today in History Disney", Emmis Books, 2006, ISBN 1-57860-276-9
  2. « Lt. Robin Crusoe, U.S.N. (1966) », New York Times (consulté le February 4, 2012)
  3. a et b (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 241.
  4. a et b (en) Lieutenant Robinson Crusoé sur l’Internet Movie Database
  5. a et b (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 325
  6. (en) Lieutenant Robinson Crusoé sur l’Internet Movie Database
  7. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 242.
  8. a et b Wade Sampson, « Lt. Robin Crusoe, U.S.N. Remembered », Mouse Planet,‎ November 26, 2008 (consulté le February 4, 2012)
  9. (en) John G. West, The Disney Live-Action Productions, p. 90.
  10. a et b « Lt. Robin Crusoe, U.S.N. - 1966 », Blogspot,‎ October 11, 2011 (consulté le February 4, 2012)
  11. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : us/WDS 26 Lt. Robin Crusoe, U.S.N.
  12. (en) Steven Watts, The Magic Kingdom, p. 380

Lien externe[modifier | modifier le code]